Opinione (journal italien): Eutelsat impliqué dans le blocage de l’information par Pékin

L'Opinione journal italien, a publié récemment un article concernant la décision d’Eutelsat de ne plus diffuser NTDTV déclarait l’article:

Depuis le 16 juin, la télévision de langue chinois NTDTV ne peut plus utiliser le satellite w5 d’Eutelsat pour émettre ses programmes en Asie. Eutelsat a déclaré que ceci était du à un problème technique, mais il y un doute que cet incident soit causé par des raisons techniques, mais il serait plutôt le résultat de la pression politique de Pékin.

Depuis le début du mois de juillet cette année, des représentants de Taiwan en France, et des membres du Parlement européen (parmi lesquels Erik Meijer des Pays-Bas) ont demandé qu’ Eutelsat reprenne la diffusion des programmes de NTDTV, parce qu’ils sont convaincus qu’il y a derrière l’interruption de NTDTV des facteurs politiques.

L’Organisation à but non lucratif de protection de la liberté de la presse, Reporters sans frontières, a publié un document sur son site Internet, qui confirmait l’interférence du Parti communiste chinois (PCC). L’enregistrement d’une conversation téléphonique obtenue le 23 juin documentait qu’un représentant d’Eutelsat à Pékin a admis, lors d’une conversation téléphonique qu’il « a été décidé par notre PDG du siège en France d’interrompre le signal de NTDTV. Nous pouvons éteindre n’importe lequel des transpondeurs. La raison pour laquelle il (le PDG d’Eutelsat) a fait cela est que nous avons reçu des pressions répétées du régime communiste chinois. Depuis deux ans, l’Administration chinoise de la radio, du film et de la télévision, nous a demandé encore et encre d’arrêter les signaux de cette station de télévision, et qu’alors nous pourrions parler de notre collaboration d’affaires. »

Reporters sans Frontières a publié cet enregistrement téléphonique et publiquement demandé au PDG d’Euteslat de restaurer le signal de NTDTV, NTDTV étant la seule chaîne permettant à de nombreux chinois d’outrepasser le blocage de l’information par le PCC. Par exemple, lorsque l’épidémie de SRAS s’est déclarée en Chine, NTDTV a été la seule à couvrir les faits sur l’épidémie. Elle aussi factuellement rendu compte des nouvelles de la mort de Zhao Ziyang (Zhao avait été placé sous arrestation à domicile depuis de nombreuses années par le PCC parce qu’il s’était opposé à la répression des étudiants à Tiananamen), des activités de protestations à Hong Kong, et de la persécution des chrétiens, des Tibétains et du Falun Gong par le PCC.

C’est le genre de nouvelles que les Chinois ne peuvent jamais voir dans les médias chinois sous contrôle de l’état. Il est manifeste que le PCC considère NTDTV comme une grande menace. Le PCC a de multiples façons pour forcer les compagnies satellite étrangères à coopérer avec lui et à participer à ses répressions. Comme l’a fait valoir Reporters sans Frontières, la CCTV du PCC a acheté plus de 30 chaînes satellite, en fait six seulement sont suffisantes pour fournir 99% de la couverture de ses besoins.

Date de l’article original : 4/8/2008

Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2008/7/30/183077.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.