Un Professeur Associé de l’Université de Chengdu , Zhang Chuansheng, est étranglé à mort par la police du Centre de Détention.

19 mars 2002
Ville de Chengdu, Province de Sichuan, Zhuang Chuansheng, Maître Assistant de l’Université de Chengdu, 54 ans, est mort d’avoir été battu et étranglé le 15 février 2002, par la police au Centre de Détention de la ville de Chengdu, parce qu’il persistait à pratiquer le Falun Gong.
Il y a six ans, Zhang Chuansheng a été profondément ému en lisant Zhuan Falun [Le livre essentiel du Falun Gong]. Depuis lors il a suivi les principes d’Authenticité, Compassion et Patience, dans chaque aspect de sa vie. Ses collègues, voisins et sa famille ont tous apprécié les changements positifs qu’ils ont vu en lui depuis qu’il a commencé à pratiquer le Falun Dafa, et l’ont unanimement respecté.
Le Falun Gong a été persécuté en Chine depuis Juillet 1999. Zhang Chuansheng a continué à pratiquer le Falun Gong chez lui et ne pratiquait plus ni ne protestait en public. Tout ce qu’il faisait, de sa nature sincère et bonne était de dire à quel point il avait bénéficié du Falun Gong aux gens qui en avaient une compréhension erronée. Malgré qu’il ne pratiquât que chez lui, la police locale ne le laissait jamais tranquille. Ils justifiaient leur persécution en prenant le prétexte que “son esprit n’avait pas été transformé [pour abandonner le Falun Dafa].”
Deux jours avant le Festival de Printemps 2002, Zhang Chuansheng retourna dans sa ville natale de Ya’an avec sa femme et leur fille de 6 ans. Le jour suivant, à la veille de la Nouvelle Année lunaire, le personnel du Poste de Police Simaqiao de la ville Chengdu, et un administrateur de l’Université de Chengdu le suivirent dans sa ville natale. Ils dirent qu’ils devaient discuter avec lui d’un sujet important. Ils l’arrêtèrent de force, et dirent à sa famille qu’il serait relâché dans les 24 heures. Il était 16heures passées. Sa famille lui demanda de le laisser terminer le dîner de Nouvel An [ auquel participe, selon la tradition, la famille toute entière]. La police jura et refusa leur requête, et ils détinrent Zhang Chuansheng dans le Centre de Détention de Chengdu.
Seulement quatre jours plus tard, le 4 janvier du calendrier lunaire, à 23h, la famille de Zhang fut avertie que “Zhang était mort à 9h le 15 février d’une attaque cardiaque.” Le corps était effrayant à regarder. Son visage était enflé, et était d’une couleur verdâtre, violet et noir. Il y avait de nombreuses tâches de sang sur son visage et sa bouche. Sur son cou il y avait une marque d’un violet sombre de la largeur de deux doigts. La famille de Zhang en demanda la raison. La police malfaisante répondit , “ses poings étaient serrés. Nous n’avions pas l’intention de le battre ou de l’étouffer à mort, nous essayions de lui ouvrir les poings.” Immédiatement, la police menaça la famille de Zhang, “Toute la famille sera en danger si l’un ou l’autre ose dire la cause de la mort de Zhang Chuansheng!”
Même à présent, ces tueurs n’ont reçu aucun châtiment légal. Au contraire, ils ont été récompensés
Au lieu d’être apprécié et reconnu par le gouvernement et l’administration de l’université, ce professeur de 54 ans, qui travaillait dur dans le domaine de l’éducation et guidait tant d’étudiants, a été brutalement battu et étouffé à mort. Il a été tué par la police du commissariat de la ville de Chengdu et les administrateurs de l’Université de Chengdu.
http://minghui.ca/mh/articles/2002/4/6/27953.html
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/4/8/20759.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.