La Voix du Nord (journal français) : Des adeptes du Falun Gong manifestent contre les persécutions en Chine

AUJOURD'HUI

Le Falun Gong est un mouvement spirituel chinois qui compte des adeptes dans le monde entier. En Chine, les pratiquants de ce mouvement subissent des persécutions par le gouvernement communiste chinois.

Pour dénoncer les tortures dont sont victimes leurs compatriotes chinois depuis 1999, Li et Rui, deux pratiquantes du Falun Gong, manifestaient hier après-midi devant le centre commercial des 4-B. Aujourd'hui, elles seront devant la gare. Ces deux jeunes femmes vivent en France depuis plusieurs années mais sont originaires de Chine. Si aujourd'hui, elles peuvent exercer en toute liberté le Falun Gong, ce n'est pas le cas de leurs proches et amis qui vivent là-bas. Car en Chine, qui compte près d'1,3 milliard d'habitants, 3 000 personnes, adeptes de cette philosophie, sont arrêtées, déportées dans des camps de rééducation et torturées chaque année par les autorités chinoises.

Prélèvements d'organes

Rui parle du bureau 110. Comprenez le gouvernement chinois. « C'est lui qui les persécute. C'est un véritable génocide. Cela fait neuf ans que ces tortures et ces meurtres durent. L'information est censurée, la population n'a pas accès à internet. Tout est caché », confie la militante. « Certains pratiquants sont victimes de prélèvements d'organes alors qu'ils sont encore vivants. Ces organes sont ensuite revendus en toute illégalité. » Une pétition circule actuellement sur internet pour dénoncer ces violences. •

A. DEL.

Plus d'informations sur http://www.infofalungong.net

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/actualite/Secteur_Calais/2008/08/03/article_des-adeptes-du-falun-gong-manifestent-co.shtml

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.