Pologne : 168 Heures face à l’ambassade de Chine

C’est aujourd’hui le dernier jour des 168 heures d’appel continu devant l’ambassade de Chine à Warsovie, la capitale de Pologne. Des pratiquants de Suède, d’Angleterre, d’Amérique, du Canada et de Pologne participaient à l’événement, le première fois qu’une telle activité avait lieu en face de l’ambassade de Chine en Pologne.

L’atmosphère était très solennelle et spéciale tandis que les pratiquants continuaient à pratiquer les exercices et la méditation Fa Zheng Nian. Dès le premier jour arrivèrent des reporters de divers médias incluant ceux d’une station radio,de l’Agence de Presse Polonaise, et du plus grand journal de Pologne. La couverture très favorable montrait à la fois le soutien du peuple polonais pour le Falun Dafa et leur dédain des brutales tactiques de persécution du régime de Jiang Zemin. Le cinquième jour de l’appel, un bénévole de la branche polonaise d’Amnesty International organisa une veillée aux bougies pour accompagner l’appel des pratiquants. Cette veillée était pour les gens qui soutiennent l’appel pacifique des pratiquants contre la persécution de Jiang et attira une vingtaine de personnes, membres d’Amnesty International ou d’autres groupes de droits de l’homme.

De nombreux passants demandaient comment ils pouvaient aider à arrêter la persécution et ajoutaient leurs noms sur une pétition de soutien aux pratiquants en Chine. Un couple suédois était venus avec une rose pour les pratiquants et l’avaient placée devant eux pendant leur appel. De nombreuses personnes s’arrêtaient et demandaient s’ils pouvaient apporter des boissons chaudes et de la nourriture aux pratiquants. Une dame qui habitait en face de l’ambassade raconta aux pratiquants comment elle avaient recherché à devenir une personne meilleure et saine mais sans jamais trouver de réponse. Elle tourna la tête vers le ciel et demanda de l’aide, le matin qui suivit lorsqu’elle ouvrit ses rideaux, il y avait une groupe de pratiquants de Falun gong faisant appel en face de chez elle ! Elle s’était immédiatement approchée et leur avait dit qu’elle voulait apprendre Falun Dafa. Les pratiquants lui présentèrent une copie du Zhuan Falun [le livre principal du Falun Dafa] qu’elle commença à lire immédiatement rentrée chez elle.

Beaucoup d’autres gens s’arrêtaient et dénonçaient la persécution exprimant leur soutien et leur appréciation de la beauté des exercices. Une femme de 80 ans leur dit qu’elle était si contente qu’il y ait encore dans le monde des gens qui se souciaient des autres tandis qu’une autre personne exprimait son étonnement que des gens soient prêts à rester assis sous une pluie battante et dans le froid pour une chose en laquelle ils croyaient aussi vivement.
Un policier était de faction à côté des pratiquants pendant toute la durée des 168 heures. Les officiers étaient très protecteurs envers les pratiquants étant avertis des moyens sournois utilisés par les ambassades chinoises d’autres pays. La police vint bavarder avec les pratiquants dès le premier jour et dit après avoir appris qu’ils allaient rester là pendant 168 heures : « nous allons maintenant voir de quoi vous êtes faits ! » La police avait raison et la pluie battante et le temps froid testèrent la détermination des pratiquants. Cependant, en voyant le cœur pur et adamantin des pratiquants, la police s’approcha de nouveau. Ils dirent, « Vous êtes différents des autres manifestants, vous êtes propres, bien habillés, vous souriez toujours, vous êtes paisibles et ne causez aucun problème. » Les officiers révélèrent comment les manifestants se comportaient habituellement jusqu’à ce que la police apparaisse et comment ils commençaient alors à causer des troubles. Ils étaient touchés par le comportement des pratiquants de Falun Gong et en gardaient une haute estime pour le Falun Dafa.

La présence à l’ambassade et la vaste couverture médiatique permit à plus de polonais d’apprendre la beauté de Falun Dafa et les actions mauvaises de Jiang Zemin. De nombreuses personnes exprimèrent leur désir d’apprendre les exercices sur les points de pratique locaux et tout l’événement fut une réussite.


Traduit de l’anglais
Publié le lundi 7 octobre 2002

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.