Anciennes histoires traditionnelles Un monde dans une gourde

Peinture à l'encre : Un monde dans une gourde

Pendant la dynastie des Han, un vieux guérisseur vint à la ville de Runan. Sa médecine pouvait immédiatement guérir tous types de maladies. Chaque fois qu’il vendait ses médicaments à un client, il prédisait comment le patient allait vomir, ou combien de temps allait s’écouler avant que le patient retrouve la santé. Sa prédiction se réalisait à chaque fois. La façon dont il dépensait ses revenus était une autre particularité de ce vieux guérisseur. Il vendait toujours ses médicaments à prix fixe. Ses affaires étant très fructueuses, ses gains quotidiens fort respectables. Cependant, le vieil homme donnait la majorité de ses revenus aux sans-abri dans la rue, ne gardant que très peu d’argent pour lui. Mais ceci n'était pas la chose la plus étrange chez le vieux guérisseur. Il accrochait une gourde au-dessus de la porte de la pharmacie où on ne le voyait que pendant la journée. Après le coucher du soleil, le vieil homme disparaissait soudainement de la pharmacie. Il n'y restait rien, la pharmacie était vide et on n’y voyait qu’une gourde. Personne ne savait où il était allé.


Après un certain temps, un représentant gouvernemental au bas de l'échelle hiérarchique découvrit le secret du vieil homme. Il constata que le vieil homme sautait toujours dans la gourde après le coucher du soleil. Le fonctionnaire s'était rendu compte que le vieil homme n'était pas une personne ordinaire, donc il commença à diligemment balayer le sol et préparer des repas pour le vieil homme jour après jour, espérant devenir son disciple. Le vieil homme accepta ces services de bon cœur. Le fonctionnaire persista à rendre service au vieil homme pendant une longue période de temps en ne demandant rien en retour, alors un jour le vieil homme décida finalement que le fonctionnaire avait longuement attendu le Dao. Le vieil homme dit au fonctionnaire : "Venez chez moi secrètement après le coucher du soleil quand il n'y a plus personne". Ce soir-là, le fonctionnaire vint rencontrer le vieil homme. Le vieil homme lui dit : "Quand vous me voyez sauter dans la gourde, suivez-moi et vous pourrez aussi entrer dans la gourde." Le vieil homme sauta immédiatement dans la gourde et disparut. Le fonctionnaire suivit le vieil homme sans hésitation. Avant qu'il ne le sache, il était déjà à l'intérieur de la gourde.


Une fois qu'il fut dans la gourde, il s’étonna d’y trouver un grand monde. Il y avait des pavillons chinois colorés et magnifiques et des couloirs sinueux. De plus, quelques douzaines de domestiques étaient au service du vieil homme. Le vieil homme lui expliqua : « Je suis une déité descendue dans le monde humain pour réparer une erreur que j'ai faite. Vous avez beaucoup de potentiel et une relation prédestinée avec moi. C'est la raison pour laquelle nous avons cette conversation aujourd'hui. » Le vieil homme considéra alors le fonctionnaire comme un disciple dans la gourde.


Un jour, le vieil homme vint voir le fonctionnaire et dit qu'il avait apporté du vin avec lui qu’il avait laissé en bas. Le fonctionnaire envoya plusieurs domestiques en bas pour chercher le vin. Cependant, aucun des domestiques ne put soulever la bouteille de vin. Même avec l'aide de quelques douzaines d'hommes, ils ne purent déplacer la bouteille de vin. Quand le fonctionnaire dit au vieil homme que le vin qu'il avait apporté était trop lourd pour être porté en haut, le vieil homme s’en fut en bas et monta la bouteille d'un seul doigt. Le fonctionnaire but le vin avec le vieil homme jusqu'à l'aube. C'était une petite bouteille de vin. Cependant, la bouteille semblait se remplir automatiquement. Le vieil homme dit alors : « Je quitte la ville dans quelques jours. Voudriez-vous venir avec moi ? » Le fonctionnaire répondit : « Je suis décidé à vous suivre, mais comment puis-je partir sans dire la vérité à ma famille ? » Le vieil homme dit : « C’est très facile. » Le vieil homme lui montra une tige de bambou bleu et lui dit : « Quand vous rentrez à la maison, feignez d'être malade et allongez-vous. Après demain, mettez la tige de bambou dans le lit, et quittez immédiatement la maison sans dire un mot. » Le fonctionnaire fit comme on lui avait dit. Après qu'il eut mis la tige de bambou dans le lit, celle-ci se métamorphosa en cadavre. Sa famille pensa qu'il était mort sur le lit et ils n'eurent d’autre choix que d'enterrer le corps.


En transe, le fonctionnaire suivit le vieil homme jusqu’à un endroit éloigné. D'abord le vieil homme plaça le fonctionnaire au milieu d’un cercle de tigres, qui montrèrent leurs canines férocement, projetant apparemment de dévorer l'homme. Mais celui-ci n'eut aucune crainte et les tigres ne lui firent rien. Le jour suivant, le vieil homme plaça le fonctionnaire dans une maison de pierre. Une roche géante pendait du plafond, accrochée à une corde d'herbe. La roche géante aurait pu tomber à n'importe quelle moment parce que de nombreux serpents la rongeaient. Le fonctionnaire est resté calme à tout moment. Le vieil homme sourit et dit : « Il me semble que vous ayez réellement les éléments requis pour devenir une divinité." Alors le vieil homme sortit une assiette de matières fécales couvertes d’asticots et demanda au fonctionnaire de les manger. La puanteur des asticots était plus qu'il ne pouvait supporter. Il ne put se forcer à manger les matières fécales. Le vieil homme soupira profondément et dit : « Malheureusement, vous ne pouvez pas être une divinité. Le mieux que vous pourrez être sera un roi dans le monde humain et vivre pendant plusieurs centaines d'années. » Il s’avéra que les matières fécales couvertes d’asticots étaient un breuvage magique qui apportait l'immortalité. Le vieil homme avait créé l'illusion de matières fécales pour évaluer la foi du fonctionnaire dans le Dao.


Naturellement le fonctionnaire fut extrêmement déçu de ne pas avoir réussi le test et il n’eut d’aucun choix que de retourner chez lui. Le vieil homme lui remit une tige de bambou pour rentrer chez lui. A l'instant où il monta sur la tige de bambou, il était déjà à la porte de sa maison. Alors la tige de bambou se métamorphosa en dragon noir et s'envola. Quand il rentra chez lui, sa famille pensa avoir vu un fantôme et fut terriblement choquée. Il raconta l'histoire à sa famille et s’en fut déterrer le cercueil. Ils n’y trouvèrent rien d’autre qu'une tige de bambou.


Bien qu'il avait estimé avoir quitté sa famille pour un jour seulement, cela faisait un an qu'il avait quitté la maison. Le fonctionnaire ne devint pas une divinité, mais il avait acquis quelque magie, qui lui permit d'aider les êtres vivants et il put marcher jusqu’à 1.000 miles par jour.

Source : N° 14 des Biographies des Divinités dans “Histoires complètes des Quatre Trésors”

Version chinoise :
神仙故事:葫芦中的世界

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.