Liste des pratiquants de Shanghai morts sous la torture ou autres formes de persécution

Cela fait huit ans que la persécution a commencé. Le bureau 610 de Shanghai a donné l'ordre à la procuratorate, aux institutions juridiques et légales, à l'armée, à la police, aux agents spéciaux, aux média, aux médias d'actualité, aux hôpitaux psychiatriques, aux organisations locales du PCC, et aux commissions résidentielles de participer à la persécution des pratiquant de Falun Gong. Plus de 30 pratiquants de Shanghai sont morts suite à la persécution. De nombreux pratiquants sont handicapés suite aux tortures subies, ils ont souffert d'effondrement mental, d'un état de santé mentale délabrée, de perte d'emploi, et nombreux sont ceux qui n'ont pas eu d'autres choix que de quitter leur domicile. Leurs familles ont également énormément souffert tant physiquement que moralement, sans oublier des difficultés économiques.

A la date du 20 décembre 2006 nous sommes en mesure d'informer que 12 pratiquants de Falun Gong ont été torturés à mort.

1. M. Lu Xingguo, 45 ans habitaient à Hongyi Village, Wanggang, Ville de Tang, District du Pudongxin. M. Lu a été emprisonné au Troisième Camp de Travaux forcés de Qingpu. Le 15 octobre 2003, Xiang Jianzhong, capitaine d'une équipe intermédiaire de police, a donné ordre à dix personnes droguées de battre M. Lu à mort. Le corps de M. Lu était gravement défiguré au moment ou il est mort.

2. Mme Li Weihong, 43 ans, était employée par le centre d'affaires de la Rue W. Nangjing et elle habitait Rue Hutai, District Jiabei, Shanghai. En 2000, des policiers de la ville de Wenzhou, Province du Zhejiang, l'ont entubée et nourrie de force avec de la sauce au piment fort. Elle s'est roulée parterre tellement la douleur était insupportable. Par suite de ce traitement son œsophage, estomac, foie et intestins ont été endommagé. Mme Li a été condamnée à un an de prison. On l'a envoyée plus tard sous caution à l'Hôpital Central dans le District de Jing'an. Au moment de l'opération le chirurgien a trouvé des abcès dans son estomac et ses intestins. Mme Li est morte le 19 avril, 2003.

3. M. Yang Xueqin, 36 ans, pratiquant de Falun Gong, habitait Shanghai. Quand M. Yang est allé à Beijing faire appel pour le Falun Gong en juillet 1999, il a été arrêté et envoyé dans un hôpital psychiatrique. En 2000 M. Yang est retourné à Beijing et a été de nouveau arrêté. Le 18 février 2000 après avoir subi des tortures dans un centre de détention, il a été retrouvé étendu par terre, une blessure très grave à la tête. Le personnel du centre a affirmé qu'il «avait sauté du bâtiment». Il est mort neuf jours plus tard.

4. M. Ma Xinxing, dans la quarantaine, habitait près du Campus Xuhui de l'Université Jiao Tong de Shanghai. Vers la fin 1999, la police du District Xuhui ont détenu M. Ma dans un hôpital psychiatrique pendant plus de trois mois. Au cours de cette période on lui a administré des drogues qui endommagent le système nerveux. Fin 2000 M. Ma a de nouveau été envoyé au Troisième Camp de travaux forcés de Qingpu. En novembre 2003 la vie de M. Ma était en danger à cause des tortures qu'il avait subies. Pour éviter d'être trouvé responsable de sa mort, la police a demandé à sa famille de le ramener à la maison. M. Ma est mort le 14 décembre 2003.

5. M Li Jianbin, 23 ans, a été diplômé de l'Université Jiao Tong en 1999. M. Li demeurait au dortoir des professeurs de l'Université du Chine de l'Est de Science et Technologie de Shanghai. Le 13 mai 2000, M. Li est sorti par une fenêtre du cinquième étage pour éviter d'être harassé et arrêter par la police. Il est tombé et en est mort.

6. M. Li Baifan, 40 ans, enseignait à l'Université Normal de l’Est de Shanghai. M. Li a été condamné à deux ans dans un camp de travaux forcés en août 2000 et envoyé à la Ferme Dafeng, province du Jiangsu. M. Li a refusé de renoncer au Falun Gong. Il est mort le 14 avril 2001 dans un centre de lavage de cerveau. La police a affirmé qu'il s'était suicidé. La police a néanmoins refusé à sa famille la permission de voir sa dépouille.

7. Mme Li Limao habitait la Rue Huaihaizhong, en face du commissariat de police Ruijin, District du Luwan. En octobre 2004, quelqu'un a informé (la police) que Mme Li clarifiait la vérité sur le Falun Gong. Un officier de police du Commissariat de Ruijin l'a arrêtée illégalement et l'a condamnée à un an de travaux forcés. Vers avril ou mai 2005, Mme Li a été envoyée à l'hôpital parce qu'elle souffrait du foie. Ceux qui l'ont vu à ce moment-là disent qu'elle avait l'air d'aller très bien. Quelques jours plus tard elle est morte à l'hôpital après qu'on lui ait injecté on ne sait quels médicaments.

8. Mme Cao Jinxian, 48 ans, vivait au Village Cailu, Quartier Cailu, District du Pudongxin, Shanghai. Mme Cao était une pratiquante résolue et à cause de cela, elle a été arrêtée plusieurs fois par la police et torturée dans des camps de travaux forcés. En 2005, Mme Cao a été contrainte de quitter son domicile et de vivre en sans abri. Elle est morte le 18 juin 2005.

9. Mme Huang Qiaolan, 58 ans, habitait le District Baoshan de Shanghai. Le 20 novembre 2001 un gardien de la sécurité a arrêté Mme Huang pendant qu'elle distribuait des documents de clarification sur le Falun Gong et il l'a enfermée dans le Centre de détention Luodian, District de Baoshan. La famille de Mme Huang a dépensé presque toutes leurs économies, 50,000 yuans, pour acheter les gardiens et pour la faire sortir de prison. Les autorités de la prison ont donc décidé qu'elle pourrait purger sa peine en dehors de la prison. Après le retour chez elle, le bureau 610, la police et les commissions de quartier ont continué de la harceler et de la menacer. Liu Bing du bureau 610 l'a arrêtée deux fois et l'a envoyée dans un centre de lavage de cerveau pour la torturer. Mme Huang n'a pas supporté cette persécution et elle a développé un cancer du foie. Elle est morte le 29 octobre 2004.

10. Mme Ge Wenxin a été torturée dans la prison pour femmes de Songjiang. Sa santé s'est beaucoup dégradée et sa vie était en danger. Les autorités de la prison l'ont envoyée à l'hôpital en juin 2005 ou elle est morte en moins d'une semaine.

11. M. Chen Jun, 28 ans, était originaire de la Province du Hunan. M. Chen avait commencé à pratiquer le Falun Gong parce qu'il avait été touché par la bonté d'un pratiquant alors qu'il purgeait une peine dans la prison de Tilanqiao. Les gardiens et les prisonniers ont commencé à torturer et à tabasser cruellement M. Chen à cause de sa pratique. M. Chen a été blessé gravement et il est mort en février 2006.

12. Ding Youmu, 65 ans, a été condamné à deux ans de prison en juin 2001. Ding a été relâché en septembre 2002. Après son retour à la maison la police a continué à interférer dans sa vie. Lâ tumeur au cerveau de Ding qui s’est aggravée et il est mort le 18 décembre, 2004.

Il y a encore 20 cas répertoriés de personnes mortes à cause de la persécution. Certains sont morts alors qu'ils avaient arrêtés de pratiquer le Falun Gong et que leur santé s'était dégradée et pour d'autres on ne peut pas préciser la cause du décès.


Traduit de l'anglais en France le jeudi 08 février 2007
Version anglaise disponible à : http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/2/6/82429p.html
Version chinoise disponible à : http://minghui.ca/mh/articles/2007/1/29/147811.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.