Des larmes au moment où les familles se réunissent – au nom des orphelins sans défense du Falun Gong (photos)

Le Nouvel An chinois est arrivé, c'est un moment où les familles se réunissent. Pourtant un groupe d’enfants sont séparés de leurs parents suite à la persécution du Falun Gong lancée le 20 juillet 1999 par le Parti communiste chinois (PCC) causant une grande souffrance à ces enfants innocents dès leur jeune âge . A ce moment où d’autres enfants profitent de leurs familles aimantes, ceux-là pleurent en pensant à leurs parents qu’ils ne reverront plus.
.
Ce sont les orphelins dont les parents sont morts suite à la persécution du Falun Gong aux mains de Jiang Zemin et ses complices, parce qu’ils ont persisté dans leur pratique du Falun Gong et le respect des principes d’Authenticité, Compassion et Tolérance. La plupart sont jeunes et fragiles, et luttent dans ce monde, sans défense.

Shao Hui le père est mort suite à la persécution, Mu Ping la mère fait face à un procès injuste, Shao Linyao le jeune fils n’est pas au courant de la situation critique de ses parents

Le pratiquant de Falun Dafa M. Shao Hui est mort suite à la persécution dans la ville de Jilin en août 2002. Même aujourd’hui son fils Shao Linyao ne sait pas que son père a été assassiné. Shao Linyao a eu une enfance sans joie car il a été plusieurs fois témoin de l’arrestation de ses parents par la police. Il connaît la solitude, la détresse, la peur et le chagrin depuis son plus jeune âge.

Shao Linyao

Quand sa mère Mu Ping a été libérée d’un camp de travail pour raison médicale après trois ans de persécution, Shao Kynyao la suivait partout de peur de la perdre à nouveau. La nuit il ne dormait jamais tant que sa mère n’était pas rentrée à la maison même s'il était très tard. Il restait assis à l’attendre. Quand sa mère lui a dit qu’il devait aller au lit tôt car le lendemain il allait à l’école Shao Kynyao a répondu les larmes aux yeux : « J’ai peur que les mauvaises personnes t’emmènent de nouveau si tu sors. Je ne peux pas me calmer quand tu n’es pas à la maison. »

Les fonctionnaires de la Sécurité nationale de la ville de Jilin ont arrêté Mu Ping à son travail le 24 octobre 2006. Ils ont fouillé sa maison avec les officiers de police du commissariat de Mengjiatun de la ville de Changchun. Ils ont confisqué des ordinateurs, du liquide, un reçu de dépôt de 70 000 yuans, des livres de Dafa et des VCD exposant la persécution. Ils ont amené Mu Ping dans la salle N°608 du centre de détention de la ville de Jilin, où elle a été détenue les trois derniers mois et demi. Le District de la Cour de Chuanying prévoit le procès de Mu Ping.

Shao Linyao âgé de onze ans et ses grands parents qui s’occupent de lui n’avaient aucune idée de ce qui était arrivée à Mu Ping la mère de Shao. Auparavant Mu Ping appelait son fils toutes les deux semaines ou une fois par mois mais depuis trois mois elle n’a pas appelé du tout. Shao Linyao se cache souvent dans son lit sous les couvertures pour pleurer parce qu’il n’a plus de nouvelles de sa mère. Quand ses grands parents lui disent : « Nous n’avons aucune nouvelle de ta maman », il essaie de les réconforter en disant : « Ne vous inquiétez pas. Peut être qu’ils sont entrain d’arrêter beaucoup de gens. Maman doit probablement se cacher quelque part. »
.
Shao linyao vit avec ses grands parents depuis l’arrestation de sa mère. Mais sa vie devient de plus en plus difficile car la santé des grands parents se détériore. Son Grand père est âgé de 76 ans et a déjà subi une opération pour un glaucome et une autre pour la cataracte. Il a failli perdre la vue à force de s’inquiéter pour son fils Shao Hui. Sa grand-mère âgée de 69 ans a été malade ces six dernières mois et on lui fait des injections.

La grand-mère de Shao Linyao est très inquiète car elle se demande qui prendra soin de son mari et de son petit fils si elle meurt. Même aujourd’hui ils ne savent pas que Shao Hui est décédé et que Mu Ping fait face à un procès. La grand-mère de Shao Linyao dit souvent : « Notre famille a trop souffert à cause de la persécution. Ma fille Shao Ling a été condamnée à 12 ans d’emprisonnement. Mon fils Shao Hui a disparu depuis cinq ou six ans. Mu Ping avait l’habitude d’appeler au moins une fois par mois mais aujourd’hui nous n’avons aucune nouvelle d’elle » et elle pleure en disant cela. Elle ne se rappelle pas l’âge qu’elle a, mais elle se rappelle clairement le jour où Shao Ling a été arrêté et le jour où Shao Hui a pu s’échapper du camp de travail avec des pensées droites. Le vieux couple n’arrive plus à s’occuper de lui-même et encore moins de leur petit fils Shao Linyao.

La grand mère et le père sont morts suite à la persécution, la mère a un cancer, Xu Shuai mène une vie difficile

Le fils du pratiquant de Dafa Xu Xhuai

Xu Shuai a aujourd’hui 16 ans. Sa mère a quitté sa famille et s’est remariée alors qu’il était encore jeune à cause de la pauvreté de la famille. Xu Shuai a été élevé par son père et sa grand-mère. Quand il a eu six ans il a commencé à pratiquer Falun Dafa avec son père et sa grand-mère et il allait souvent étudier les livres de Falun Dafa et échanger des expériences. Il allait aussi sur les points de pratique pour pratiquer les exercices de Falun Gong avec les autres pratiquants. Quand le Parti a lancé la persécution le 20 juillet 1999 les fonctionnaires du parti venaient souvent chez eux harceler la famille. Ils les ont aussi arrêtés et envoyés dans des camps de travail, ce qui a traumatisé le jeune Xu Shuai.

Xu Shuai a perdu ses grands parents, un oncle et son père pendant ces sept années de persécution du Falun Gong. Actuellement c’est son autre oncle et tante qui s’occupent de lui. Son oncle ayant peu de ressources il ne peut plus subvenir aux besoins quotidiens de Xu Shuai. La maison de sa tante n’a qu’une seule pièce et l’oncle de sa tante ne veut plus garder Xu Shuai. Xu Shuai a été un bon élève mais son niveau a baissé parce qu'il est inquiet pour sa vie.

La mère est morte suite à la persécution et la grand-mère Pu Yonghe travaille 11 heures par jour pour payer son éducation

La pratiquante de Dafa Cui Zhengshu de la ville de Jilin a été envoyée deux fois dans un camp de travail. Les gardes du camp de travail de Heizuizi ont ordonné aux détenues de la priver de sommeil pendant plus de 30 jours. En 33 jours elle n’a réussi à dormir que 22 heures. Veuillez vous référer à l’article

"Se souvenir de Cui Zengshu, compagne de pratique"
http://fr.clearharmony.net/articles/200309/9800.html

Les autorités du camp l’ont renvoyée chez elle pour raison médicale le 18 avril 2003 alors qu’elle était très faible et ne pouvait ni manger ni s’occuper d’elle-même. Sa condition a empirée début août 2003 et elle est morte le 12 août 2003.

Piao Yonghe âgé de treize ans a perdu sa mère et c’est sa grand-mère qui s’occupe de lui. Sa grand-mère âgée de soixante treize ans travaille 11 heures par jour pour 400 yuans par mois. Elle n’a pas beaucoup de temps pour s’occuper de Piao Yonghe et elle est souvent obligée de le laisser seul à la maison.

Piao Yonghe et sa grand-mère

Wang Zilin a disparu il y a plus de six ans, le vœu le plus cher de sa fille est de voir son père bien aimé apparaître devant elle !

Wang Zilin

Le pratiquant de Dafa Wang Zilin de Dafa travaillait à la ferme de sylviculture de Jiangbei dans la ville de Jilin. Il a commencé à pratiquer Falun Dafa en mai 1997 et est allé à Pékin pour faire un appel pacifique le 19 novembre 2000. Il n'est jamais revenu et personne n’a jamais plus entendu parler de lui. Sa famille est allée deux fois à Pékin pour le chercher, mais ils n’ont pu obtenir aucune information.

La fille de Wang Zilin, Wang Lili a 16 ans et est très mûre pour son âge. Elle réconforte souvent sa mère sachant que celle-ci est en mauvaise santé. Sa mère fait des travaux temporaires et gagne 400 yuans par mois. Elle souffre d’hernies discales. Parfois elle va au travail avec une tige en acier fixée à son dos afin de ne pas perdre son travail. Wang Lili a dit à un pratiquant de Dafa qui lui a rendu visite : « Quand je te vois j’ai l’impression de voir mon père » et elle a pleuré. Parfois la mère et la fille pleurent quand la vie devient extrêmement dure. Son plus grand rêve est de voir son père bien aimé apparaître devant elle un jour !

La mère Mu Chunmei est détenue, Liu Zhonghao âgé de 15 ans s’occupe de la grand-mère

Mu Chumei, pratiquante de Dafa a été arrêtée en mars 2006 et plus tard détenue dans le camp de travail de Masanjia où elle a été torturée de diverses manières. Sa famille a demandé à la voir plusieurs fois mais les gardes ont refusé. Son fils Liu Zhonghao n’est âgé que de 15 ans mais ses yeux sont remplis de tristesse. Depuis que sa mère a été arrêtée Liu Zhonghao vit avec ses grands parents. Ils pouvaient à peine survivre avec le salaire du grand père mais le grand père est mort il ya trois mois et Liu Zhonghao a perdu sa seule source de soutien. Une fois Liu Zhonghao auquel son grand père et sa mère manquaient a couru une grande distance dans les montagnes pour pleurer devant la tombe de son grand père.

Liu Zhonghao vit aujourd’hui avec sa grand-mère qui ne peut marcher en raison de rhumatismes articulaires. Il fait le travail ménager et s’occupe de sa grand-mère. Ils vivent sur la pension de dix mois de son grand père et ne savent pas comment ils feront après ces dix mois. Liu Zhonghao voudrait aller voir sa mère au camp de travail de Masanjia mais il s’inquiète de ce qui pourrait arriver à sa grand-mère s’il va au camp de travail. Quand quelqu’un mentionne sa mère il couvre son visage et se met à sangloter.


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2007/2/13/148900.html

Traduit en français de
http://en.clearharmony.net/articles/200702/38128.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.