Editorial du Taipei Times [Taiwan] : disparition de la liberté

7/03/2002

Fourrer de force des gens dans des sacs, mains et pieds liés, puis les jeter à bord d'un navire peut sembler une description sortie tout droit d’un âge d’obscurantisme, mais tel est le traitement qu’Hong Kong a réservé à pas mal de [pratiquants] de Falun Gong voici seulement trois jours.

Les [pratiquants] de Falun Gong qui ont été empêchés d’entrer dans le territoire mais ont refusé d’embarquer volontairement sur des avions pour être expulsés ont été mis de force dans des sacs et jetés à bord d’avions.Environ 90 [pratiquants] de Taiwan se sont vu refuser l’entrée à Hong Kong ces derniers jours, tandis que plusieurs dizaines d’autres Taiwanais étaient aussi refusés parce que leurs noms ressemblaient où étaient ceux de [pratiquants] de Falun Gong apparaissant sur une liste noire. Tout cela pour que le Président Jiang ne soit pas dérangé par la vue ou les mouvements de membres durant sa courte visite à Hong Kong pour marquer le cinquième anniversaire du retour du territoire à l’autorité chinoise.

En dépit des meilleurs efforts des gouvernements de Hong Kong et de Beijing, cet anniversaire avait plus le goût d’une veillée que d’une célébration. Les célébrations ont plutôt ressemblé à d’extravagantes funérailles des libertés autrefois vives d’expression et de religion. On ne peut qu’être stupéfait de l’efficacité de Beijing à détruire les graines de la démocratie en cinq seules courtes années.

Le bureau de la Sécurité de Hong Kong a à maintes reprises fait ressortir que "personne ne s’était jamais vu refuser l’entrée à Hong Kong pour des raisons religieuses." On a dit aux [pratiquants] de Falun Gong que leur entrée était refusée pour des raisons de sécurité et d’immigration. Quel genre de problèmes d’immigration ces gens pourraient ils donc poser, étant donné qu’ils avaient des visas émis par Hong Kong ou avaient droit à des visas de débarquement ? Quelle menace pour la sécurité auraient ils pu poser alors qu’ils souhaitaient tenir des manifestations pacifiques contre la répression de la Chine contre les membres de leur groupe ? Ces gens ont été exclus simplement pour être des [pratiquants] de Falun Gong – une violation de la liberté religieuse – et parce qu’ils prévoyaient de participer à des manifestations pacifiques – une violation de la liberté d’expression.

La Chine ne se contente plus de persécuter ses propres [pratiquants] de Falun Gong, mais fait de son mieux pour faire faire sa sale besogne par d’autres gouvernements dans leurs propres pays. L’Islande a refusé l’entrée aux [pratiquants de Falun Gong] en amont de la visite de Jiang dans ce pays voici peu cette année. Heureusement, les sondages d’opinion ont indiqué par la suite que 90 pour cents de la population de l’Islande désapprouvait la servilité de leur gouvernement face à la Chine. En Australie, des manifestations légales et pacifiques devant l’ambassade de Chine ont été interdites pour éviter de bouleverser le Ministre des Affaires Etrangères Tang Jiaxiuan alors en visite.Il est triste de voir cette persécution des [pratiquants] de Falun Gong se répandre dans la communauté internationale. C’est une honte de voir des pays démocratiques céder à la brutalité de la Chine de cette façon. Malheureusement, beaucoup trop de gens se sont tellement habitués à voir la Chine faire ce qu’elle veut qu’ils ne remarquent même plus les violations. La seule raison qui a fait lever les sourcils sur le traitement des [pratiquants] de Falun Gong par Hong Kong est la manière dont les fonctionnaires de l’immigration ont traité les personnes non coopératives qui refusaient de partir.

La leçon pour Taiwan est Claire déjà depuis un certain temps – le "un pays, deux systèmes" a été un désastre pour Hong Kong. Même ceux qui arguent que le déclin économique du territoire a plus à voir avec la récession globale qu’avec le passation ne peuvent nier que la démocratie et la liberté n’ont plus leur place ici. Le chemin de Hong Kong est une route sur laquelle Taiwan ne veut pas voyager.

Source:
http://www.taipeitimes.com/news/2002/07/03/story/0000146857

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.