Musique naturelle et éternelle du Ciel

 


Shi Kuang, de l'actuel village de Dongshi, dans la province du Shanxi, était un musicien de l'état de Jin au cours de la Période des Printemps et Automne. Il était très doué pour différents types d'instruments musicaux chinois. Il fut l'un des musiciens les plus célébrés de l'histoire chinoise et vénéré comme un "saint de la musique". Beaucoup d'histoires illustrant le respect de Shi Kuang envers le ciel, sa compassion pour l'humanité, et sa musique divinement belle sont bien documentées.


Shi Kuang avait adopté le principe confucéen de la musique, qui soutient que la musique doit être créée pour encourager les gens à faire usage de l'étiquette appropriée et à cultiver leurs cœurs. Il croyait aux rites traditionnels, à la musique et à la culture établies par le duc de Zhou dans la dynastie occidentale de Zhou, et défendait la théorie selon laquelle la musique doit respecter la voie du Ciel, suivre le cours de la nature, et guider ses auditeurs vers la moralité à travers son contenu. C'est ce qui est connu comme l'"harmonie entre le ciel et les gens par la musique". Une musique ayant du rythme et du tempo n'est pas assurée de résonner dans le cœur des auditeurs. Seule la musique qui vient d'un cœur harmonieux atteindra le Ciel, parlera au cœur des auditeurs, et atteindra un niveau plus élevé où les cœurs du musicien et des auditeurs seront purifiés et éveillés à la voie du Ciel.


Selon Shi Kuang, il y a trois catégories de musique ancienne chinoise, comprenant Qing Shang, Qing Zheng, et Qing Jiao. Qing Shang est la musique du jugement, Qing Zheng est la musique de l'harmonie, et Qing Jiao est la musique de la prospérité. On prétend que les chevaux cessaient de paître et relevaient leurs têtes pour écouter Shi Kuang lorsqu'il jouait. Les oiseaux de chasse se posaient et arrêtaient de chasser pour chanter avec Shi Kuang.


Un jour le Duc Ping de l'état de Jin et le duc de l'état de Wei écoutaient une interprétation musicale de Shi Juan, le musicien de cour de l'état de Wei. Peu de temps après que la représentation ait commencé, Shi Kuang se précipita vers la scène et interrompit Shi Juan. "Arrêtez ! C'est la musique du destin tragique créée par les fonctionnaires corrompus de la cour pour le tyran Roi Zhou de la dynastie de Shang", s'exclama Shi Kuang. "La dynastie de Shang a trouvé son terme avec le Roi Wu de l'état de Zhou parce que le Roi Zhou de la dynastie de Shang était immoral. Une musique bonne et douce bénéficiera à ses auditeurs et les guidera vers la moralité. Une mauvaise musique causera la perte de sang-froid de ses auditeurs et les poussera vers la dégénérescence. La musique doit être créée pour propager la moralité. On ne doit jamais jouer de mauvaise musique qui ruinerait la moralité des gens!"


Le duc de l'état de Jin demanda à Shi Kuang : "Comment appelez-vous la musique que Shi Juan a jouée ?" Shi Kuang répondit : "C'estQing Shang, la musique du destin tragique". Le duc de l'état de Jin dit : "Alors vous devez jouer la musique de l'harmonie pour nous". Shi Kuang joua la musique de Qing Zhengpour les deux souverains, une musique de l'harmonie.


Shi Kuang faisait preuve de la technique la plus merveilleuse lorsqu'il jouait de la cithare chinoise. Au son de la première corde, 16 grues rouges atterrirent du ciel méridional. Au son de la deuxième corde, les grues s'alignèrent en rangs. Au son de la troisième, les grues chantèrent et dansèrent en ligne. Tandis que Shi Kuang continuait, des nuages colorés apparurent dans le ciel et le chant des grues s'harmonisa avec la musique de la cithare. La musique résonna longtemps dans le ciel. Les membres de l'assistance sentirent la musique du ciel inspirée par la nature et leurs cœurs s'élargirent et s'apaisèrent. Tous s'émerveillèrent de la musique et félicitèrent Shi Kuang pour son accomplissement musical. L'histoire est à l'origine de l'expression chinoise : "Les grues rouges et les nuages colorés" qui est utilisée pour décrire une musique délicieuse et céleste.


Shi Kuang a souligné que la musique doit être créée pour guider les gens vers la bonté et pour répandre la moralité. Shi Kuang a créé White Snow, Sunny Spring et de nombreuses pièces musicales élevées et harmonieuses. Dans Sunny Spring, Shi Kuang dépeint avec éclat la nature croissante et vivifiante du printemps. Il a également représenté l'image d'un noble gentleman qui veille sur sa moralité et aspire à un bel avenir. Les anciens Chinois croyaient que la musique élevée peut atteindre le Ciel et apporter la vérité, la profondeur et l'éternité à son public. Orienter les gens vers la bonté et répandre la bonté partout est une façon de montrer ses affinités et son souci pour l'humanité. C'est aussi une façon de montrer son appréciation pour la grâce du Ciel.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.