Le moine qui dormait trop

 

Bouddha Shakyamuni enseignait souvent à ses disciples à étudier attentivement et de tout cœur la doctrine bouddhiste, et à ne pas se relâcher ni être paresseux. La plupart suivait ses enseignements et cultivait diligemment, et ainsi obtenait le Tao et atteignait leur statut d'achèvement tout en éliminant beaucoup d'inquiétudes et de souffrances.


Cependant, il y avait un moine qui n'était tout simplement pas diligent. Quand les autres pratiquaient la méditation, il allait dormir. Ses condisciples essayaient de le raisonner, mais il ne changeait pas.


La plus grande faiblesse du moine était de trop dormir. Chaque jour, il allait dormir après avoir manger. Quand il dormait, il gardait sa porte bien fermée et dormait seul dans sa chambre. Peu importe comment, personne ne pouvait le réveiller.


Un jour à midi, après avoir mendié sa nourriture dans la rue, le moine revint portant son bol à aumônes. Il se dirigea droit dans sa chambre et s'endormit. Les ronflements sortant de sa chambre s'entendirent jusqu'au matin.


Le lendemain, Bouddha Shakyamuni enseigna la Loi de Bouddha en public. Tous les disciples étaient présents, excepté le moine qui préférait dormir. Shakyamuni demanda: "Pourquoi le disciple qui aime dormir ne vient-il pas ?"


Un disciple se leva rapidement et répondit: "Bouddha, il dort depuis hier midi. On a tout essayé, mais nous n'avons pas pu le réveiller."


Shakyamuni se souvint que le moine n'avait que sept jours à vivre. S'il mourait en ayant dormi tout le temps, sa mort lui apporterait le malheur. Shakyamuni éprouva une grande pitié pour le moine. Il donna l'instruction à ses disciples de réciter une écriture et emmena Ananda avec lui voir le moine dans sa chambre.


Ils pouvaient entendre les ronflements sonores avant d'atteindre la chambre du moine. Ils n’ouvrirent la porte que pour entendre des ronflements encore plus forts. Le moine était encore au lit dans un profond sommeil.


Ananda appela le nom du moine plusieurs fois, mais le moine ne répondit pas et continua de dormir. Puis Shakyamuni s'approcha de son lit et le secoua gentiment. Le moine se réveilla immédiatement.


En voyant Shakyamuni debout devant lui le regardant avec compassion, le moine se leva immédiatement et se prosterna devant Shakyamuni en disant: "Révéré Bouddha, pardonnez-moi d'être irrespectueux."


Shakyamuni lui dit: "Tu n'as que sept jours à vivre. Je ne peux supporter de te voir mourir en dormant autant et sans pouvoir atteindre l'achèvement du statut juste. Je suis ici pour te réveiller."


Le moine fut bouleversé. Jamais il n’avait imaginé qu'il pouvait n'avoir que sept jours à vivre. Il était effrayé et ne savait pas quoi faire.


Shakyamuni le réconforta et dit: "C'est prédestiné pour toi. Plusieurs vies auparavant, alors que tu étais un moine, tu t'es adonné à la nourriture et au sommeil et tu n'as jamais réfléchi à la signification de la Loi. Tu n'as pas suivi les préceptes bouddhistes. Tu n'a généré aucune bénédiction ou vertu, aussi tu t'es réincarné en ver de riz pendant 50,000 ans. Puis, tu t'es réincarné en escargot, en moule et en mite, chaque fois pendant 50,000 ans. "Dans tes vies précédentes, tu aimais vivre dans des endroits sombres sans lumière, et tu chérissais beaucoup ton corps et ta vie. Ce qui est plus inhabituel est que tes quatre êtres différents aimaient tous dormir et pouvaient dormir plus de 100 ans s'ils s'endormaient. Tu n'as pas du tout essayé d'être diligent. Après 200,000 ans, tu as finalement pu rembourser le péché que tu avais commis. Puis, tu t'es réincarné en humain et tu es devenu moine.


"Maintenant que tu es devenu moine, tu devrais cultiver et étudier diligemment pour rattraper ce que tu as perdu précédemment. Je ne m'attendais pas à ce que tu sois toujours aussi attaché à la nourriture et au sommeil comme tu l'as été 200,000 ans auparavant. Pourquoi as-tu toujours l’impression de n’avoir pas assez dormi? N'oublies pas les conséquences que tu as subi il y a 200,000 ans."


Shakyamuni s'arrêta de parler. Le moine rougit de honte. Il se repentit rapidement devant Shakyamuni. Quand il s'examina profondément et se repentit, toutes ses pensées extravagantes disparurent. Il put atteindre le statut d'Arhat à la fin de sa vie.


Il n'y a que 24 heures dans une journée. Les gens disent habituellement que ce temps passe en un clin d'œil. La personne moyenne dort huit heures par jour. Les gens qui dorment beaucoup peuvent finir par passer la plus grande partie de leur temps à dormir et à rêver, et ainsi n'accomplissent que très peu de tâches en une vie. Plusieurs dizaines d'années passent rapidement dans le monde humain. Vous le regretterez vraiment si vous ne saisissez pas fermement l'opportunité. Parfois vous ressentez que la vie est longue, mais vous ne savez pas quand la mort viendra vous prendre. En même temps, vous n'aurez pas fait du bon travail en achevant les tâches que vous étiez supposés accomplir ni les missions que vous étiez supposés remplir. Pire encore, vous n'aurez pas fait l'effort du tout d'accomplir ces choses. Rien ne pourra vous venir en aide, peu importe combien vous regrettez. Voulez-vous vraiment devenir un ver endormi dans votre prochaine vie?


Le moine qui dormait trop réalisa finalement qu'il devait saisir le temps qu'il avait perdu et qu'il ne devait pas être somnolent et endormi tout le temps. Un pratiquant insiste sur l'importance de s'efforcer d'avancer avec diligence dans la cultivation de Bouddha. Comment une personne somnolente et endormie peut-elle devenir aussi diligente qu'un lion majestueux ? Un pratiquant devrait saisir chaque minute, dormir moins et cultiver plus ardemment pour parvenir au fruit juste.

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.