Radio Asie Libre : Les pratiquants de Falun Gong en Belgique exhortent le gouvernement et les organisations de l’UE à prêter l'attention à la situation en Chine

Selon un reportage du correspondant spécial de Radio Asie Libre en Allemagne le 13 mars, les pratiquants de Falun Gong en Belgique ont exhorté le gouvernement Belge et les organismes de l’UE à Bruxelles à s’inquiéter de la détérioration de la situation en Chine et les aider à prévenir la possibilité d’un massacre, semblable à celui de 1989, de se produire.

Après que les stations de télévision par câble à Changchun aient diffusé des vidéos révélant la vérité au sujet de la pratique et de la persécution de Falun Gong, le gouvernement de Jiang Zemin a donné l’ordre "de tuer sans pitié." Ceci a suscité une immense inquiétude chez les étudiants, les universitaires et les résidants chinois d'outre-mer en Europe. Dès la semaine dernière, les pratiquants de Falun Gong, les organismes des droits de l’homme et les organismes de mouvements démocratiques ont commencé une série d'activités pour faire prendre conscience de la situation. Mlle Shi Yuhong, une étudiante de Bruxelles qui a autrefois habité à Shanghai, Chine, a présenté l'action des étudiants chinois d'outre-mer et des pratiquants de Falun Gong.

Mlle Shi a également dit, "Nous allons collecter des signatures dans toute la Belgique, nous allons faire connaître la vérité du Falun Gong au peuple Belge et exposer la persécution cruelle du régime de Jiang contre les pratiquants de Falun Gong. Nous ferons appel au gouvernement Belge, dans l’espoir qu’ils fassent pression sur le gouvernement chinois pour lui faire arrêter immédiatement la persécution brutale, et les massacres."

Mlle Shi a dit que la persécution des pratiquants de Falun Gong a éveillé l’attention du gouvernement Belge, du congrès européen et d’autres organismes internationaux à Bruxelles et, en conséquence, ils seront plus prêts à entreprendre une action pour aider à contenir l’escalade de la persécution.

Outre les étudiants et les universitaires Chinois des villes d'Allemagne et de Belgique, deux de Hollande, du Luxembourg et d’Autriche perçoivent que le gouvernement communiste en Chine pourrait de nouveau massacrer ses citoyens comme il l’a fait en 1989, tuant des milliers d'étudiants impliqués dans des mouvements pour la démocratie. Cette semaine il y a eu diverses activités à Amsterdam, à la Haye, au Luxembourg et à Vienne pour faire appel aux peuples et gouvernements de l’Europe et du monde et qu’ils prêtent attention à la situation en Chine.

La date de l'article original: 30/3/2002
Catégorie: Les reportages des nouvelles et des medias
Traduit le 8/4/2002 de:
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/4/5/20633.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.