Abandonner la mentalité de se valider soi-même en tant que coordinateur et harmoniser la Loi (2ème partie)

Première partie: http://fr.clearharmony.net/articles/200511/23362.html

Après être revenu, j’ai fait face à un autre dilemme. La police propageait des rumeurs à mon propos. Cependant, de nombreux pratiquants autour de moi me faisaient toujours confiance et m’encourageaient à continuer sur mon chemin de cultivation et à abandonner mon ego. A cause de mes attachements humains, j’étais réticent à faire le travail de coordination, mais mon côté éveillé savait clairement que j’étais un pratiquant de Dafa dans la période de rectification de la Loi. Lorsque je pensais à la compassion du Maître et à tout ce qu’il nous donne, toute l’interférence disparaissait. Mon côté divin était ranimé, et mes pensées droites dissolvaient tous les éléments déviés.

Cette leçon nous a appris ce qui suit : un bon environnement de validation de la Loi et des sites de production de matériel stables sont essentiels pour “clarifier la vérité” et sauver les êtres d’une région. Des sites de production stables dépendent de l’état de cultivation des pratiquants qui les font fonctionner. Ceci demande aux pratiquants sur ces sites d’être des pratiquants solides avec un haut xinxing, centré sur le fait de servir la rectification de la Loi. En réalisant cela, j’ai changé mes anciennes notions et ma mentalité de personne ordinaire. Je regarde le véritable caractère d’un pratiquant au lieu de considérer sur quels projets il ou elle travaille en choisissant les pratiquants pour travailler sur les sites de production. Les capacités humaines ordinaires et les aptitudes technologiques n’étaient plus le critère. En même temps, la majorité des pratiquants autour de moi ont réalisé l’importance d’étudier la Loi et de se cultiver soi-même.

Des sites de production stables garantissent que du matériel pour clarifier la vérité est disponible dans notre région, mais nous savions que ce n’était pas encore assez. Le site Internet Minghui/Clearwisdom a suggéré que des sites de production de matériel pour clarifier la vérité soient mis en place dans tout le pays. Ma compréhension de la suggestion est que ce n’est pas simplement pour des raisons de sécurité, mais pour permettre à davantage de pratiquants de sortir valider la Loi en tant que seul corps, sauver chaque personne avec des relations prédestinées.

Nous avons commencé à partager nos expériences concernant cette question avec d’autres pratiquants et à aider les régions avoisinantes à établir des sites de production basés chez eux. En même temps, j’essayais de faire de mon mieux tout le travail de Dafa dans lequel j’étais impliqué. Nous n’avons pas d’exemples à suivre et par conséquent nous devons nous élever nous-mêmes continuellement. Je ne mentionnais jamais la souffrance par laquelle je passais et la pression des responsabilités que j’avais prises.

A mesure que l’environnement local s’est amélioré et que davantage de pratiquants ont participé au travail de rectification de la Loi, davantage de conflits entre pratiquants ont surgi. J’ai réalisé que je devais bien étudier la Loi et chercher en moi à l’apparition de conflits, en essayant d’éliminer mes attachements dans le processus de se coordonner avec les autres. En faisant le travail de Dafa, je devrais éviter d’ajouter mes éléments personnels, m’assurer que mon point de départ est droit, et considérer la situation dans son ensemble.

Nous avons créé un environnement de partage d’expérience et brisé les barrières entre pratiquants. Nous avons partagé sérieusement nos compréhension des nouveaux articles de Maître et des articles des éditeurs de Minghui, et nous nous sommes coordonnés comme un seul corps pour suivre le progrès de la rectification de la Loi de près. De nombreux pratiquants ont discuté de leurs problèmes en faisant le travail de Dafa avec moi et m’ont demandé des suggestions. J’ai fait mes suggestions selon ma compréhension de la Loi. Lentement, quelques pratiquants en sont venus à dépendre de moi pour des idées, et j’ai inconsciemment conseillé d’autres pratiquants sur la manière de faire les choses. Comme j’avais fait mes suggestions sans connaître dans certains cas la véritable situation, j’ai crée de nombreux conflits.

Maître a parlé de nombreuses fois à propos des coordinateurs, mais je ne m’étais jamais considéré comme l’un d’eux, pensant que tant que je faisais ce que je devais faire, les choses iraient bien. Cependant, de nombreux pratiquants me considéraient comme un coordinateur. Lorsque parfois ils me mentionnaient comme un coordinateur, j’expliquais immédiatement : « je ne suis pas un coordinateur – en fait, chaque pratiquant devrait agir comme un coordinateur. » J’avais vu changer de nombreux coordinateurs. Au début, ils pouvaient suivre le principe de Dafa concernant toute chose. Mais comme les autres pratiquants en sont venus à dépendre d’eux et à les admirer, graduellement et malgré eux ils n’ont plus pu maintenir leur caractère et se sont placés au-dessus des autres. Ils refusaient d’écouter les autres, et leurs attachements étaient magnifiés. Finalement, le mal a trouvé des excuses pour les persécuter. Afin d’éviter cette situation, je résistais et évitais d’être appelé un coordinateur.

Je refusais le titre tout en m’acquittant de la tâche, mais certains pratiquant continuaient à me considérer comme un coordinateur. Comme j’attachais une grande importance à mes propres opinions et points de vue, j’ai exigé des autres qu’ils s’y conforment, quelque fois obstinément. De nombreux pratiquants ont vu mes problèmes et me les ont indiqués. J’ai écouté et j’ai essayé de chercher en moi-même, cependant il existait toujours de nombreux points de vue différents entre pratiquants. Un des problèmes proéminent était que je ne pouvais pas entendre des opinions différentes avec un esprit calme. Un jour un incident surprenant s’est produit. Deux pratiquants d’une autre région sont venus trouver des coordinateurs de notre région et ont organisé une petite conférence, principalement concernant mes attachements. Avec une attitude responsable envers la Loi et les compagnons de pratique, les deux pratiquants ont suggéré que nos pratiquants locaux réduisent leurs contacts avec moi. Mon cœur s’est effondré en apprenant ces nouvelles. Je me suis dit à moi-même, je fais tant de travail sur le front, mais les autres ne me comprennent pas et me critiquent par derrière.

J’étais ébranlé par l’injustice et j’ai décidé de quitter la région – la persécution du mal ne m’avait pas séparé du groupe, mais l’intolérance entre pratiquants y avait réussi. Je suis resté couché pendant deux jours, et tout ce que j’ai fait est de lutter avec les choses assaillant mon esprit. J’ai refusé de faire quoique ce soit avec mes compagnons de pratique durant ces deux jours. La douleur extrême était au delà des mots. Cependant, après m’être calmé, j’ai étudié la Loi avec un esprit calme et j’ai cherché en moi-même. J’ai découvert que les conflits étaient complètement dus à mes problèmes : si j’avais été capable d’étudier beaucoup la Loi, d’élever ma compréhension de la Loi, de valider la Loi avec un cœur pur, et de me traiter à tout instant comme un pratiquant, j’aurais alors accordé moins d’importance à mes sentiments personnels, n’aurais pas eu de préférence pour les compliments, et aurais écouté modestement les suggestions des autres pratiquants. Si j’avais fait tout cela, l’incident ne serait pas arrivé.

En regardant en arrière cette période où je faisais le travail de coordination, j’ai réalisé que bien que j’ai fait une grande quantité de travail, mon caractère sur la question d’être un coordinateur, ne s’était pas fondamentalement amélioré. En conséquence, tout élément extérieur pouvait interférer avec mon travail de validation de la Loi. J’ai cessé d’éviter la question et j’ai commencé à y réfléchir sérieusement. Un coordinateur n’est pas un leader, un coordinateur est un pratiquant ordinaire, un contact, et un bénévole pour aider les autres. Pourquoi avais-je peur d’être un coordinateur ? Dans mon esprit, il y avait profondément enfouis des éléments des forces anciennes. Je considérais les coordinateurs comme en danger d’être persécutés. Et j’avais peur d’être tenu pour responsable des erreurs que j’aurais pu faire. Je craignais les obligations et la pression auxquels les coordinateurs doivent faire face.

En réalisant cela, j’ai lâché l’égo et j’ai activement endossé les responsabilités de coordonner le travail de validation de la Loi. J’avais une seule pensée solide : Qu’on m’appelle ou non un coordinateur n’est pas important, je devrais accepter les responsabilités en tant que disciple de Dafa de la période de la rectification de la Loi.

Abandonner l’attachement à se valider soi-même et s’harmoniser avec Dafa dans le processus de faire le travail de coordination

Aujourd’hui, nous nous coordonnons mutuellement et suivons l’avancée de la rectification de la Loi comme un seul corps. Après la publication du commentaire de Maître dans l’article " Exposer la perversité se produisant localement à la population locale ", nous avons plusieurs fois partagé nos expériences puis concentré nos efforts sur le fait de révéler les mauvaises actions de plusieurs personnes et des équipes de police dans notre région. Nous avons aussi du matériel avec un contenu approprié localement visant chaque district, communauté et poste de police. Nos efforts ont effrayé le mal et aidé beaucoup de gens à s’éveiller à la vérité.

Le 8 août, lorsque nous avons vu l’appel aux articles des étideurs de Minghui pour la “Première Conférence de partage d’expériences de cultivation des pratiquants de Falun Dafa sur Internet", nous en avons réalisé l’importance. Ça a été une grande opportunité de partager nos expériences des cinq années passées de cultivation de la rectification de la Loi, de nous connecter et de nous comparer mutuellement, de découvrir nos insuffisances et de devenir plus diligents. Nous avons aussi réalisé que soumettre activement des articles et un grand processus pour valider Dafa pour chaque pratiquant.

A travers le partage d’expériences, davantage de pratiquants ont vu la précieuse opportunité...

Beaucoup de pratiquants locaux ont soumis des articles, y compris des pratiquants âgés qui ont surmonté de nombreuses difficultés. J’ai été touché par le fait qu’il y avait plus de cent articles de pratiquants âgés, chacun contenant quelques centaines de caractères. Même après la date butoir pour les soumissions, de nombreux pratiquants de notre région ont soumis leurs articles pour le site Internet Minghui, et certains ont été publiés.

Après avoir lu un article intitulé “Les pratiquants de Falun Gong en Chine devraient considérer de leur responsabilité de fournir à Minghui.net les faits de torture afin d’aider les pratiquants en dehors de Chine à améliorer les contenus des expositions anti-torture, nous avons réalisé l’importance des expositions anti-torture et nos responsabilités cet égard. Nombre d’entre nous, y compris moi-même, avons aidé aux expositions anti-torture.

Après que les Neuf commentaires sur le Parti communiste ont été publiés, davantage de gens en sont venus à réaliser la nature mauvaise du Parti communiste chinois (PCC) et en ont démissionné. Sous la nouvelle situation de la rectification de la Loi, nous avons réalisé l’importance de propager les Neuf commentaires. Nous nous sommes coordonnés comme une seul corps et avons affiché les déclarations de certains professionnels renonçant au PCC, ce qui a eu un bon effet sur la promotion des Neuf commentaires.

A mesure que le travail de clarification est devenu plus profond et plus subtil, le rôle joué par les coordinateurs est devenu plus important. Nous avons utilisé diverses méthodes en clarifiant la vérité et en sauvant les êtres, et placé la situation locale dans un cycle positif. Dans cet environnement spécial, j’ai inconsciemment développé certains attachements en tant que coordinateur. Chaque fois que nous nous coordonnions comme un seul corps, je soulevais des idées et des façons de faire les choses, après quoi les autres pratiquants harmonisaient et amendaient ces idées et façons. A mesure que ça devenait une convention, mes attachements à moi-même ont grandi. Lorsque les autres pratiquants avaient des opinions différentes, je n’essayais pas de comprendre avec bienveillance et de considérer la question de leur perspective. Au lieu de cela, je prenais leurs opinions comme des signes de peur et d’empêchement à la rectification de la Loi. Peu à peu, j’ai découvert que seulement quelques pratiquants participaient au travail de validation de la Loi. Davantage de pratiquants n’y participaient pas vraiment.

Un pratiquant a gentiment soulevé le problème. Il a pris une métaphore comme exemple : Notre corps entier s’est séparé en deux parties. Une partie est de l’eau bouillante, et l’autre de l’eau froide. Les deux parties ne se mélangent pas. J’ai regardé en moi-même et découvert que les coordinateurs tels que moi causaient le phénomène. Je parlais souvent de mette la Loi avant tout le reste, et j’avais fait beaucoup de travail. Je me considérais moi-même comme ayant un bon caractère et quelqu’un pouvant toujours penser aux autres. Cependant, dans l’actuel travail de coordination, j’étais très attaché à mes propres idées et aux projets que je considérais importants. J’avais oublié la signification du principe que les pratiquants s’améliorent comme un seul corps.

J’ai lu encore et encore une question dans "Enseigner la Loi à la rencontre des étudiants d’Asie-Pacifique:

    "Question: Les coordinateurs de l’Association de Dafa Association peuvent ils se placer eux-mêmes au-dessus des élèves ? Les élèves ne peuvent émettre aucune critique, et les principaux coordinateurs forment des factions et des cliques

    Maître : « Je pense que si un responsable a vraiment ce problème, alors il doit vraiment y faire attention. Pourquoi les élèves pensent-ils à vous, un responsable, de cette façon ? Peut-être que c'est le cas, que nous avons beaucoup de problèmes ? Vous devriez vraiment y réfléchir maintenant.
    Responsables, et bien en fait, quand je dis responsables, c'est seulement une appellation. Pourquoi sont-ils responsables ? Pouvez-vous être responsable pour Dafa ? Pouvez-vous vraiment faire cela ? En fait, vous servez juste de lien, des gens au service des autres, vous n'avez ni pouvoir ni autorité. Coordonnez bien chacun et c'est la meilleure façon pour servir le Maître au niveau humain superficiel »

    "Alors pour le responsable, vous devez bien faire ; et pour les élèves, vous ne devez pas toujours braquer les yeux sur le responsable. Vous êtes un disciple de Dafa et chacun est en train de cultiver et pratiquer, mais qu'êtes-vous en train de faire ? Etes-vous uniquement en train d'aider le responsable à cultiver ? Ne vous cultivez-vous pas vous-mêmes ? Le problème n'est-il pas là ? Mais en tant que responsable, avez-vous vraiment un problème grave ? Si vous n'arrivez pas à aider le Maître à bien mener les élèves dans votre région, alors n'avez-vous pas de problèmes vous-mêmes ? Savez-vous ce que je pense ? Je ne peux pas laisser derrière un seul disciple de Dafa, chacun est de ma famille, alors comment pouvez-vous traiter les membres de ma famille de façon différente ?"

    "...Lorsque vous n'avez pas bien fait pour mener un grand groupe d'élèves, la responsabilité est majeure et vous devez le réaliser. En tant que votre Maître, je ne peux pas laisser derrière un seul disciple et je vous dis qu'en tant que responsables, vous ne pouvez pas laisser derrière un seul de mes disciples.."

Lorsque je me suis vraiment calmé et mesuré moi-même avec Dafa, j’ai senti l’immense compassion du Maître. J’ai éclaté en larmes, plein de regrets. Probablement à cause de mes attachements et de mes notions, plus de pratiquants ont été empêchés de participer au travail de rectification de la Loi et former un seul corps. Ma notion était que j’étais responsable envers Dafa, le corps entier des pratiquants locaux, et mes compagnons de pratique. Je prenais les autres en considération. Pourtant je jugeais toute chose dans le cadre de mes notions pré-formées. Je ne considérais pas véritablement les autres ou essayais de comprendre les autres avec un cœur bon. Si je ne pouvais toujours pas bien faire avec tout le monde, alors je ne serais pas digne de la grande bienveillance du Maître et de Dafa ou du titre de disciple de Dafa de la rectification de la Loi.

Tous les conflits et toutes les incompréhensions, ainsi que le fait que beaucoup de pratiquants ne participaient pas à la validation de la Loi, ont été causés par mon incapacité à bien étudier la Loi. Je n’ai pas réussi à purifier chacune de mes pensées à chaque instant, et n’ai pas réussi à bien me cultiver et à me corriger moi-même en faisant le travail de Dafa. J’ai accordé plus d’importance à combien de travail je faisais et j’ai négligé l’essence de la cultivation. " pour vous dire la vérité, le processus entier de la cultivation pour un pratiquant consiste à abandonner constamment ses attachements humains." ( Zhuan Falun). “ Telle hauteur de xinxing, telle hauteur de gong.” (Zhuan Falun). Lorsque je suis devenu clair sur l’essence du problème, j’ai vraiment réalisé que tous les projets de travail de Dafa, que ce soit la coordination, le travail technique, ou distribuer des dépliants, sont des parties indispensables de l’ensemble, il n’y a pas de hiérarchie ou de différence en importance. C’est seulement lorsque les pratiquants se coordonnent et s’harmonisent mutuellement que le pouvoir de Dafa se manifeste.

J’ai changé mes points de vue et j’ai commencé à travailler solidement sur les éléments de base de validation de la Loi. Nous avons partagé nos expériences de nombreuses fois lors de petites conférences sur les sujets suivants :

1. Comment beaucoup étudier la Loi et bien étudier la Loi
2. Maintenir la sécurité, former rationnellement et avec flexibilité des equipes d’étude de la Loi
3. Discuter le rôle que joue l’étude de la Loi dans la rectification de la Loi et la rendre vraiment effective.
4. Prêter davantage d’attention à la qualité de l’émission des pensées droites et lui allouer davantage de temps.
5. Comment suivre les chemins que le Maître a arrangés pour nous, et nier les arrangements des forces anciennes
6. Comment aider les pratiquants qui se sont égarés
7. Comment s’élever comme un seul corps à travers la coordination, comment comprendre et être tolérant avec les autres, et comment secourir les pratiquants emprisonnés
8. Comment propager les Neuf commentaires et aider les gens à quitter le PCC

Etablir les sujets a aidé à réduire considérablement les propos excessifs sur les points de vue personnel. Chacun regardait en soi-même et à différents degrés, considérait les choses de la perspective du corps entier. En conséquence, la conférence de partage d’expériences est devenue plus pure, et davantage de pratiquants ont participé à la validation de la Loi. Un jour un ancien pratiquant a rencontré plusieurs d’entre nous qui faisions le travail de coordination et dit " Nous avons finalement fait quelque chose de solide."

Un pratiquant a été emprisonné et gravement torturé. Nous avons essayé de nombreuses façons de le secourir sans y réussir. Le pratiquant a finalement été torturé jusqu’au seuil de la mort, et les membres de sa famille sont allés demander qu’il soit relâché. Les pratiquants ont activement coopéré avec les membres de famille et en même temps, ont partagé leurs expériences entre pratiquants concernant la question. Une information détaillée sur la situation du pratiquant a été partagée avec tous les pratiquants qui participaient.

En septembre 2005, les membres de la famille du pratiquant sont allés à la prison demander qu’il soit relâché. Plus de 40 pratiquants sont aussi allés à la prison et ont envoyé des pensées droites dans une proximité rapprochée. Davantage de pratiquants envoyaient des pensées droites en groupes de deux ou trois. Lorsqu’un membre de famille a vu les pratiquants locaux envoyer des pensées droites près de la prison, il était en larmes. Il a pris les mains des pratiquants et dit " Je commence seulement à comprendre les pratiquants de Dafa aujourd’hui. " Bien que le pratiquant n’ai pas été relâché ce jour là, l’arrogance des persécuteurs a significativement diminué.

Nous avons senti la puissance des pratiquants en nous coordonnant mutuellement et en formant un seul corps. Nous avons aussi réalisé nos insuffisances : Les coordinateurs devraient être capables d’écouter les opinions différentes, parce que quand nous les entendons, il est vraisemblable que nous ayons inconsciemment dévié de Dafa. Aussi capable que soit un pratiquant, et quelle que soit la quantité de travail qu’il ou elle a fait, la portée de ses points de vue et de sa compréhension de la Loi est limitée. Il est erroné de penser que plus de pratiquants ne font pas un pas en avant pour le travail de validation de la Loi, alors que c’est au contraire souvent parce que les coordinateurs n’ont pas fait un bon travail. Si les coordinateurs pouvaient patiemment et attentivement communiquer avec les autres pratiquants, en les aidant à comprendre les raisons derrière chaque problème, alors chacun soutiendrait chaque parcelle de travail de Dafa sans son propre environnement avec des pensées droites.

Je pense qu’un coordinateur ne devrait pas amener les idées et faire que tout le monde suive les idées, ou coordonner les pratiquants pour qu’ils fassent les choses ensemble. Au lieu de cela, un coordinateur devrait coordonner les pratiquants en étudiant bien la Loi, approfondir les compréhensions de la Loi, et former un environnement de cultivation véritable, de sorte que chaque pratiquant avance sur son propre chemin de validation de la Loi dans son environnement spécifique.

Peu importe ce que nous faisons, nous devrions nous assurer que notre point de départ est correct. Tout ce que nous faisons a pour but fondamental de clarifier la vérité et de sauver les êtres. Tous les éléments qui nuisent à l’élévation des pratiquants comme un tout devraient être corrigés en temps voulu. Les pratiquants devraient abandonner leur attachement à se valider eux-mêmes et se coordonner avec les autres pratiquants, en formant un seul corps et en s’harmonisant avec Dafa.

(à suivre)

Traduit du chinois le 9/11/2005

Version chinoise :
http://minghui.org/mh/articles/2005/11/1/112437.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.