Être bon est en soi une récompense

Papier découpé : Enfants portant un lotus


Recommandé par un lecteur et tiré des 'Nouvelles du Soir' de Yangcheng, Chine, en 2002


En 1963, une fillette prénommée Mary a écrit une lettre au Chicago Tribune. Elle y disait qu’elle ne comprenait pas pourquoi on l'avait seulement félicitée d’être " une bonne enfant " quand elle avait aidé sa mère à mettre des cookies sur la table, alors que David, son frère qui n’avait rien fait et qui était toujours méchant, avait reçu un cookie. Donc, elle voulait demander à M. Kuester, le rédacteur de la colonne "Nouvelles des Enfants" du Chicago Tribune si Dieu était vraiment juste. Pourquoi voyait-elle tant de bons enfants comme elle être oubliés par Dieu à la maison et à l’école ?


Durant des années M. Kuester a reçu des milliers de lettres d’enfants demandant pourquoi Dieu n’apparaissait pas pour récompenser les bonnes personnes et punir les mauvaises. Mais ces lettres lui laissaient toujours le cœur lourd parce qu’il ne savait pas comment répondre à ces questions.


Alors qu’il était perplexe sur la réponse qu’il pouvait faire à la lettre de la jeune Mary, un ami l’invita à un mariage. Il allait lui être reconnaissant de cette opportunité pour le reste de sa vie, parce que c’est à ce mariage qu’il trouva la réponse qui le rendrait célèbre dans le monde entier.


Il se souvient du mariage comme suit : Après que le prêtre ait fini le rituel, la mariée et le marié échangèrent les anneaux. Peut être parce qu’ils nageaient tous deux dans le bonheur, ou pour une autre raison, peu importe, ils se mirent muturellement par erreur les anneaux à la main droite. Quand le prêtre le vit, il leur rappela avec humour : " la main droite est déjà suffisamment parfaite. Je pense que vous devriez les utiliser pour décorer la main gauche ". M. Kuster dit que cette réponse donnée avec humour par le prêtre l’avait inspiré.


Être la main droite est déjà quelque chose d'extrêmement merveilleux pour cette main, ainsi il n’est pas nécessaire de lui ajouter des décorations supplémentaires. De même, une personne de moralité est souvent ignorée parce qu’il ou elle a déjà bien agi. Plus tard M. Kuster en est arrivé à la conclusion suivante : laisser la main droite être la main droite est la plus haute récompense donnée par Dieu. De la même façon, devenir une bonne personne est aussi la plus haute récompense de Dieu à cette personne ".


Parvenu à cette compréhension, M. Kuster était très heureux. Il répondit immédiatement à Mary par une lettre intitulée " Faire de toi un bon enfant est la plus haute récompense de Dieu envers toi " Peu après, la lettre fut publiée dans le Chicago Tribune et plus d’un millier de journaux aux États Unis et en Europe l’ont reprise. Elle a été par la suite republiée chaque année au moment de la Fête des Enfants.


Il n’y a pas longtemps, une personne chinoise a trouvé cette lettre publiée quelque part. Après l’avoir lue, il a laissé un message sur le site internet du Chicago Tribune qui disait : il existe un vieux proverbe en Chine " Le bien engendre le bien, le mal récolte le mal. Ce n’est pas parce que le temps n’est pas encore venu qu’il n’y aura pas de rétribution ". J’étais autrefois troublé par le fait qu’une personne mauvaise semblait ne jamais recevoir de rétribution, mais maintenant, j’ai finalement compris. Faire d’elle une mauvaise personne est le châtiment de Dieu envers elle.


* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.