Discours de “Chrétiens contre la torture et la peine capitale ”

Ce discours a été donné par un membre du groupe « Chrétiens contre la torture et la peine capitale » en Suisse, lors d’une conférence de presse à l’Hôtel de Ville de Zurïch. La conférence de presse a eu lieu parce que des pratiquants de Dafa ont remis une petition contenant plus de 21.000 signatures au Conseil de la ville de Zürich. Cette pétition demandait au conseil de publier une résolution demandant au gouvernement de Zûrich ville sœur de Kunming en Chine, d’arrêter de persécuter les pratiquants de Falun Gong. Pour lire un rapport détaillé de cette conférence de presse :
www.clearharmony.net/articles/200212/9049.html.

“Je suis ici aujourd’hui pour parler en tant que membre des « Chrétiens contre la torture et la peine capitale ».
Il y a de nombreuses organisations qui travaillent dur pour les droits de l’homme; nous ne sommes que l’une d’elles. Nous sommes particulièrement contre la torture et ses conséquences. Nous sommes aussi particulièrement contre la peine capitale comme le suggère le nom de notre organisation. Regardant en arrière l’histoire de Jésus qui fut torturé et tué, nous pensons que nous devons faire de notre mieux pour nous opposer à ce comportement inhumain qu’il soit appliqué à des Musulmans, des Chrétiens, des Hindous, des pratiquants de Falun Gong ou d’autres gens.
Dans l’article 3 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme il est dit que chacun a les droits de vivre avec la liberté et la sécurité personnelle. Dans l’article 5 il est dit que personne ne devrait souffrir la torture ou un traitement cruel et inhumain. Bien que la Chine ait signé cette déclaration, nous savons tous que la Chine est très loin des standards attendus. La torture a été employée. Des milliers de gens ont été exécutés sans grandes raisons et en particulier pour leurs croyances religieuses ou des raisons similaires. Le Gouvernement chinois est effrayé par les gens religieux et pacifiques – il a peur des gens au Tibet depuis plus d’une décennie et peur des pratiquants de Falun Gong depuis plusieurs années.[Veuillez noter que le Falun Gong n’est pas une religion – il ne tient pas de listes d’inscriptions, n’a pas d’organisation formelle ni vénérations ou rituels religieux. Pour plus d’information visite www.falundafa.org]

Nous souvenons nous encore du châtiment et du meurtre de Jésus voici deux mille ans et du meurtre des Baptistes à Zürich voilà quatre cents ans ? Les dictateurs ont toujours peur des gens qui vivent paisiblement selon leurs croyances. Il y a quelques jours, il y avait quelques mots dans un journal de Zürich : « le dictateur du parti chinois utilise une idée nouvelle, qui est tirée du même principe, poursuivre sa dictature illégale. » C’est la même qu’auparavant et vous devez être préparé à toutes les conséquences, principalement la mort, si vous ne voulez pas marcher dans la même ligne qu’eux.

Je sais que les gens sont exécutés et que la peine capitale existe dans des pays sous dictatures et malheureusement même dans certains pays démocratiques où il semble que la majorité des gens peut penser librement, comme les Etats-Unis, l’Arabie Saoudite, le Japon et d’autres pays. Mais la Chine prend la première place.

En tant que personne qui a grandi à Zurïch et aime cette ville, j’ai été choqué que Zurïch ait soutenu Kunming pendant si longtemps. Nous avons discuté si nous devions fournir des prêts à Kunming alors que tant de gens y étaient exécutés. Un journal de Zurïch rapportait que ce soutien financier n’implique pas les questions des droits de l’homme mais si nous y pensons attentivement, ce soutien financier n’est absolument pas nécessaire. Puisque l’argent a été dépensé nous devons le relier avec les questions de droits de l’homme. Je comprends qu’il soit plus facile de dire que de faire. Nénamoins, les questions de droits humains doivent être la première priorité.

Par consequent, je pense que les activités du Falun Gong donnent aux gens responsables, en particulier aux politiciens, une approche nouvelle et opportune. L’événement d’aujourd’hui est pour le Falun Gong. Naturellement, il est aussi pour Kunming, ainsi que pour ces gens qui vivent sous la dictature chinoise, en particulier les tibétains qui ont été expulsés, torturés et tués.

Le pouvoir, l’argent et l’économie méprisent les droits de l’homme. Ce cercle vicieux doit être brisé dans le plus de régions possibles. Une très bonne opportunité est offerte à Zürich – pour mettre en avant la question du Falun Gong en Chine. Les droits de l’homme ont été écrasés en Chine, en particulier les questions de conscience et de croyance.

David Kuenzler
11 December 2002


Traduit de l’anglais
http://www.yuanmingeurope.net/articles/200212/15571.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.