Mme Zhen Wenqin et M. Shang Guangshen ont été torturés à mort alors qu’ils étaient entre les mains des policiers du comté de Zhoayuan, province de Heilongjian.

Le cas de Zhen Wenqin

http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/6/2/22701.html

La pratiquante de Falun Dafa Zhen Wenqin était comptable dans la troupe artistique du comté de Zhaoyuan, ville de Daqing. Le 11 mai 2002, Zhen Wenqin et le pratiquant Feng Jinbo ont été kidnappés par la police dépravée et envoyés au service de police du district de Sartu. Après que ces deux pratiquants aient été suspendus par les bras et torturés, les menottes aux poignets, pour un interrogatoire qui a duré trois jours, la division de sécurité et de politique du service de police du comté de Zhaoyuan les a emmenés à un centre local de détention. Quatre jours plus tard, ils ont été transférés au centre de détention du comté de Zhaoyuan. Mlle Zhen a mené une grève de la faim depuis le tout début pour protester contre ces traitements illégaux. Trois jours plus tard, elle a été transférée au centre de détention où elle a été torturée et elle est décédée à la suite d’un gavage (un rapport précédent sur son cas peut être trouvé sur Clearwisdom : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/6/2/22701.html

Lorsque Mlle Zhen était sur le point de mourir, le centre de détention du comté de Zhaoyuan a informé sa famille et son unité de travail, mais la police n’a pas autorisé sa famille à la voir jusqu’à ce que tous les efforts pour la sauver échouent et qu’elle décède. Ce n’est que presque une heure après le décès de Mlle Zhen que la police a autorisé sa famille à voir le corps. Son corps était couvert d’hématomes et le rapport d’autopsie signalait qu’elle «était décédé à la suite d’un manque d’oxygène». Lorsque sa famille a condamné le centre de détention pour avoir torturé à mort Mlle Zhen, fait évident dû aux hématomes sur son corps, les officiers ont dit qu’ils ne l’ont pas frappée, et qu’elle avait en fait été battue au service de police du district de Sartu de la ville de Daqing.
La famille de Zhen Wenqin a refusé de signer le formulaire de consentement de crémation et a insisté pour une enquête légale. Cependant, la police a incinéré le corps de Mlle Zhen, ayant fait signer le formulaire de consentement par son unité de travail.

Le cas de Shang Guangshen
Le pratiquant de Dafa Shang Guangshen a été kidnappé et envoyé dans une classe de lavage de cerveau en début d’année 2002 par la division de sécurité et de politique du service de police du comté de Zhaoyuan. Son état de santé s’est fortement détérioré là-bas à cause des tortures brutales. Il a commencé à avoir de l’écume aux lèvres et ensuite à cracher du sang. Il était sur le point de mourir, et cependant la police ne voulait toujours pas le relâcher . Shang Guangshen n’a pas été libéré jusqu’à ce que son unité de travail et les gens qui l’accompagnaient acceptent de signer plusieurs formulaires garantissant que M. Shang ne retournerait pas à Pékin pour faire appel. Trois jours après être rentré chez lui, Shang Guangshen est décédé.

Comment contacter les persécuteurs
Sun Shouzhong, directeur adjoint du service de police du comté de Zhaoyuan, 011-86-459-8226888
Han Fengxiang, directeur de la division de politique et de sécurité, service de police du comté de Zhaoyuan, 011-86-459-8222109 ext. 8022
Liu Hui, directeur du centre de détention de Zhaoyuan, 011-86-459-8222651
Jiang Yongquan, directeur du centre de detention provisoire du comté de Zhaoyuan, 011-86-459-8222431
Yu Yan, directeur du commissariat de la ville de Zhaoyuan, 011-86-459-8233254
Commissariat de la ville de Zhaoyuan, 011-86-459-8222842
Di Guojun, directeur politique du centre de détention du comté de Zhaoyuan
Gao Yuan, dirigeant du comté de Zhaoyuan. C’est une personne très méchante qui détient le pouvoir de décision si un pratiquant peut être relâché. Il n’autorise pas la libération des pratiquants, même s’ils sont sur le point de mourir.


Source:
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/7/16/24153.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.