SCMP: Les groupes de protestataires [à Hong Kong] se plaignent du plan de la police

SCMP: Les groupes de protestataires [à Hong Kong] se plaignent du plan de la police qui a poussé les manifestants 200 mètres plus loin que le site de 1997

06/26/2002 Tribune Matinale de la Chine du Sud Page 4

La police était accusée hier soir d’avoir resserré son contrôle contre les activistes planifiant des démonstrations pour l’anniversaire de la rétrocession lundi en les repoussant 200 mètres plus éloignés des dignitaires par rapport à 1997.

Au moins quatre groupes ont contacté la police demandant la permission de faire une démonstration le 1er juillet quand le Président Jiang [XX] et d’autres dirigeants assisteraient aux célébrations du cinquième anniversaire de la passation et à la cérémonie d’inauguration de la nouvelle équipe dirigeante du SAR au Centre de Convention et d’Exhibition à Wan Chai.

La police planifie maintenant de désigner deux endroits de manifestation, un devant la Tour d’Immigration et l’autre devant la Plaza Centrale le long de la Route du Port
Un porte-parole du Falun Gong, Chan Wing-kwong, a dit que le groupe a initialement demandé de faire un rassemblement de 250 personnes dans l’Avenue de la Convention pour appeler les chefs d’état à arrêter la répression de leurs compagnons pratiquants en Chine.

Mais il a dit qu’ils ont été informés qu’ils pourraient seulement faire leur rallye face à la Tour d’Immigration tandis que l’Avenue de la Convention serait barrée.
"Il semble que la police n’a pas considéré les besoins des manifestants bien que de nombreuses voix se soient élevés contre le renforcement des contrôles" a dit M. Chan.
Un autre groupe – les chercheurs de domiciles – ont demandé l’autorisation de manifester à proximité de l’arrivée de la cérémonie. Un membre du Groupe d’Action du 5 Avril, Leung Kwok-hung, a dit que les manifestants avaient eu la permission de faire une démonstration au terminal d’autobus en dehors du Centre du Grand Aigle pendant la cérémonie de remise le 30 juin 1997.

M. Leung a dit que le nouvel endroit, qui était environ 200 mètres plus loin que le site de 1997, illustrait bien comment la liberté de manifestations à Hong Kong avait été restreinte depuis les cinq dernières années.
"La police a utilisé la musique pour étouffer nos voix il y a cinq ans. Ils nous privent de notre droit de manifester aujourd’hui" a dit M. Leung.

Le porte-parole de la police, le Chef Superintendant Charles Wong Doon-yee a dit: "Les deux lieux de manifestations proposés sont les endroits les plus proches que nous avons pu arranger pour les manifestants".
[......]
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/6/27/23544.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.