Mon chemin vers une nouvelle vie

Partagé à la Conférence d’échanges d’expériences de Falun Dafa européenne, 2005
 

Danemark


Je m’appelle Xiatian liu, je suis un pratiquant du Dannemark

Étudiant dans un lycée et ne connaissant rien de Dafa, j'ai à travers les souffrances de la vie ou la mort commencé la cultivation et je suis devenu disciple de Dafa pendant la période de la rectification de la Loi. C’est Dafa qui m’a donné une nouvelle vie.

Alors que j’avais 16 ans et étais en 8e au collège , un désastre inattendu a frappé ma famille. Dans l’après midi du vendredi 23 novembre 2001 mes deux parents ont été emmenés par la police parce qu’ils pratiquaient le Falun Gong. J’étais à l’école à ce moment là.

La police est venue dans le bureau de mon professeur responsable et ils ont posé des questions à mon sujet. J’ai été assommé par un traumatisme si soudain.

Sous la pression de mes camarades de classe j ai réussi à m’enfuir de l’école dans une grande panique. Depuis ce moment moi qui avais l’habitude de vivre sous la protection affectueuse de mes parents, sans aucune préoccupation j’ai commencé une longue journée d’exil remplie de solitude, de tristesse et de peur.

Cette nuit là j’ai vu que toute ma maison avait été mise sans dessus dessous, comme par un tremblement de terre.

Dans l’entrepôt du voisin j’ai passé la première nuit sans sommeil dissimulé dans un sac de jute. La police me cherchant, le voisin au bon cœur m’a envoyé sur la route pour retrouver mon oncle (qui était) fermier à plus de 1600 km.

Survivant à des accidents fatals sur la route de l’évasion, j’ai réussi à rejoindre mon oncle
Dans la campagne de la province de Fujian.Mais une demi année plus tard, un jour de mai 2002, la police m’a retrouvé dans la maison de mon oncle. Sous les menaces de la police il n’a pas pu me garder. Il a dû me cacher dans un entrepôt à Shen Zhen. J’ai passé 13 mois isolé dans l’entrepôt déserté.

Pendant cette période je n'étais entouré que par la solitude, la douleur et l’horreur. Dans les nuits noires je me suis souvent réveillé en larmes à cause des mes cauchemars. Après m’être levé je me roulais en boule dans un coin la tête cachée et je pleurais toutes les larmes de mon corps.

Chaque jour apportait tellement de peine et de souffrance que ma santé mentale a été sérieusement endommagée quand j’ai quitté l’entrepôt je ne pouvais plus parler normalement.

Pour me sauver à la fin de juin 2003 mon oncle qui vivait lui même pauvrement a fait un emprunt afin de pouvoir m’envoyer au Danemark.

Quelques heures après mon arrivée j’ai été abandonné par ceux qui m’avaient embarqué. Un samaritain m’a amené à la Croix rouge du Danemark.

Mais je continuais à vivre dans une grande crainte et une immense tristesse.

Une nuit je me suis réveillé en sursaut d’un cauchema; r ce qui a alarmé la personne de garde Le jour suivant la personne responsable de cet abri de la croix rouge a eu une conversation avec moi. Sans savoir exactement pourquoi je lui ai demandé s’il y avait ou non le Falun Gong au Danemark. Grâce à son aide je suis entré en contact avec les pratiquants de Falun Gong.

Lentement j’ai commencé à apprécier la raison pour laquelle mes parents voulaient pratiquer le Falun Gong je suis devenu un pratiquant et progressivement j’ai compris Dafa.

La chance d’obtenir Dafa

Initialement j’avais voulu savoir pourquoi mes parents pratiquaient le Falun Gong, pourquoi la police les avait arrêtés, pourquoi elle ne voulait pas que mon oncle me garde alors que je ne pratiquais pas le Falun Gong .J’avais tellement de questions à poser aux pratiquants de Falun Gong mais lorsque je les ai vu, je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater en sanglots.

Ma première phrase a été : pouvez-vous m’aider à retrouver mes parents. ? ils me manquent tellement. Une tante m’a dit : si tu veux savoir pourquoi tes parents ont été arrêtés par la police, tu devrais venir sut notre lieu de pratique le weekend prochain Tu peux apprendre ce qu’est le Falun Gong, à quoi les pratiquants pensent et ce qu’ils font. Peut-être que tu comprendras tes parents et tu comprendras aussi pourquoi ils ont été arrêtés. le weekend suivant je suis allé au point de pratique dans le nouveau Parc royal de Copenhague. Ma tante m’a donné une copie de Zhuan Falun et m’a recommandé : lis ce livre à ton retour. Tu trouveras les réponses à tes questions depuis cela je comprends de mieux en mieux les pratiquants de Falun Gong, leur aimable attention a réchauffé mon cœur.

Quand j’ai commencé à lire Zhuan Falun pour la première fois ma raison était confuse et mon esprit peu élevé. Je ne pouvais rien comprendre. Un jour peu de temps après j’ai soudainement atteint un état de tranquillité lorsque je méditais. J’ai vu maman assise sur une fleur de lotus. A ce moment je ne comprenais pas le livre ainsi je n’ai pas compris la signification de cette vision. Un compagnon de pratique m’a dit que le Maître m’encourageait en me montrant la magnificence de la cultivation de ma mère dans une autre dimension.

Quelques mois plus tard je suis parvenu finalement à me poser et me mettre sérieusement à lire le livre.

Les dégâts psychologiques causés par ma vie de fugitif m’avaient transformé en une personne différente, quand j’étais à l’école j’avais toujours été en tête de classe avec le meilleur classement. Mais après ces malheurs, particulièrement après ces 13 mois d’isolement dans le dépôt à Shen Zhen je ne pouvais plus m’exprimer convenablement.

Mon raisonnement était confus, je ne pouvais pas finir une phrase sans faire de faute quand je lisais, mes compagnons de pratique ont passé beaucoup de temps à m’aider et à m’encourager. Patiemment phrase après phrase ils ont corrigé ma lecture, fermement décidés à briser les barrières psychologiques, j’ai fini les livres de Dafa les uns après les autres.

Dafa m’a dévoilé un monde magnifique. Durant cette période j’ai passé chaque minute dans l’étude de la Loi la pratique des exercices j’ai participé aux partages des expériences de mes compagnons de pratiques, progressivement mon cœur est devenu plus léger. J’ai commencé à comprendre la racine de toutes les épreuves, la philosophie de la vie, et que la signification réelle de la vie est de retourner à notre vraie nature.

Éliminer les attachements marcher sur le chemin d'un disciple de Dafa pendant la période de la rectification de la Loi

Après avoir obtenu Dafa j’ai attaché une grande importance à ce karma venu à travers les âges, j’ai économisé autant que j’ai pu sur ma maigre pension mensuelle pour acheter le billet pour Copenhague pour l’étude de la Loi en groupe et le partage d’expériences.

Dans l’environnement pur de la cultivation j’ai fait rapidement des progrès et me suis activement attaché à la cultivation durant la rectification de la Loi

Lors de la journée mondiale contre la torture en juin 2004 les pratiquants ont tenu la première exposition anti torture dans le centre de Copenhague. J’ai joué le rôle du disciple de Dafa que l‘on brûlait. Je me rappelais mes parents et les autres pratiquants chinois brutalement persécutés j’ai tenu le rôle tout le temps beaucoup de personnes qui ont regardé la scène ont été impressionnées par notre présentation.
Je portais des vêtements légers et je me suis tenu dans la même position depuis le début jusqu’à la fin Dans le froid du nord de l’Europe je n’ai absolument pas ressenti le froid.

Ma pensée était totalement concentrée sur la clarification des faits aux gens quand l’exposition était terminée mes compagnons de pratique mon gentiment demandé si j’avais souffert du froid. Seulement alors j’ai ressenti le froid et immédiatement j’ai frissonné.

Le pouvoir de cette démonstration a été énorme. Tous les pratiquants participant l’ont fait avec leur cœur, endurant des douleurs physiques lors de cette démonstration. Le champ d’énergie était extraordinairement fort.

Par la suite j’ai pris part aux démonstrations de tortures dans différentes villes nord européenne telles qu’en Finlande, Norvège et Suède.

Bien que la route soit difficile je me sentais heureux et content de participer aux activités des disciples de Dafa de la rectification de la Loi.

En Juillet 2004, sur le chemin du retour après une exposition anti torture en Norvège j’ai traversé une période de souffrance. Une nuit j’ai rêvé que mes parents étaient morts mon oncle signait un papier sous la pression de la police .après avoir appris cela mes compagnons de pratique au Danemak ont immédiatement appelé mon oncle pour la première fois mon oncle m’a dit la vérité.

…..en Avril 2002 cinq mois après leur arrestation mes parents avaient été torturés tous les deux à mort c’est pour cette raison que la police avait appelé mon oncle en mai 2002 ils ne voulaient fournir aucun document ou preuve ils ont insisté sur le fait que mes parents s’étaient suicidés pendant ce temps ils ont forcé mon oncle à signer une déclaration pour mettre fin à toutes les relations avec ma famille. Incapable de me protéger plus longtemps mon oncle a dû m’envoyer me cacher dans l’entrepôt à Shen Zhen. En Chine je n’avais plus de relation auprès desquelles je pouvais rechercher une protection et pas d’autres possibilités.

Pour me sauver des mains de la police mon oncle s’est endetté profondément pour m’envoyer
À l’étranger. Des nouvelles au sujet de mes parents que je cherchais depuis si longtemps ont révélé qu’ils étaient mort à cause de la persécution.

La perversité a pris leur vie uniquement parce qu’ils croyaient en Vérité Bienveillance et Tolérance encore une fois c’est le Maître et la compassion de mes compagnons de pratique qui m’ont aidé pendant ce souffle dévastateur. J’ai pris conscience du salut miséricordieux du Maître* et en juillet 2004 mon statut de réfugié a été refusé il ne me restait plus qu’une seule chance pour faire appel. A ce moment je me suis senti désespéré de nouveau, comme une personne ordinaire. J’ai eu de fausses idées. La première fois que je suis venu au Danemak sans crainte, j’ai dit à la police quelque chose que je n’aurai jamais du dire. : Maintenant mes parents m’ont abandonné même mon oncle l’unique relation que j’ai au monde n’ose pas me prendre. Je ne peux compter sur personne et je n’ai plus d’espoir .cela n’a plus d’importance même si j’étais renvoyé.

Quand mes compagnons de pratique m’ont emmené voir l’avocat j’ai répondu machinalement aux questions. J’ai donné l’impression d’être engourdi, pas clair intellectuellement cela ne m’est pas venu à l’esprit d’utiliser le cas de mes parents pour clarifier la vérité après cela les compagnons de pratique m’ont remis en question « notre visite ne signifiait pas qu’il fallait montrer les raisons ou l’attachement à rester au Danemark ou non, c’était pour clarifier les faits en se basant sur ton expérience.

Actuellement tu es le seul orphelin pratiquant de Falun Gong qui est venu à l’étranger les autres enfants comme toi et beaucoup sont des jeunes enfants persécutés ont besoin désespérément de nous pour être sauvés tu as besoin de comprendre clairement notre rôle dans la clarification de la vérité- tu as besoin d’être calme, lucide et savoir ce qu’un disciple de Dafa doit faire. Ne voudrais-tu pas plaider en faveur de tes parents ? Après avoir étudié la Loi cette nuit les pratiquants m’ont expliqué avec compassion : « nous ressentons comme toi, tu as perdu tes parents nous avons perdu des compagnons de pratique, ce sont toutes les raisons principales pour nous d’exposer la persécution perverse à différents niveau du gouvernement.

Cela pourra diminuer la pression sur les pratiquants en Chine cela donnera aussi aux enfants leur propre maison et une vie stable. Nous devons sauver les gens de ce monde. Par notre compréhension de la vérité au sujet de Dafa, nous opposant à la persécution et aidant les pratiquants, les gens de ce monde se positionnent d'eux-mêmes

J’ai réalisé que j’avais des omissions dans ma cultivation ce qui a provoqué pour mes compagnons de pratique des difficultés dans la clarification des faits. J’ai pris conscience de devoir me cultiver avec assiduité et d’éliminer mes attachements. Pour cela chaque jour j’ai fait les trois choses que les disciples de Dafa doivent faire : les exercices, l’étude de la Loi et l’envoie des pensées droites et j’ai aussi parlé aux gens autour de moi de ce qui était arrivé à ma famille pour compléter ce que je disais j’ai demandé aux pratiquants d’imprimer le récit de mon expérience que nous avons distribué partout en grand nombre.

Croire en Maître, maintenir les pensées droites et les actions droites

En octobre 2004, le tribunal pour les réfugiés du Danemark tenait une dernière audience concernant ma demande. La plupart des pratiquants danois sont venus à la cour pour envoyer les pensées droites. Quelques pratiquants sont même venus d’autres ville maintenant le calme et la paix par l’envoi des pensées droites j’ai répondu avec exactitude aux questions. Bien que les pratiquants m’aient aidé pour avoir tous les documents au sujet de la persécution de mes parents la décision négative fut maintenue malgré les nouvelles au sujet de mes parents révélées juste avant le dernier procès. Le gouvernement danois m’a notifié de quitter le pays pour retourner en Chine le plus rapidement possible. Dans cette situation je n’ai pas trembler, j’ai fermement cru dans le Maître et Dafa. J’ai continué à faire les 3 choses comme d’habitude, les exercices, l’étude de la Loi, l’envoi des pensées droites et j’ai continué la clarification de la vérité. Lors d’un échange expérience les pratiquants ont mis en évidence que nous pouvions ainsi saisir l’opportunité de clarifier les faits au gouvernement danois et aux médias.

Consécutivement les pratiquants de Dafa dans le monde entier ont été mobilisés. Des lettres de clarification venant de différentes régions ont « inondé » le gouvernement danois.

Les pratiquants ont clarifié la vérité aux médias en se basant sur mon expérience. Au Danemark et dans d’autres pays européens les pratiquants sont descendus dans la rue pour récolter des signatures (faire signer une pétition) et ont appelé l’aide du congrès, des médias des ONG des nations unies. Quelques ONG très influentes au Danemark ont écrit au gouvernement pour le rendre attentif à mon cas. Le président du comité législatif du congrès a donné plusieurs interviews aux médias à mon sujet . Il pensait que le gouvernement sous-estimait la persécution dont les pratiquants de Falun Gong en Chine souffraient. Il a clairement montré son soutien .Un télévision locale également a fait un reportage spécial sur moi. Beaucoup de gens de cœur ont montré leur sympathie pour Dafa, leur indignation envers la persécution brutael du parti communiste, et se sont ainsi bien positionnés pour leur futur.

Suite au résultat d’un grand soutien des pratiquants du monde entier le Gouvernement danois est revenu sur sa décision de me déporter immédiatement en Chine. Après une profonde clarification le gouvernement danois a clairement pu mieux estiméla gravité de la persécution des pratiquants de Falun Gong. Et en conséquence deux autres demandes de pratiquants ont été accordées plus aisément.

Dans l’environnement de l’étude de la Loi et le partage avec les compagnons de pratique, je me suis rapidement amélioré

Plus tard j’ai été déplacé dans différentes endroits éloignés de Copenhage Je ne pouvais pas voir aussi souvent les pratiquants comme j’en avais l’habitude bien que l’environnement de cultivation soit relativement isolé j’ai réalisé que d’être dans différents endroits où il n’y avait pas de disciples de Dafa était vraiment une opportunité d’apporter Dafa aux personnes vivant dans ces endroits.

Je pouvais utiliser mon expérience pour clarifier la vérité et sauver davantage de gens . nous devons créer notre propre environnement de cultivation . Rapidement je me suis adapté et j’ai créé un groupe d’étude de la Loi et de pratique avec quelques pratiquants locaux. Chaque jour je faisais les exercices, étudiais la Loi envoyais les pensées droites et clarifiais la vérité. Je vivais le plus simplement possible pour pouvoir organiser différentes activités pour la rectification pour envoyer du matériel de clarification et les Neuf commentaires en Chine.

Durant un weekend un compagnon de pratique et moi faisions une démonstration des exercices sur une place pleine de monde ce qui a attiré un journaliste qui passait. Malgré des problèmes de langue, je lui ai montré mes documents, et lui ai clarifié la vérité avec le peu de mots danois que je connaissais. Le jour suivant une grande photo de notre pratique figurait dans le journal local.

Après avoir revu une documentation importante de clarification de la vérité le tribunal danois pour les réfugiés a rouvert mon cas pour un jugement. A la fin avril 2005 mon statut de réfugié était accepté comme une exception.

Attachons une grande importance à notre Karma accumulé à travers les âges (qui en fait une chance) cultivons nous avec assiduité

Comme enfant je ne connaissais rien de Dafa , j’ai été presque tué par la persécution. Je remercie le Maître pour son salut miséricordieux au seuil de l’effondrement je suis devenu un pratiquant en bonne santé, mentale et physique. Le Maître m’a sauvé, les mots ne peuvent exprimer ma gratitude envers Maître. Les disciples de Dafa à travers le monde m’ont prêté une telle attention. Maître merci. Disciples de Dafa du monde entier merci !

Mes parents doivent être très satisfaits dans une autre dimension. Le chemin que je prends maintenant est le meilleur chemin qu’ils avaient espéré pour moi

C’est le plus brillant de tous avec le futur le plus beau. Je suis déterminé à bien faire les trois choses qu’un disciple de Dafa doit faire, et utiliser mon expérience pour clarifier les faits et sauver les gens de ce monde.

* Shi fu, le plus souvent traduit par Maître. Shi signifie ‘professeur’ en chinois et Fu veut dire ‘père’. Par conséquent, Shifu se rapporte à quelqu'un qui est à la fois votre professeur et votre père. Les Chinois n'appellent pas leurs enseignants habituels Shifu. C'est un terme spécial utilisé seulement dans le domaine de la cultivation.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.