A propos des preuves sur "Sujiatun "

Les pratiquants de Falun Dafa ont unanimement commencé à comprendre le camp de concentration secret de Sujiatun à partir de preuves révélées par des témoins, des données collectées et de l'histoire perverse du PCC, tout cela est vrai. Nous, pratiquants de Falun Dafa sommes les victimes de cette persécution, alors nous devrions être ceux qui révèlent les faits et appellent à secourir d’urgence des pratiquants. Le PCC doit fournir des preuves pour prouver son démenti.

Nous entendons souvent une question en clarifiant les faits à propos du camp de concentration au Congrès, aux médias, aux VIP, et aux organisations: " Où sont les preuves? " Ces personnes qui cherchent des preuves doivent penser que de tels crimes sont inconcevables, ou ils utilisent le manque de preuves comme excuses pour refuser leur aide, ou peut être nous ne leur avons pas assez clarifié la vérité...

Tout ce que nous faisons actuellement est de stopper la persécution perverse, sauver nos compagnons de pratique, et sauver les gens du monde. Si nous clarifions la vérité de façon inefficace, amenant les gens à ne pas comprendre, à ne pas croire, ou à ne pas nous soutenir, alors nous avons manqué notre but de sauver les gens.

Bien qu’en tant que victimes, nous n'ayons pas la responsabilité ou la commodité légale d'obtenir des preuves des crimes du PCC, alors afin de clarifier la vérité et de sauver les compagnons de pratique de la mort, nous devons faire face aux questions des preuves soulevées par les gens , et nous devons clarifier cela avec rationalité. Actuellement les pratiquants de Falun Dafa n'en savent pas tous assez à propos de l'évènement de Sujiatun. Ce qui est attaché sont des documents compilés pour que les pratiquants les utilisent comme références. Veuillez compléter avec les parties manquantes, afin que nous le révisions et mettions à jour..

* * * * * * * * *

Table des matières

I. Qu'est-ce qu'une preuve?
II. Preuves

1. Trois déclarations de témoins révélant le prélèvement d'organes vivants et l'incinération des corps dans le camp de concentration de Sujiatun

2.Existence de grands groupes de sources de donneurs vivants

    A. Un grand nombre d'opérations de transplantation d'organe avec de courtes périodes de temps d'attente et des sources plus que suffisantes.
    B. Les donneurs d'organes sont-ils des prisonniers condamnés à mort?
    C. Des groupes de donneurs d'organe vivants

3.La plupart des donneurs d'organes sont des pratiquants de Falun Dafa

    A. L'approvisionnement d'organes augmente spectaculairement après 1999
    B. La définition chinoise des prisonniers condamnés à mort
    C. Où sont ces pratiquants de Falun Dafa disparus ?

4.Le PCC nie l'existence du camp; des journalistes invités à enquêter

    A. Réponse tardive
    B. Les fonctionnaires du PCC ont menti.
    C. Les mensonges à propos des enquêtes
    D. Un grand monde souterrain dans la ville de Shenyan

5. Autres preuves- le bureau 610 du PCC a récemment émis un avis urgent

III De quelle preuve avez vous exactement besoin?

1.Preuve vivante?
2. L'inversion des preuves à charge est dans la loi

IV. Si vous ne voulez pas que d'autre le sache, vous ne devriez pas le faire en premier lieu

V. Les réponses aux investigations

1.Seulement des hôpitaux d'un certain niveau peuvent faire des opérations de transplantation de rein
2. Jamais entendu parler du camp de concentration de Sujiatun

VI. le procès de la conscience

* * * * * * * * *

I.Qu'est-ce qu'une preuve?

Il y a sept sortes de preuves: (1) Objets et déclarations), (2) Déclarations de témoins,(3) Déclarations de victimes,(4) Défense et déclarations de suspects ou d'accusés,(5) Vérification de conclusions,(6) Enregistrement d'attestation et d'investigation, (7) Matériels audio-visuel.

II.Preuves

En tant que victimes les pratiquants de Falun Dafa ont collecté des preuves qui appartiennent aux catégories(1), (2),(4), et (7).

1.Trois déclarations de témoins ont révélé le prélèvement des organes vivants et l'incinération des corps dans le camp de concentration de Sujiatun

Trois témoins ont franchi le pas et fait des déclarations qui révèlent l'existence du camp de concentration souterrain de Sujiatun, et les crimes sanglants commis à l'intérieur. Trois témoins ont fourni la preuve de trois angles différents, mais les même faits - les organes des pratiquants de Falun Dafa sont récoltés vivants, et leurs corps sont incinérés dans le camp de concentration de Sujiatun, beaucoup de pratiquant ont été assassinés de cette façon.

2.Existence d'un grand fond de sources de donneurs vivants

A. Un grand nombre d'opérations de transplantation d'organes avec une courte période d'attente et des sources plus que suffisantes..

Le Korea Daily révélait en 2005, le soi-disant " plus grand centre de transplantation d'organes du monde, " se référant au Département de Chirurgie de Transplantation du Premier hôpital central de la ville de Tianjin. L'hôpital a pris en charge 507 opérations de transplantation de foie en 2004, et plus de 53% de ces patients étaient des étrangers. La Voie d'Allemagne a rapporté le 25 octobre 2005 que presque 2600 transplantations de foie et 6000 transplantations de reins avaient été pratiquées en Chine en 2004.

Il y a environ dix hôpitaux dans la ville de Shenyang capables d'opérations de transplantation d'organes, rapportant que 250 transplantations de rein et plus de 70 transplantations de foie avaient été pratiquées d'après des rapports en 2005. Le Département de chirurgie urologique du Centre de transplantation de reins du district militaire de Shenyang de L'hôpital général du district, rapportait, qu’en janvier 2006, plus de 1500 transplantations de reins avaient été pratiquées dans le Centre. Un autre hôpital militaire- L'hôpital PRA 463 ( hôpital de l'Armée de l'air) a déclaré qu'ils avait pratiqué le plus de transplantations de reins parmi tous les hôpitaux de la région de Liaoning. L'Institut de transplantation d'organes sous le Premier hôpital affilié de l'université médicale de Chine a déclaré qu'ils avaient pratiqué plus de 600 transplantations de reins et 120 transplantations de foies en 2005. D'après les conditions uniques de transplantation d'organes, c'est seulement lorsqu'il y a un grand fonds de donneurs vivants , qu'autant de transplantations d'organes peuvent être faites.

Récemment quelques enquêteurs individuels ont appelé le Centre de transplantations de reins du district militaire de Shenyang, L'hôpital PRA 463( hôpital de l'armée de l'air) et L'hôpital Chaoyang de la ville de Beijing, ainsi que d'autres hôpitaux, et les docteurs ont dit que leurs donneurs sont tous des prisonniers vivants et que cela n'est un secret pour personne dans les hôpitaux de Chine continentale. Lorsqu'on lui a demandé si les organes des condamnés à mort étaient toujours dans de bonnes conditions, ils ont dit qu'il était absolument garanti que tous les reins appartenaient à de jeunes donneurs en bonne santé, le taux de réussite des opérations était supérieur à 90 %, et les patients étaient rapidement opérés et les organes greffés en moins d'une semaine.

De manière choquante, le CITNAC (le Centre d'assistance de réseau de transplantation international de Chine) situé dans la ville de Shenyang , province de Liaoning, a averti sur son site Internet que pour une transplantation de rein vous devez normalement attendre une semaine et au plus un mois pour trouver un donneur approprié, et qu'une transplantation de foie nécessitait deux mois au plus pour trouver un donneur approprié. Ce centre est formé par l'Institut de transplantation d'organes sous le premier hôpital affilié de l'Université médicale (aussi appelé le Centre de transplantation multi-organes de la ville de Shenyang). Son site Internet a des versions chinoise, anglaise, japonaise, coréenne et russe( la version chinoise a été récemment retirée)

Les prix affichés de transplantation du site web chinois du CITNAC

Transplantation de rein: US $62,000
Transplantation de foie : US $98,000-130,000
Transplantation de coeur: US $130,000-160,000

Le patient chinois devra normalement payer :

Transplantation de rein: 50-80 mille yuans
Transplantation de foie ou de coeur: 200-400 mille yuans

Par conséquent, L'hôpital peut avoir le profit de dix à cent mille dollars de plus pour chaque patient étranger en comparaison avec un patient chinois. Ces prix ne comprennent pas l'acquisition du talent coûteux des chirurgiens et d'autre personnel, etc...

B. Les donneurs d'organes sont-ils des prisonniers condamnés à mort?

Si les dons d'organes viennent de prisonniers et de condamnés à mort, alors leurs organes peuvent seulement être utilisés dans les hôpitaux proches du terrain d'exécution.

D'après des statistiques publiées par Amnesty International, environ 2000 prisonniers sont exécutés en Chine chaque année, et quelque fois, la plus haute estimation peut atteindre 10000 chaque année. Combien de personnes sont condamnées à mort et sont exécutées dans la région de Shenyang chaque année? Sont-ils tous volontaires pour donner leur organes? Les hôpitaux dans la région de Shenyang ont toujours déclaré que les organes qu'ils utilisent pour les transplantations appartiennent à de jeunes personnes. Est-ce que tous les condamnés à mort sont de jeunes détenus? Est-ce que l'exécution coïncide toujours avec la courte période de temps correspondante avec la transplantation qui doit être exécutée sur les patients( en plus le type des donneurs et des receveurs doit correspondre)?

Médicalement parlant, le taux de compatibilité entre deux parents directs est d'environ 50% pour une transplantation de rein vivant, et le taux de compatibilité entre un receveur et un donneur sans parenté entre 1% à 2% pour une transplantation de rein. D'après ces connaissances, et en appliquant ces chiffres sur la seule ville de Shenyang, même l'ensemble des organes de prisonniers locaux utilisables à travers la correspondance tissulaire ne suffirait pas au nombre de transplantations exécutées chaque année dans la ville de Shenyang. Wu Wang un professeur associé à la Division de transplantation d'organe de L'hôpital N°1 affilié à l'université médical de Chine a dit : " Dès à présent, la source de reins de la ville de Shenyang est absolument garantie ! "

Manifestement, les organes des prisonniers ne sont pas suffisants pour répondre à la haute demande de transplantation d'organes. D'après le site Internet du Centre d'assistance de Réseau de transplantation international de Chine(CITNAC), un deuxième organe serait fourni en une semaine si des problèmes se produisaient avec le premier organe, il est donc impossible que le second organe vienne d'un condamné à mort.

La raison est que les tribunaux chinois annoncent une liste de noms de condamnations à mort à la fois, et il est très rare que deux groupes de prisonniers soient exécutés en une semaine. De plus les prisonniers ne sont pas une source fiable pour les urgences de dons d'organes. Prenez en considération que pour les dons d'organes en urgence il existe aussi la question de correspondance tissulaire; l'approvisionnement en organes vivants dans le centre de transplantation multi-organes de la ville de Shenyang est en fait même plus important que notre estimation précédente. Nous ne pouvons donc qu'en déduire une conclusion horrible: une source énorme d'organes qui est indépendante de celle des prisonniers exécutés existe dans la ville de Shenyang et spécialement dans les centres de transplantation comme le CITNAC.

C. Un fonds d'organes de donneur vivants

A cause de l’ insuffisance de reins, même aux USA où le don d'organe est une pratique acceptée, et en Nouvelle Angleterre où il y a beaucoup d'institutions médicales supérieures, la durée d'attente moyenne pour la transplantation d'un rein est entre trois à sept ans. D'après les informations fournies par le groupe de patients qui est allé en Chine pour recevoir une transplantation de rein et l'enquête de l'Organisation mondiale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong( WOIPFG), la durée d'attente incluant la compatibilité tissulaire est de moins de deux mois. Le CITNAC promet aussi qu'un foie compatible, un organe unique chez l'être humain, peut être trouvé en un mois ou deux mois tout au plus. Un rein d'urgence pourrait être fourni si le problème se produisait avec le premier rein pendant la chirurgie, et le second rein serait fourni en une semaine, garanti.

A cause de la difficulté de compatibilité de type de tissu avec un rein d'urgence, il est presque impossible que le second organe vienne d'un autre prisonnier ou d'une victime d'un accident, par conséquent les reins d'urgence ne pourraient être pris que d'un fond de reins disponibles. Parce que les reins doivent être transplantés en moins de 24 heures( 48 heures au USA), ce fonds d'organes doit venir de personnes vivantes. Une fois de plus, en considérant cela il doit y avoir une compatibilité de type de tissu, cela illustre aussi qu'il y a au moins un fonds d'organe vivant avec un nombre cardinal énorme dans la région de Shenyang dont la seul fonction est d'avoir leurs organes prélevés selon les besoins à tout moment.

3.La plupart des donneurs d'organes sont des pratiquants de Falun Dafa

A. L'approvisionnement d'organes augmente dramatiquement après 1999

D'après les statistiques officielles de la Chine, seulement 78 transplantations de foie ont été exécutées pendant les huit années entre 1991 et 1998.

Après que la persécution contre le Falun Gong ait débuté en 1999, le nombre de transplantations de foie a augmenté dramatiquement. En 1999, 2000 et 2001, les cas de transplantations étaient respectivement de 118, 254 et 486. En 2001, ce nombre est monté en flèche jusqu'à 996, a triplé en 2003, atteignant plus de 3000 cas. Cette croissance montre que les donneurs d'organes ont augmenté au niveau national après 1999. Nous utilisons la transplantation de foie comme exemple parce que le foie est un organe unique sans lequel le donneur ne peut survivre.

Le 20 juillet 1999 était le jour ou le PCC et le régime de Jiang ont commencé a exécuter la politique de génocide d’ensemble contre le Falun Gong. Cette persécution dure depuis presque sept ans.

B. La définition chinoise des prisonniers condamnés à mort

Après que Jiang Zemin ait commencé la persécution du Falun Gong, il a appliqué la politique de " Brisez leur réputation, ruinez-les financièrement, et anéantissez les physiquement" D'après ses propres mots, tous les pratiquants de Falun Gong qui persistent dans leur croyance en Vérité , Compassion et Tolérance sont des prisonniers condamnés à mort aux yeux de Jiang Zemin. En 2000, Jiang a ordonné : " Battre à mort n'est rien et doit être compté comme un suicide; n'identifiez pas la personne et incinérez son corps directement. " pour traiter les pratiquant de Falun Gong. Bien qu'aucun pratiquant de Falun Gong n'ait été condamné à mort au tribunal, d'après une estimation incomplète du site Internet Clearwisdom faite avec les informations collectées a travers des réseaux civils, aujourd'hui 2852 cas de mort par torture ont été confirmés et certains des pratiquants de Falun Gong qui ont été torturés à mort ont eu leur organes prélevés lorsqu'il étaient encore en vie.

Au yeux du PCC, les pratiquants de Falun Gong sont des " ennemis de classe", et l'annihilation physique est la manière de traiter " les ennemis de classe ", qui est la définition de " Prisonnier condamné à mort " en Chine. Ce qui suit sont quelques cas publiés sur le site Internet Clearwisdom à propos de pratiquants de Falun Gong à qui l'on a retiré les organes :

Le 16 février 2001, le pratiquant de Falun Gong M. Ren Pengwu, 33 ans, de la ville de Harbin a été arrêté pour avoir distribué des dépliants clarifiant les faits à propos de l'auto-immolation sur la place Tiananmen. Il a été détenu au centre de détention N°2 du conté de Hulan. Il est mort cinq jours plus tard, tôt le matin du 21 février 2001. Sans le consentement de la famille de Ren Pengwu, la police a déclaré conduire une autopsie, mais en fait ils ont retiré tous les organes de Ren Pengwu à partir de sa gorge et de son aine, avant d'incinérer le corps.

Mme Hao Runjuan de la ville de Guanzhou est décédée après avoir été torturée pendant 22 jours au centre de détention de la ville de Guangzhou. Son corps a été disséqué sans la connaissance et le consentement de sa famille.

M. Sun Ruijian de la ville de Ningde , province Fujian a été détenu par la police de Beijing en novembre 2000 lorsqu'il s'est rendu à Beijing pour faire appel. Le 1 décembre, on a dit à sa famille que Sun Rujian avait sauté de la voiture pendant l'escorte de la police et il est mort. Sa famille a demandé à voir son corps, mais la police a fait des excuses et évité la question. Lorsque la femme de Sun Ruijian a finalement vu son corps, la poitrine et l'abdomen avaient été ouverts, et les globes oculaires étaient protubérants.

Un homme autrefois détenu au centre de réhabilitation pour drogués du district de Bayun dans la ville de Guangzhou a vu plusieurs toxicomanes battre un pratiquant de Falun Gong. Un docteur a été témoin des coups et il a dit " ne le battez pas sur l'abdomen inférieur. Les reins sont utiles." Il a entendu les médecins dire plusieurs fois aux toxicomanes qu'ils ne devaient pas battre l'abdomen ou les yeux des pratiquants de Falun Gong.

Les cas précédents ne représentent qu'une fraction de tels cas de mort. Si même les pratiquants de Falun Gong publiquement détenus peuvent avoir leur organes prélevés, qu'en est-il des pratiquants détenus en secret ? Ils sont devenus une source pour la plupart des organes vivants. La conversation entre un enquêteur de la WOIPFG et le personnel d'hôpitaux chinois valide ce point :

Cas 1: (Un hôpital affilié avec l'université médicale de la province du Hunan)
Le médecin: Nous ne choisissons que des reins jeunes et en bonne santé. Nous n'acceptons jamais de reins de personnes âgées.
L'enquêteur: Avez-vous des reins de pratiquants de Falun gong?
Le médecin: vous pouvez être assuré de cela

Cas 2: (Un hôpital dans la province de Shandong)
L’enquêteur : Je veux un rein de quelqu’un qui pratique le Falun Gong, un qui soit totalement sain.
Le médecin : Bon… Nous aurons un grand nombre de donneurs comme ceux-là en avril. Le nombre de ces donneurs est en augmentation.
L’enquêteur : Pourquoi en aurez-vous plus en avril ?
Le médecin : Je ne peux pas vous dire cela parce que cela implique… De toute façon, ce n’est pas nécessaire d’entrer dans les détails. Je ne peux pas entrer dans les détails avec vous, on ne peut pas l’expliquer …

Cas 3 ( un hôpital à Guangzhou)
L'enquêteur: Combien de temps dois-je attendre?(Pour une transplantation de reins)
Le médecin: nous pouvons faire l'opération environ une semaine après votre arrivée.
L'enquêteur: Mais je veux des reins en bonne santé, frais et vivant, ils ne viennent pas d'un cadavre n'est-ce pas?
Le médecin: Bien sur qu’ils sont bons !
L'enquêteur: Y'en -a t- il qui viennent de pratiquant de Falun Gong,,
Le médecin: C'est ce que nous avons ici

Cas 4: (Une université médicale à Tianjin)
L’enquêteur : Le médecin m’a dit que le rein est très bon et vient d’une personne qui pratique le qigong. J’ai demandé quel genre de qigong, et il m’a dit que l’homme pratique le Falun Gong. Il paraît que ceux qui pratiquent le Falun Gong sont en bien meilleure santé.
Le médecin : Bien sûr. Nous avons une situation similaire ici. Nous avons aussi des organes provenant de [gens qui] respirent encore ou dont le cœur bat encore. Bien sûr, la santé du donneur est un facteur très important. Le donneur doit être jeune et en bonne santé. De plus, la période pendant laquelle on a coupé l’approvisionnement de sang tiède au rein doit être réduite au minimum ou même réduite à zéro. Dans leur cas, il n’y a aucune coupure d’alimentation de sang tiède (autrement dit, les reins sont prélevés sur des personnes vivantes, ndlr).

Où sont ces pratiquants de Falun Gong disparus ?

Pendant les sept dernières années après que le PCC ait commencé à persécuter le Falun Gong, les pratiquants de Falun Gong ont été continuellement arrêtés et détenus sans raison légale. Le nombre de pratiquants détenus est bien de centaines de mille. Beaucoup de pratiquants qui se sont rendus à Beijing pour protester pacifiquement ont refusé de donner leurs noms et adresses afin de résister à la persécution, et aussi parce que il ne voulaient pas que leur unité de travail et que leur fonctionnaires locaux soient affectés. Ils ont été détenus en secret et on ne sait pas où ils se trouvent. Peut être ont-ils eu leurs organes retirés avant qu'ils ne puissent donner leur nom, et le PCC considère leurs corps comme " non identifié " à l'incinération.

M, Guo Guoting un avocat vivant temporairement en dehors de Chine, a dit qu'il avait pris personnellement le cas de Huang Xiong, qui est dans la situation similaire à celle décrite ci dessus. Huang Xiong a disparu de son dortoir de l'université Jia Ton de Shanghai, et on a plus entendu parler de lui depuis deux à trois ans. M, Guo Guoting et d'autres personnes ont recherché dans plusieurs lieux, mais ils n'ont pas pu le trouver. Etant donné que 6000 pratiquants de Falun Gong auraient été détenus à Sujiatun, ils ont sans doute été concernés par la même sorte d'évènement que Huang Xiong.

Selon un rapport du site Internet Clearwisdom, début 2001, des groupes de pratiquants de toute la Chine se sont rendus à Beijing pour demander la fin de la persécution contre le Falun Gong. Beaucoup ont été arrêtés. Ceux qui refusaient de donner leurs noms et adresses au département de police de Tiananmen ont été sauvagement torturés et envoyés dans divers centres de détention à Beijing. Après le 20 décembre 2000, le nombre de pratiquants envoyés en centre de détention a soudainement augmenté à des dizaines ou même plusieurs centaines chaque jour. Les gardes ont dit aux pratiquants qui refusaient de donner leurs informations: "Nous allons vous envoyer là ou vous parlerez." En 2001, des groupes de pratiquants étaient envoyés dans des gros bus tôt le matin tous les jours. Une fille âgée de 18 ans de la province du Shandong partageait la même cellule que l'auteur de l'article, qui est aussi pratiquante de Falun Gong. Son numéro était K28. Un matin son numéro a été appelé par erreur. Elle est allée dans le bus, mais elle est revenue plus tard. Elle a dit que tous les pratiquants avaient été envoyés dans le nord-est de la Chine. Plus tard, les gardes nous ont dit ouvertement qu'ils avaient envoyé les pratiquants au nord-est de la Chine. D'après des témoins, plus de 60 bus sont allés au nord-est de la Chine le 1er et le 2 janvier 2001, et chaque bus transportait 40 pratiquants de Falun Gong .Les pratiquants de Falun Gong illégalement détenus sont devenus un fonds d'organes vivant.

Le site Internet Clearwisdom a aussi rapporté la disparition de pratiquants de Falun Gong, tels que les deux cas suivants :

M. Zhang Wenliang de la ville de Zunhua , province de Hebei est né en octobre 1945. En novembre 2000, il a clarifié les faits à propos du Falun Gong. Il a quitté la ville de Zhangjiakou et il s'est rendu à Beijing pour protester et il n'est jamais revenu.

La pratiquante de Falun Gong Mme Li Ruihuan, d'environ 60ans, vivait au No 42-5-301 dans le district de voisinage Huaxing dans la ville de Shijiazhuang, province de Hebei. Le 13 janvier 2002, elle s'est rendue à Beijing pour demander justice pour le Falun Gong et elle a été arrêtée par la police. Elle a été emmenée au centre de détention du district de Fengtai et elle a été sauvagement battue par les gardes. Personne ne l'a vu, ni n'a entendu parler d'elle depuis.

4. Le PCC nie l'existence des camps; les journalistes sont invités a enquêter

A. Une réponse tardive

Lorsque le camp de concentration a été révélé, de façon plutôt exceptionnelle, il a fallu trois semaines au PCC pour qu’il se décide à nier l'existence des camps. Le PCC a déclaré que le monde extérieur devrait venir et enquêter sur l'affaire. Ceux qui comprennent le PCC juste un petit peu devraient savoir que trois semaines suffisent pour détruire les preuves et s'arranger pour que l'extérieur enquête sur les camps de la façon que le PCC souhaite.

B . Les fonctionnaires du PCC mentent

A cause de ce terrifiant génocide, même pour ses trois semaines de réponse tardive, le PCC n'a pas osé mettre sa réponse sur tous ses sites Internet officiels. Pourquoi ? A cause de la nature trompeuse du PCC. Par exemple, Liu Zhengrong, directeur adjoint du Bureau Internet du Bureau d’Information du département d'état a menti à propos de : " Personne n'a été incriminé pour avoir exprimé ses propre opinions sur internet", et le 14 juin 1999, le porte parole du Bureau des appels du bureau central et du bureau département d'état a dit : " Nous ne persécuterons pas le Falun Gong "

C. Les mensonges à propos des enquêtes

Il est commun pour le PCC de violer une convention. En 1998, Delon Humann, le secrétaire de l'Association médicale mondiale, Anders Milton, son président et le Dr T J Moon de l'Association médicale Coréenne, ont visité Beijing et ont obtenu l'autorisation de l'Association médicale chinoise pour enquêter sur la question de l'utilisation par la Chine des organes des prisonniers exécutés, avec le but conjoint de la stopper. En 2000, la Chine a violé la convention et a refusé de coopérer.

Récemment l'Association Falun Dafa et Clearwisdom .net ont établi le " Comité uni pour enquêter sur le camp de concentration secret de Sujiatun et les faits de la persécution du Falun Gong en Chine. " Le comité a annoncé son enquête indépendante et en profondeur sur la persécution contre le Falun Gong, débutant de la première révélation du camp de concentration de transplantation d'organe : Sujiatun. Les envoyés spéciaux de l'ONU iront enquêter sur l'évènement de Sujiatun. La station de radio Sound of Hope s'est aussi proposée pour se joindre à l'enquête. Cependant, qu’ils réussissent ce voyage et qu’ils commencent vraiment leur enquête dépend du fait que l'invitation du PCC soit réelle ou factice.

D. Un grand monde souterrain dans la ville de Shenyang

Qin Gang , un porte parole du Ministère des affaires étrangères du PCC, a mis l’enquête en question" Comment un hôpital peut il enfermer 6000 personnes?" Cependant, le témoin parlait en réalité des bâtiments souterrains derrière l'hôpital. Combien de personnes peut on cacher là? Le 29 mars 2006, le Dayli Shenyang a publié un article: " A la recherche du monde souterrain de Shenyang " dans le reportage, il était dit qu'il y avait des bâtiment souterrains de 1,080,000 mètres carrés (~108 hectares) a Shenyang et qu'il y avait là des hôpitaux. Ce reportage a disparu des sites web tenus par le CCP le 1 avril.

5. Autre preuve- le bureau 610 du PCC a récemment émis un avis urgent

Le bureau 610 du PCC a émis un avis urgent demandant à tous les bureaux de rapporter les listes de tous les pratiquants de Falun Gong morts. Pourquoi cet ordre a-t-il été émis au moment même où Sujiatun est révélé et pourquoi dans une telle hâte ?

III. De quelle preuve avez vous exactement besoin?

1.Preuve vivante?

Si vous voulez des preuves vivantes, nous n'en avons pas actuellement. Cependant savez-vous...

A. Le camp de concentration d'Auschwitz a été construit en 1940. Bien qu'il ait été connu pendant la seconde guerre mondiale, la première à avoir obtenu des preuves vivantes a été l'armée soviétique lorsqu'elle est rentrée dans le camp le 27 juin 1945.

B. Le premier a révéler les chambres à gaz secrètes des nazis a été le Lieutenant Kut Gesitan. Lorsqu'il est allé trouver l'ambassadeur du pape Pi XII à Berlin et qu'il lui a parlé du massacre des camps de concentration, espérant que le pape se lèverait pour le stopper, la réponse qu'il a eu de l'ambassadeur du pape a été : " S'il vous plait sortez, sortez! "

C. En octobre 1942, un message urgent a été envoyé par les organisations juives aux pays occidentaux tels que la Grande Bretagne et les Etats-Unis: les juifs polonais sont en train d’être massacrés. Avant de quitter la Pologne, la personne portant ce message est passée par le camp d'extermination de Belzec. Bien que cela ait été seulement pour une heure, la scène horrible qu'il a vue est restée imprimée dans son esprit toute sa vie durant. Lorsqu'il a parlé au président Franklin D. Roosevelt et d'autres hauts fonctionnaires du gouvernement des horreurs à l'intérieur du camp de concentration, personne ne l'a cru, y compris le chef juif américain . Un des juges de la cour suprême a demandé: " Savez-vous que je suis, moi même un juif ? " "Une personne comme moi doit être complètement honnête. En conséquence, je dois vous dire que je ne peux pas croire ce que vous dites. "

Lorsque les alliés se sont emparés des territoires précédemment occupés par les nazis, les gens n'ont rien pu faire d'autre que de faire face aux faits: Les nazis avaient tués plus de trois millions de juifs polonais.

2. L'inversion des preuves à charge est dans la loi

L'interprétation populaire de " preuves à charge" est que quiconque propose une position quelle qu’elle soit devrait présenter des preuves pour soutenir sa position. Si une partie accuse une autre partie de quelque chose, l'accusateur doit produire des preuves pour valider son accusation. Dans les sociétés modernes civilisées, cependant, sous certaines circonstances, la responsabilité de présenter des preuves est inversée. Si l'accusateur a des preuves circonstancielles et des bribes de preuves, il peut proposer l'accusation, tandis que l'accusé doit produire des preuves concrètes pour prouver son innocence. Si l'accusé échoue à le faire, il y a des raisons de croire qu'il est coupable.

L'inversion des preuves à charge est habituellement appliquée lorsque l'accusé est en possession de, ou monopolise, les preuves. Un exemple est l'accident médical : le patient risque de manquer de connaissance et de preuves médicales, mais il a été soigné et lésé à l'hôpital, il ne peut pas déposer de plainte contre cet hôpital, tandis que l'hôpital détient les preuves à charge et doit montrer qu'il n'est pas responsable du mal fait au patient.

L’inversion des preuves à charge joue dans ces situations sur la base de la justice et des principes moraux. Une société civilisée empêche ceux qui ont le pouvoir de nuire à et d’exploiter des groupes moins puissants. Puisque le PCC est un régime totalitaire violent qui brutalise sa population et bloque l’information, l’inversion des preuves à charge devient absolument nécessaire afin de préserver la justice.

L'avocat Guo Guoting a expliqué la question de l'Onus probandi (preuves à charges): sous certaines circonstances, l'inversion de l'onus probandi est aussi fixée par la loi. Par exemple, dans les procédures administratives, un citoyen dépose un procès contre un fonctionnaire-- un parti gouverné dépose un procès contre un parti gouvernant, un pays, ou une administration. Alors les statuts légaux de ces deux parties sont différents. La loi devrait considérer l'équilibre des pouvoirs. Dans les procédures administratives ce qui est adopté est connu sous le nom de onus probandi. C'est à dire les preuves à charge reposent sur l'accusé, non pas sur le plaignant. Suivant la même ligne de raisonnement, l'inverse de l'onus probandi peut aussi être adapté dans la persécution du Falun Gong par le PCC. Si le PCC ne peut pas produire de preuves, jusqu'à présent personne qui est entré dans le camp de concentration n'en est ressorti vivant, et le PCC ne permet pas d'enquêtes indépendantes, comment peut on obtenir des preuves vivantes?

IV. Si vous ne voulez pas que d'autres le sachent, vous ne devriez pas le faire en premier lieu

Le PCC utilisera tous les moyens pour éliminer les preuves. Cependant, il n'échappera jamais au destin d'être puni par l'histoire. Est-ce que le PCC ose fournir les noms, les affiliations, les heures de transplantations, les médecins qui ont fait l'opération et les documents légaux pour les donneurs? Est-ce que le PCC ose fournir la liste des noms des pratiquants de Falun Gong qui sont manquants? Les faits ne peuvent pas être cachés uniquement en transférant les pratiquants de Falun Gong dans d'autres lieux ou en repeignant les murs. Les morts ne peuvent pas fonctionner comme des témoins. Mais est-ce que le PCC va tuer tous ceux qui ont participé ? La vérité sera sûrement révélée. Ce qui est fait la nuit apparaît le jour.

V. Les réponses aux investigations

1. Seulement des hôpitaux d'un certain niveau peuvent faire des opérations de transplantation de reins

Le programme "A travers la Société" de la TV satellite de Canton a rapporté la mort de Wang Nianwen un civil de Hong Kong, qui est mort d'un échec de transplantation de rein à Guangzhou. L'opération a été pratiquée par l'hôpital Yanling de canton province du Guandong. D'habitude, les chirurgiens dans le service urinaire pratiquent la transplantation, mais aucun des chirurgiens dans ce cas n'étaient du service urinaire. Le chirurgien en chef Cheng Gang, est un chirurgien esthétique d'après la clinique de l'hôpital Zhongshan et il n'a pas de licence nécessaire pour faire une transplantation de rein. D'après le contenu de la déclaration de la défense civile faite par l'hôpital Zhongsahn, il " n' y a pas de coopération avec l'hôpital Yanling"; De plus, le transfert de M. Wang à l'hôpital Yanling n'était pas une action autorisée par l'hôpital Zhongshan.

En regardant la couverture TV, cela n'est pas la première fois que l'hôpital Yanling pratique de telles opérations de transplantation. La raison pour laquelle l'affaire a été exposée est que M. Wang est mort.

Le 5 juin 2005 le site web Sina.com a cité un rapport du "Southern Daily" avec le titre " Le premier règlement des transplantations d'organe en Chine va bientôt sortir " dans le rapport, le vice ministre de la santé, Hang Jiefu, a aussi déclaré affirmativement que " dans le futur les hôpitaux de conté ou de municipalité ne seront plus autorisés à pratiquer des transplantations d'organes" et "à présent il n'est pas obligatoire que seulement un hôpital désigné dans une certaine région puisse faire une transplantation d'organe. Mais il doit y avoir un système d'admission et seulement les hôpitaux avec une telle capacité peuvent être autorisés à le faire" Nous devons prêter attention a cette déclaration, Huang Jiefu a dit: " dans le futur les hôpitaux de conté ou de municipalité ne seront plus autorisés a pratiquer des transplantations d'organes ", ce qui implique qu'a présent les hôpitaux de niveau de conté pratiquent les transplantations d'organe. Quel est le niveau d’un hôpital de conté ou municipal?

2. Jamais entendu parler du camp de concentration de Sujiatun

Le PCC publierait-il sa formation de camps de concentration? Les registres de "Enquêtes Internationales" montrent que le personnel d'hôpital et les médecins qui sont impliqués dans les transplantations de Henan, Shandong, Shanghai, Guangzhou, Beijing, Tianjin, Liaoning et Hubei ont dit aux enquêteurs que des organes de pratiquants de Falun Gong pouvaient être fournis. Une conclusion peut être tirée du résumé des résultats d'enquête préliminaire d' "Enquête Internationale" il y a plus d'un camp de concentration en Chine où les pratiquants de Falun Gong sont utilisés comme donneurs d'organes vivants. De plus, des camps de concentration peuvent être trouvés dans la moitié du pays. Le troisième témoin a été jusqu'à déclarer que Sujiatun est l'un des 36 camps de concentration en Chine. Un rapport déclare que "la Défense artificielle à Shenyang city est de premier ordre en Chine." Récemment le département d'état a accordé RMB 90 million pour construire un métro, des systèmes de Défense artificielle, des centres commerciaux souterrains et d'autres systèmes souterrains intégrés à Shenyang. Cependant, on ne peut plus accéder à un tel site Internet d’une ville de pointe (http://www.lnmf.gov.cn/) depuis que l’évènement de Sujiatun a été révélé. En cherchant le site Internet, on a découvert que le site du "Bureau de la Province de Liaoning de Defense artificielle "(www.lnmf.gov.cn/main/gjxw.jsp) qui était en-ligne et disponible quelques heures avant est maintenant indisponible. Pourquoi ?

VI. le procès de la conscience

Il y a un " Musée de l'holocauste" à Washington DC. A la fin d'un livre à propos de l’historique du musée, les visiteurs ont griffonné leur sensation après leur visite: " Ils ont appelé à ne pas laisser une telle chose se reproduire! "

Le génocide a pu avoir lieu pendant la guerre, et pouvait avoir lieu a d'autre moments. Tandis nous criions: " plus jamais ça ", le massacre ethnique au Rwanda a aussi eu lieu, les massacres par les Khmer rouge au Cambodge ont aussi eu lieu, et les massacres ont eu lieu en Chine continentale. Pendant le massacre ethnique du Rwanda, qui a commencé en avril 1994, un million de personnes ont été tuées en 100 jours. Cela a choqué le monde entier. Cependant, en Chine continentale, pendant 1000 jours depuis l'automne 1959, pour finir 30 000 000 personnes sont mortes de la famine, les morts dépassent en nombre largement les 12 780 000 morts pendant la guerre contre le Japon, cela a aussi dépassé en nombre les 6 000 000 juifs tués pendant la seconde guerre mondiale. Comparé avec le massacre du Rwanda, le nombre moyen journalier de morts, le temps qu’il a duré, et l'échelle des meurtres en Chine dépasse largement en nombre ceux du Rwanda. Sous le régime du PCC, comment un massacre a une si grande échelle a-t-il pu durer pendant trois ans?

La raison pour laquelle de telles atrocités ont lieu n'est pas du seulement aux personnes perverses, mais c’est aussi parce que les bonnes personnes restent passives et ne réagissent pas.

Si nous attendons que le massacre soit fini et que toutes les preuves soient détruites avant de crier: " Plus jamais ça, " Comment sommes nous supposés faire face aux morts et quelle sorte de procès de nos conscience y aura -t-il?

Version chinoise :
http://minghui.org/mh/articles/2006/4/6/124565.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.