Un pratiquant de la ville de Chongqing et un autre de la ville de Fuxin sont morts suite aux tortures subies pendant leur détention (Photo)

M. Zhou Jian
Le pratiquant du Falun Dafa M. Zhou Jian de la ville de Chongqing est mort suite aux tortures subies en détention.

Les officiers de la police locale ont arrêté le pratiquant M. Zhou Jian du Comté de Chongnan de la Province de Chongqing à plusieurs reprises parce qu’il cultivait fermement les principes du Falun Dafa : "Authenticité, Compassion, Tolérance." Il a énormément souffert durant sa détention. M. Zhou a été détenu dans un camp de travaux forcés pendant deux ans, et plus tard, il est devenu un sans abri. Il est mort alors qu’il était encore sur « la liste des personnes recherchées » du Parti communiste chinois (PCC).

M. Zhou Jian, âgé de 51 ans, était un employé de la Compagnie des Produits et Spécialités Locales de Chongnan. Il vivait près du Centre Commercial Century du Comté de Chongnan. Il a commencé la pratique du Falun Dafa en 1996. Depuis le 20 juillet 1999, quand la persécution a débuté, il a été arrêté quatre fois. Les officiers de police lui ont extorqué plus de 30 000 yuans.

Le 1er janvier 2000, l’officier de police Zhang Liang l’a illégalement arrêté et l’a condamné à un an au Camp de Travaux Forcés de Xishanping de la ville de Chongqing. Puisque M. Zhou n’a pas coopéré et a refusé de se laisser "transformer,". sa détention a été illégalement prolongée d’une autre année. Durant ces deux années passées dans le camp de travaux forcés, il a souffert de cruelles tortures. Une rumeur circule que quand, Du Jun, le chef du n°1 de l’Equipe Agriculture, se lançait dans des tentatives violentes de "transformation", les gardes ont ordonné à certains criminels détenus de battre cruellement M. Zhou, ceux-ci ont cassé trois clubs. Zhou Jian était gravement blessé et sa peau était couverte de grandes entailles sur tout son corps.

En 2002, les officiers de police du Comté de Chongnan du Bureau 610 et l’Equipe de la Sécurité Nationale ont sorti M. Zhou du Camp de Travaux Forcés de Xishanping pour l’emmener au Centre de Lavage de Cerveau Tianyuan de la ville de Chongnan pour le torturer encore plus. M. Zhou a alors entamé une grève de la faim pour protester contre la prolongation de sa peine. Sa famille n’a été autorisée à le récupérer que lorsque sa vie était en grand danger. A ce moment là, il était amaigri, pesant entre 60 et 70 kg.

En Juin 2003, des messages de clarification de la vérité ont été publiquement diffusés dans le Comté de Chongnan au moyen de haut-parleurs. Zhang Liang et sept ou huit officiers sont entrés en force au domicile de Zhou Jian, l’on saccagé et ont essayé de l’arrêté. M. Zhou s’est échappé, mais de ce fait, il est devenu un sans abri. Il était également sur « la liste des personnes recherchées » du (PCC). Souvent des gens venaient à son domicile pour harceler et surveiller sa famille.

M. Zhou Jian ne pouvait pas récupérer des brutales tortures qu’il a subi lors de sa détention dans le camp de travaux forcés. Son état physique n’a cessé de se détériorer du fait qu’il était sans domicile. Il est mort le 10 janvier 2007.

Mme Bai Shufen du Comté de Fuxin est morte des suites des tortures qu’elle a subies ; Son mari est mort suite à un harcèlement répété de la police.

Mme Bai Shufen, âgée de 59 ans, résidait dans l’Agglomération de Pingandi, du Comté de Fuxin de la Province du Liaoning. Avant de commencer la pratique du Falun Gong, elle avait de nombreuses maladies. Tout son corps était gonflé et elle souffrait d’une cirrhose du foie. Après avoir pratiqué le Falun Gong, elle a été guérie de toutes ses maladies. Mme Bai est devenue saine d’esprit et de corps. Toute sa famille a bénéficié de sa pratique dans Dafa.

Après le début de la persécution, Mme Bai a été arrêtée et emmenée au Centre de Détention du Comté de Fuxin. L’équipe du centre de détention a extorqué de l’argent à sa famille quand elle est venue lui rendre visite. Mme Bai a subi de mauvais traitements physiques, a été mise en isolement confiné, eut ses bras menottées dans le dos, puis suspendue par les menottes. Les autorités l’ont torturé en utilisant le banc du tigre ainsi que d’autres méthodes de torture. Mme Bai a souffert physiquement et psychiquement. Plus tard elle a été transférée au Camp de Travaux Forcés de Masanjia, où on lui a injecté des produits inconnus, avec pour intention de détruire son système nerveux central. Elle a également été choquée avec des matraques électriques et suspendue. Mme Bai est tombée inconsciente. Elle est morte le 15 novembre.

Parce que le mari de Mme Bai soutenait le Falun Dafa, la police le harcelait continuellement. Il est mort il y a environ un mois de cela.

He Xiadong, le Chef du Commissariat de police du village de Pingandi, est le principal criminel responsable de la persécution des pratiquants dans cette région. Lu Dianjun, l’ancien chef de ce Commissariat a déjà reçu sa rétribution pour les avoir également persécuté.


Date de l'article original : 15/2/2007

Version Chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2007/2/8/148200.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.