Mme Tian Yuan, pratiquante handicapée de Changchun City est décédée en raison de la persécution

Pratiquante de Falun Dafa, Mme Tian Yuan du district de Shuangyang, Changchun City, est décédée le 1er octobre 2006, après avoir enduré une persécution à long terme.

Tian Yuan

Mme Tian Yuan, 39 ans, travaillait à l’Hôpital des enfants de Jilin City. Avant de pratiquer Dafa, elle avait eu un conflit mineur avec la police en 1999, et la police lui avait tiré dessus. Elle est devenue paralysée de plus des deux tiers de son corps. Elle a essayé de se suicider plusieurs fois alors qu’elle était alitée et chroniquement déprimée.

Mme Tian et sa mère ont commencé à pratiquer Dafa en mars 1999. Elle a retrouvé foi en la vie. Mme Tian a expérimenté de grands changements positifs, tant physiques que mentaux, grâce à la pratique de Dafa. Elle était connue pour son très mauvais caractère et était égoïste et méprisante, mais après avoir entrepris la pratique était devenue une personne serviable et bonne. Elle avait confiance dans la vie et la cultivation de Dafa. Bien qu’elle fût toujours handicapée, elle n’a jamais cessé de pratiquer les exercices du Falun Gong.

La maison de Mme Tian a été fouillée et sa famille a été menacée après que la persécution ait commencé le 20 juillet 1999. Elle a surmonté de nombreuses difficultés et s’est rendue à Pékin pour dire la vérité à propos de Dafa. Les fonctionnaires du Parti communiste chinois ont arrêté Tian Yuan et l’ont ramenée à Jilin City et détenue pendant neuf jours.

Sa maison a été surveillée et elle a été harcelée après l’année 2000. L’ épouse d’un pratiquant a révélé son nom lorsque certains pratiquants ont été arrêtés en mars 2004 et mentionné que Mme Tian était une pratiquante de Falun Gong. La police a fouillé la maison de Mme Tian. Cette intrusion a résulté en une grande perte pour la famille. La police a porté Mme Tian Yuan jusqu’à une voiture de police et l’a détenue. Elle a aussi fait une grève de la faim refusant de coopérer avec les demandes déraisonnables de la police. Elle a été relâchée cinq jours plus tard.

La mère de Mme Tian Yuan, elle aussi pratiquante, a été envoyée en camp de travail forcé, mais les autorités du camp n’ont pas voulu l’accepter pour raisons de santé. La police a impitoyablement harcelé la famille dans les années qui ont suivi et fouillé des clients qui n’étaient pas pratiquants et allaient en visite dans la clinique de santé tenue par la famille.

La Procuratorate du district de Shuangyang a essayé de poursuivre Mme Tian Yuan en 2005. D’autres pratiquants de différentes parties du monde ont téléphoné aux fonctionnaires, ce qui a fait avorter leur complot.

Après la poursuite en justice ratée, de nombreux pratiquants ont été arrêtés à différentes occasions lorsqu’ils ont rendu visite à Tian Yuan chez elle. Elle même a souvent été menacée et interrogée. En dépit de la persécution, elle est restée déterminée dans sa croyance en Dafa.

Mme Tian Yuan a commencé à ressentir un inconfort physique en août 2006, et les blessures causées par les balles de la police se sont infectées. Elle est décédée le 1er octobre 2006.

Version Chinoise disponible sur :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/10/14/140202.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.