Les efforts inlassables des pratiquants japonais pour sauver Yoko Kaneko de la détention en Chine

Partage d'expériences d’un pratiquant du Japon à la Conférence d'échange d'expériences du Xiulian de Falun Dafa, Asie-Pacifique 2002 à Séoul, Corée du Sud
Témoignage d'un pratiquant du Japon
Yoko Kaneko, une pratiquante japonaise de Dafa, avait décidé de clarifier la vérité sur Dafa sur la Place Tiananmen afin de dénoncer la persécution brutale ordonnée par Jiang et faire savoir à plus de gens que le Dafa s'est répandu dans plus de 50 pays dans le monde. Des gens lui avaient dit de reconsidérer sa démarche car elle est de nationalité chinoise mais Yoko était inébranlable.

Yoko est partie avec moi et un autre pratiquant japonais. En Chine, Yoko s'adressait à toute personne rencontrée comme quelqu'un à qui clarifier la vérité. Par exemple, une fois, dans le train, à côté de nous, plusieurs personnes parlaient de la campagne injurieuse contre Dafa à la TV chinoise. Immédiatement, Yoko leur a expliqué la vérité. Elle leur a dit que le Dafa s'était répandu à travers le monde. Dans notre compartiment, la plupart des gens l'ont écoutée tranquillement pendant presque une heure.

Après que tous les trois nous ayons été arrêtés illégalement pendant que nous distribuions des documents de clarification de la vérité, Yoko a affronté la persécution la plus sévère. Les policiers haineux lui ont marché sur le visage et la nuque. Quatre ou cinq d'entre eux se sont mis à la piétiner. Elle poursuivait son discours s'adressant à la foule qui regardait, expliquant la vérité sur l'immolation de la Place Tiananmen. Les policiers se sont mis à la battre brutalement pour la faire taire. Lorsque nous avons été poussés dans la voiture de la police, le côté gauche de son visage saignait.

Au commissariat de police, Yoko n'a répondu à aucune question sauf pour clarifier la vérité à la police. Lorsque les policiers ont voulu prendre une photo d'elle, trois policières se sont jetées sur elle la frappant avec leurs poings. Yoko a seulement dit: "Falun Dafa est bon!" Comme les policiers ne pouvaient arriver à leur fin, cinq ou six d'entre eux l'ont battue jusqu’au sol, mais Yoko ne renonçait pas. […]

L'autre pratiquant japonais et moi-même avons été renvoyés au Japon, et Yoko a été arrêtée illégalement. Des pratiquants japonais ont tenu des conférences de presse en plusieurs endroits pour résister à la persécution perverse et sauver Yoko Kaneko. Dans la région de la ville de Nara où Yoko habitait, nous avons organisé un défilé pour aider à la sauver. Plusieurs stations de TV et agences de presse ont couvert ces activités.

À Tokyo, nous avons fondé le Comité de soutien pour Yoko Kaneko, puis nous avons commencé à récolter des signatures sur pétitions. À Nara seulement, en un jour, nous avons recueilli 7.000 signatures. Beaucoup de gens aimables et droits, des avocats, des étudiants, des femmes à la maison, des citoyens âgés, des fonctionnaires du gouvernement, des employés de sociétés etc., avaient de la sympathie pour les pratiquants de Falun Gong à cause de la persécution dont ils souffrent. Certains disaient en signant: "Comment est-ce que le gouvernement chinois peut être ainsi? C'est absolument interdit. Je signerai pour tous les membres de ma famille." Certains avocats nous ont donné de très bons conseils et ont proposé de nous faire rencontrer d'autres avocats.

Des scènes touchantes se sont déroulées pendant le circuit pour recueillir des signatures. Par exemple, les pratiquants de Dafa voulaient sortir pour les signatures et il pleuvait fort. Les pratiquants hésitaient un peu: Était-il possible de récolter des signatures avec une telle pluie? A ce moment, l'un d'entre eux a dit, "Nous devons aller, qu'il pleuve ou que le soleil brille." Cette simple phrase montre que les pratiquants aident les gens avec leur cœur.

Entre-temps, des pratiquants ont élevé de grandes banderoles devant le Congrès pour le secours de Yoko Kaneko. Ils ont distribué des documents de clarification de la vérité et recueilli des signatures auprès des passants, par beau temps, par temps de vent ou sous la pluie. Même bravant le vent et la pluie, les pratiquants ont tenu les banderoles. Les membres du Congrès et les policiers ont été émus par la gentillesse et la droiture des pratiquants. Certains policiers ont dit: "Le Falun Gong est vraiment remarquable!"

Fin juillet, nous avons entrepris une marche SOS de 10 jours. Les participants venaient principalement de Nagasaki et Osaka. La plupart des participants étaient des pratiquants âgés de plus de 60 ans. Les pratiquants ont enduré un temps très chaud et un soleil brûlant, des vents violents et de la forte pluie. Ils ont dormi le soir par terre dans un parc au bord d’un lac. Pourtant, les pratiquants ont surmonté tous ces obstacles, recueilli des signatures tout le long de leur route et distribué de la littérature de clarification de la vérité à chaque maison. Un pratiquant ancien a dit: "Lorsque je suis fatigué et que j'ai soif, je pense à ce que Maître a dit, "Lorsque c'est difficile à supporter, vous pouvez le supporter. Lorsque c'est impossible à faire, vous pouvez le faire". Beaucoup de gens ont été émus par les pratiquants.

À travers tout le Japon, les pratiquants ont lancé ensemble de larges activités de clarification de la vérité auprès des membres du Congrès, des membres locaux du Congrès, aux différents niveaux du gouvernement et de la société.

Fin juillet, il y avait près de 30.000 signatures. Parmi ces signatures, plus de 50 venaient de membres du Congrès et 20 de professeurs et d'avocats. Grâce à ces efforts inlassables de pratiquants, 21 membres des quatre grands partis politiques du Japon : le parti démocrate libéral, le parti démocrate, le parti libéral et le parti conservateur, ont formé une alliance pour sauver Yoko Kaneko, pratiquante de Falun Gong. M. Makino et plusieurs autres membres du Congrès se joignant à l’époux de Mme Yoko Kaneko, M. Atsushi Kaneko, se sont rendus au Ministère des Affaires étrangères pour rencontrer M. Seiken Sugiura, à qui ils ont remis près de 30.000 signatures de citoyens japonais pour recommander au gouvernement japonais d'entreprendre une action pour sauver Mme Yoko Kaneko. M. Seiken Sugiura s'est exprimé pour dire qu'ils feraient de leur mieux pour lui venir en aide: "C'est l'épouse d'un citoyen japonais. Nous n'épargnerons aucun effort pour la sauver. Nous la traiterons comme une japonaise".

Début août, M. Atsushi Kaneko, l’époux de Yoko Kaneko, s'est arrangé pour rendre visite à Yoko en Chine. Il a soumis sa protestation au gouvernement de Jiang concernant les graves violations des droits humains que Jiang et ses complices ont perpétré envers Yoko. A son retour, il a donné des détails sur les mauvaises conditions et la persécution de Yoko.

Les pratiquants de Dafa au Japon demandent de l'aide à toutes les personnes bienveillantes autour du monde. Sauvons Yoko et les milliers de pratiquants de Falun Gong qui sont persécutés en Chine. Que cesse cette persécution perverse, inhumaine et immorale aussitôt que possible !


Le 27 août 2002


http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/10/15/27581.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.