La mère du pratiquant Shao Qiang demande à ce qu’on libère son fils qui fait une dépression nerveuse après les passages à tabac de la police

Depuis le 24 juillet Mme Zhang Huizhu de la ville de Yantai dans la province de Shandong se tient à l’extérieur de la prison de la provincial de Shandong avec à la main une pancarte pour protester contre le passage à tabac par la police de son fils Shao Qiang. Elle demande que la prison le libère sans condition.

Shao Qiang est un pratiquant de Falun Dafa. Il a été à Beijing réclamer justice pour Falun Dafa après le 20 juillet 1999. Il a déployé une banderole de Falun Dafa et en conséquence a été condamné à dix ans
d’emprisonnement par le Département judiciaire de Beijing. Alors qu’il était détenu dans les villes de Beijing et Jinan, il a souvent était brutalement passé à tabac par la police et a fait une dépression nerveuse.

De nombreux passants en voyant la pancarte que tenait à la main Mme Zhang ont compris la vérité. Certains lui ont amené de la nourriture et de l’eau. D’autres lui ont suggéré d'appeler les gens du monde entier à prêter attention à la situation de son fils et le sauver le plus rapidement possible.

M. Shao a été gravement battu par la police de Beijing en décembre 2000 ; Il s’est évanoui et sa tête a commencé à saigner. Alors qu’il était détenu à la prison provinciale de Shandong il a été de nouveau brutalement battu par un groupe de la prison sous les ordres du policier Li Wei et l’équipe de la « transformation » de la quatrième section.

Fin de 2002 et début de 2003 comme Shao Qiang a refusé de renoncer au Falun Gong il a été détenu dans la quatrième section de la prison provinciale de Shandong et était sous surveillance stricte. Alors que les autres prisonniers pouvaient se déplacer librement pendant la journée au retour du travail, Shao était forcé de recopier les règlements de la prison jusqu’à 22h00 avant de prendre un peu de repos. A plusieurs reprises Shao a été enfermé dans une cellule d’isolement dans une pièce minuscule. La police lui donnait seulement deux petits pains par jour et un seau comme toilettes. Il a été enfermé dans cette pièce pendant un mois. Plus tard. Il a été enfermé dans une cellule sous une stricte surveillance par les gardes.

Jusqu’en 2004 Shao a été sous la surveillance stricte de la Section numéro quatre et personne n’avait le droit de lui rendre visite. De nombreux pratiquants ont essayé de le voir mais on leur a dit que Shao faisait une dépression nerveuse et que personne n’était autorisé à le voir. Shao Qiang est actuellement toujours détenu à la prison provinciale de Shandong.

La prison provinciale de Shandong:
Prison: 86-531-8936691-4, fax: 86-531-8959784
Chef de la section politique de la prison, Gai Jinghao: 86-531-8908285,86-531-87072620 86-13964028008 (cellulaire)

Version chinoise disponible sur
http://minghui.ca/mh/articles/2006/8/9/135171.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.