Des pratiquants brutalement battus et tués par la police dans la ville de Deyang, province de Sichuan

Le 23 août 2002, un certain nombre de pratiquants ont eu une réunion de partage à la maison d'un pratiquant dans la ville de Huangxu, zone de Shengyang, ville de Deyang, province de Sichuan. Juste après 10 heures du matin, le premier directeur Hong Qi de la section de sécurité publique de la police locale, est venu avec dix policiers, a arrêté les pratiquants et les a mis dans un centre de détention.

Plus de cent personnes de la zone Shengyang, de la ville de Huangxu, de la ville de Yangjia, de la ville de Guanghan, et de la ville de Mianzu ont été illégalement arrêtées. Certains des pratiquants ont été envoyés le même jour dans un centre de détention. La majorité ont été détenus par la police locale de leur village. Pendant leur détention, ils ont été soumis à un lavage de cerveau, forcés d'écrire une lettre de garantie d'abandonner la pratique de Falun Gong, et leurs économies ont été mises sous caution. Les pratiquants qui ont refusé d'obéir aux ordres ont été brutalement frappés.

La première nuit, la police de la ville de Huangxu a vicieusement battu les pratiquants; même une vieille femme de plus de 80 ans n'a pas été épargnée. Les personnes près du commissariat de police pouvaient entendre les cris de douleur . Pendant la journée, la police a ordonné aux pratiquants de se tenir sous un soleil ardent. Le commissariat de police de la ville de Huangxu a envoyé les pratiquants locaux au centre de détention de la ville de Deyang continuer à les torturer. Un professeur d'école primaire de la ville de Huangxu, Jiang Degui, a été tellement battu qu'il s'est évanoui et garde des séquelles irréversibles. Un autre professeur, Luo Ying, a été également cruellement battu. Beaucoup de pratiquants ont été accrochés en hauteur et battus.

Un autre pratiquant a fait une grève de faim pour protester. Quand il a été gavé, la nourriture est rentrée dans ses poumons. Il a perdu conscience; deux de ses dents ont également été cassées dans le processus. Il a été emmené à l'hôpital pour un traitement d'urgence, mais l'hôpital refusé pour le prendre. La police avait peur qu'il meure, et l'a donc renvoyé à la maison.

Un des pratiquants emmenés par la police de la ville de Yangjia à un lavage de cerveau est mort. La police a menti aux médias, disant que la mort était due à une insuffisance cardiaque, mais le personnel du service de la sécurité publique a dit qu'il avait été battu à mort.

Les pratiquants ont été également forcés de payer d'énormes amendes, qui ont été retirées de leurs salaires. Dans la ville de Huangxu, un professeur retraité s'est fait extorquer 7.000 Yuan comme caution pour sa libération. Le professeur n'a plus que 200 Yuan par mois au lieu de ses indemnités de retraite. De plus, il doit aller pointer tous les jours sur son lieu de travail. D'autres professeurs ont subi le même traitement, et on ne leur a pas laissé enseigner leurs élèves. Comme quatre des pratiquants arrêtés étaient des professeurs, le département d'éducation de la ville de Deyang a exigé que les écoles de la ville de Deyang forcent les professeurs et élèves à déclarer leur position sur le Falun Gong, signent les déclarations et donnent un discours sur le Falun Gong. Beaucoup de professeurs ont été consternés par ces mesures.

Il reste sept ou huit pratiquants, y compris Yang Daifu et Qiu Caiyuan, qui sont illégalement détenus. Jiang Shengui, Luo Ying, Zhou Min, un jeune homme dont le nom est Deng, et une autre personne dont le nom est inconnu avaient été libérés, mais ils ont été à nouveau arrêtés chez eux il y a quelques jours. Nous espérons que toutes les personnes aimables et droites pourront se joindre à nous pour faire cesser la persécution des pratiquants de Falun Gong par le régime de Jiang.

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/10/11/27446.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.