Folklore chinois : Qin Hui le puant

 
Qin Hui et sa femme, madame Wang, responsables d’avoir trahi le pays et assassiné Yue Fei.


Il y a un reliquaire de Yue Fei sur la rive ouest du Lac de la ville de Hangzhou. [Note : Le Général Yue Fei est un héros très célébré de la dynastie Song du sud (1127-1279 ap. J.C.) Il est connu pour son courage et son patriotisme, et crédité d’avoir défendu la Chine contre les envahisseurs du nord. Il mourut d’une mort tragique aux mains d’un fonctionnaire de la cour du nom de Qin Hui.] Devant le reliquaire, il y a trois statues en métal fondu agenouillées. Deux d’entre elles sont Qin Hui et sa femme, madame Wang, responsables d’avoir trahi le pays et assassiné Yue Fei.


On raconte que, dans la dynastie Ming, un nouveau Futai (gouverneur général provincial) assumait une fonction dans la ville de Huangzou. Cette personne fut surnommée Qin, et était un descendant de Qin Hui. Peu après avoir pris ses fonctions, un jour, le Futai enmema un des ses subordonnés dans un voyage autour du Lac Ouest. Lorsqu’il arriva au reliquaire de Yue Fei et vit son ancêtre agenouillé devant Yue Fei, il se couvrit précipitamment le visage d’un tissus et recula.


Après être rentré au yamen (un bureau du gouvernement dans la Chine féodale); le Futai était très nerveux. Il appela son subordonné pour discuter comment enlever les statues de métal fondue.


Le subordonné caressa sa barbe, réfléchit un moment puis dit : " Si j’enlève les statues ouvertement, le commun des gens ne le permettra certainement pas, et ils pourraient même envenimer les choses. Selon moi, mieux vaut jeter cette paire de statues dans le Lac Ouest. Noyés dans un immense lac, personne ne les retrouvera même en siphonnant complètement l’eau du lac."


Le Futai dit : “Excellent ! Excellent ! » et il fit enlever les statues cette même nuit et les statues furent jetées dans le lac.


De façon inattendue, à l’aube du matin suivant, une chose étrange apparut : l’eau du Lac Ouest commença à sentir. Elle sentait si mauvais que les gens devenaient léthargiques et avaient la nausée en s’en approchant .


Quelqu’un découvrit que deux statues de métal fondues avaient disparu devant le reliquaire de Yue Fei et appela “Venez voir, deux statues ont disparues. Quelqu’un doit les avoir jetées dans le Lac Ouest. Sinon pourquoi l’eau sentirait-elle si mauvais ? »


Après avoir découvert la disparition des deux statues devant le reliquaire de Yue Fei, beaucoup de gens se rendirent au yamen du Futai pour faire un rapport et demander que les criminels responsables d’avoir enlever les statues soient arrêtés.


Le Futai dormait encore. Entendant beaucoup de bruit, il se leva et demanda ce qui se passait. Son subordonné le lui expliqua . La conscience coupable, le Futai dit à son subordonné de passer le mot qu’il était malade.


Les gens s’en iraient-ils. Loin de là. De plus en plus de gens arrivaient et la foule renversa presque les lions de pierre devant l’enceinte du gouvernement. Le Futai eut peur que quelque chose de sérieux n’arrive si les choses continuaient ainsi, aussi se força-t-il à sortir et à affronter la foule. Il dit : " Ce ne sont que rumeurs ! ne soyez pas si empressés d’y croire. "


Les gens dirent : “Vous saurez en le voyant si c’est une rumeur ou non."


La foule entoura le Futai et était déterminée à le traîner sur place pour qu’il voit. Le Futai n’eut d’autre choix que de s’asseoir sur la grande chaise à porteur portée par huit personnes et ils arrivèrent au Lac Ouest. A quelques lis (l’unité de distance utilisée en Chine, 1 li = 500 mètres ) du bord du lac, il sentit une forte odeur se dégager directement en direction de la chaise porteur. Heureusement, il n’avait rien pris au petit déjeuner n’en ayant pas eu le loisir. Il eut malgré cela du mal à ne pas vomir.


En arrivant au bord du lac, le Futai jeta un regard à travers la jointure du rideau et ne vit rien qu’une foule dense devant lui. Le cœur battant à tout rompre, il sortit lentement de la chaise à porteur, il toussa plusieurs fois d’une toux sèche et dit : "il est normal que l’eau du lac sente mauvais de temps en temps, ce n’est pas nécessaire d’en faire toute une affaire. Selon moi, cela n’a rien à voir avec les statues de métal fondu. "


À ce moment quelqu’un rugit dans la foule : “Quelle est votre relation avec Qin Hui ? Pourquoi iriez vous jusqu’à le protéger ?! "

Le Futai resta un moment sans savoir quoi répondre. Il se calma et pensa pour lui-même : “ne panique pas ! les statues ont sombré au fond du lac, qui pourrait les trouver ? " Ces pensées le confortèrent au point qu’il dit avec arrogance : " Cessez de créer délibérément des troubles ! si quelqu’un peut vraiment retrouver les statues en écumant le lac, ce fonctionnaire est prêt à démissionner et demander un châtiment ! "

Ces mots aussitôt prononcés, le lac noir de jais devint soudain limpide et clair. Une paire de statues de métal fondu flottaient sur le dessus du lac, comme soulevées par quelqu’un, et dérivant droit sur le Futai.


Le visage du Futai devint jaune d’effroi et il se précipita dans la chaises à porteur tête la première et hurla "vas y, cours ! "


La foule commença à jeter des pierres en direction de sa chaise tandis qu’il s’enfuyait. Lorsque la chaise à porteur arriva au yamen, on voyait déjà de nombreux trous dans le dais faits par les pierres. L’arrière de la tête du Futai avaient trois grosses bosses chacune de la taille d’une noix. Cette même nuit, n’osant pas porter le couvre-chef officiel, le descendant de Qin Hui s’échappa de la ville de Hangzhou comme une souris en train de se noyer.


Après qu’elles aient dérivé jusqu’au bord, les gens sortirent les statues de l’eau et les replacèrent agenouillées au reliquaire de Yue Fei.


Version chinoise :
正體 简体
民间传说系列:秦桧之臭

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.