Kokushi

Durant la Dynastie Tang, vivait un moine du nom de Wu Tatsu Kokushi qui fut récompensé du titre de Kokushi (titre honorifique donné aux maîtres bouddhistes).


Un jour avant d’être récompensé du titre de Kokushi, Wu Tatasu Kokushi rencontra un moine qui était malade. Le moine avait des pustules sur tout le corps. Il était sale et émettait une odeur épouvantable. Tout le monde l’évitait excepté Wu Tatsu Kokushi. Il avait pris le moine malade en pitié et prenait soin de lui. Peu à peu, le moine retrouva la santé. Avant qu’ils ne se séparent, le moine remercia Wu Tatsu Kokushi et dit : " S’il vous arrive de rencontrer des tribulations, venez me chercher à la Montagne Jiu Long, à Peng Zhou, dans la province du Sichuan. Vous devez chercher deux pins proches l’un de l’autre."


Parce que Wu Tatasu Kokushi avait de hautes valeurs morales et se conduisait vertueusement, l’Empereur Tang Yi Zhong le respectait beaucoup. Il l’honora du titre de Kokushi, et le traitait avec égards. Mais un jour, une pustule de la forme d’un visage humain commença à grandir sur un genoux de Wu Tatasu Kokushi. Il avait des traits faciaux incluant une bouche et des dents. Il pouvait même avaler la nourriture si on l’alimentait. De célèbres médecins vinrent de tout le pays pour traiter la maladie de Tatasu Kokushi, mais sans effet.


Un jour, Wu Tatasu Kokushi se souvint du moine malade qu’il avait soigné jusqu’à sa guérison et il alla le chercher dans la montagne. Tôt le matin, il découvrit deux pins l’un à côté de l’autre. Ils étaient si hauts qu’ils semblaient atteindre le ciel. Le moine l’attendait déjà à l’extérieur d’un grand palais. Le moine demanda à Wu Tatsu Kokushi de rester.


Wu Tatasu Kokushi parla au moine de son étrange et pénible maladie. Le moine répondit " Ne vous en inquiétez pas. Il y a une source d’eau pure au-dessous de la crête montagneuse. Pourquoi n’attendez vous jusqu’à demain matin. Utilisez l’eau pour laver votre genoux et vous serez guéri. "


Le second jour, Wu Tatsu Kokushi alla à la source tôt le matin. Juste au moment où il allait puiser un peu d’eau, la pustule à face humaine cria "Une minute ! Ne te laves-pas encore. Tu es renommé et instruit. As-tu lu l’histoire de “Yuan Ang et Chao Cuo” dans les livres de la dynastie Han occidentale ?”


Wu Tatsu Kokushi répondit “Oui, le l’ai lue.”


La pustule dit “Puisque tu connais l’histoire, comment ne te souviens tu pas que Yuan Ang a tué Chao Cuo ? Tu étais Yuan Ang dans ta vie précédente et j’étais Chao Cuo. Tu m’as dénigré devant l’Empereur et j’ai été tué. J’ai essayé de prendre ma revanche vie après vie. Mais parce que tu étais un moine de grande moralité et te conduisais bien, je n’ai pas pu prendre ma revanche. Toutefois, dans cette vie-ci parce que tu as les faveurs de l’Empereur, ton caractère moral n’a pas satisfait aux exigences. Tu as cherché renom et profit. Par conséquent, je peux prendre ma revanche. Aujourd’hui ce vénérable Jia Ruo Jia (qui s’est transformé lui-même en moine malade) m’offre l’eau du Samadhi pour me libérer, dissolvons aussi nos vieilles rancunes ! "


Wu Tatsu Kokushi fut effrayé après avoir entendu l’histoire. Il puisa vite un peu d’eau pour nettoyer la pustule. La douleur fut si atroce qu’il s’évanouit. Après s’être réveillé, la pustule sur son genoux était partie. Et lorsqu’il se retourna pour regarder le grand palais, il avait disparu sans laisser de trace. Wu Tatasu Kokushi se fixa pas la suite dans cette région pour pratiquer la cultivation et ne la quitta pas. Telle est l’histoire de la fameuse " Eau du Samadhi de repentir, " et elle a été transmise par Wu Tatsu Kokushi aux générations futures.


Bien que Wu Tatsu Kokushi ait été un moine d’une haute moralité pendant dix vies successives, il ne put pas éviter la rétribution karmique d’une inimitié formée dix vies auparavant, simplement parce que son caractère moral n’atteignait pas l’exigence et qu’il aspirait au renom et au profit.


Cette histoire vraie sert certainement d’avertissement et nous rappelle de ne négliger aucune de nos pensées. Et qui peut douter de l’équité de la loi de rétribution karmique ?

Le 21 janvier 2009

Date de l’article original : 3/2/2009

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/1/21/193911.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.