Clarifier la vérité au moyen de la télévision locale

Partagé à la Conférence de partage d’expériences européenne 2005

Bonjour, je m'appelle Jorgen et je viens de Suède. J'ai commencé à cultiver en 2001. J'aimerais partager avec vous mon expérience de clarification de la vérité avec la télévision locale.

Je suis entré en contact avec la télévision locale pour la première fois lorsque l'assistant de notre région m'a proposé de prendre la responsabilité pour la diffusion dans le réseau de télévision locale. Nous avions tous deux assisté à une conférence d'échange d'expériences à Genève, où l'on avait beaucoup parlé de télévision et médias. Ma première réaction a été que cela semblait un travail difficile. Un manque d'enthousiasme est monté en moi. J'ai eu ce genre de sentiment depuis le début, quand j'ai appris la persécution et que j'ai réalisé que je devais faire quelque chose à ce sujet.

Je ne me sentais pas très sûr si je pouvais vraiment y arriver. La première chose que j'ai eue à faire était de participer à une réunion du conseil des programmes. J'ai demandé à deux pratiquants de m'accompagner comme soutien. J'étais un nouveau pratiquant, alors je n'étais pas très sûr de quoi dire s'ils me posaient des questions sur le Falun Gong. J'ai parlé avec vivacité et j'ai eu recours à mon bagage religieux et à cette façon de parler. Il était donc heureux que mes compagnons de pratique étaient plus équilibrés et pouvaient contrebalancer la situation d'une bonne façon, ainsi les gens n'ont pas trouvé que nous étions des pratiquants en quoique ce soit étranges.

J'avais des films d'un pratiquant de Stockholm, nous avions donc un peu de matériel pour commencer et c'était bien. Nous diffusions chaque jour, sauf le dimanche. J'ai passé un peu de temps à la station de télévision et j'ai appris à connaître l'équipe là-bas plutôt bien. La bonté et l'altruisme des pratiquants de Dafa peuvent affecter l'environnement positivement. Je les ai aidés pour toutes sortes de choses. Après quelques temps, ils m'ont demandé si je voulais être un membre de leur comité et j'ai accepté. Nous nous réunissions une fois par mois, nous planifions et prenions des décisions concernant la chaîne de télévision.

Ensuite, le président du comité a décidé de partir et ils m'ont demandé si je voulais prendre la responsabilité à sa place. J'étais bloqué et terrifié. Ce n'était pas quelque chose que je voulais. Je ne pouvais pas endosser ce genre de responsabilité – c'était hors de question. Je suis devenu profondément malheureux, puis j'ai été content, car ils ont trouvé un autre candidat, mais ils m'ont encore demandé si je voulais être le vice-président et j'ai accepté avec grande joie. C'était très bien. Ils m'ont aussi offert le poste de président du conseil des programmes. Ce genre de tâche était davantage de mon ressort, alors je l'ai accepté. La leçon à tirer ici est d'abandonner l'attachement à ne pas être célèbre et à ne pas prendre de responsabilités.

Au cours des trois dernières années, je n'ai pas fait des choses qui sont faciles pour moi dans ma cultivation. De temps en temps, j'étais paresseux et je n'étais pas exigeant envers moi. La plupart du temps, je maintenais une belle façade, alors que j'avais étudié la Loi relativement superficiellement. Pendant certaines périodes, ma conscience me tourmentait beaucoup et cela m'a amené à intensifier mon étude et ma pratique. J'utilisais chaque instant pour étudier sur le chemin de mon travail.

Pendant cette période, que je me sente bien ou mal, j'ai toujours réussi à envoyer les programmes télévisés. J'ai essayé de maintenir une bonne façade, même si je me sentais très mal à l'intérieur. Mon raisonnement était comme quand on souffre dans la double position en lotus. Tôt ou tard, on va sortir de la souffrance. Après avoir lu différentes histoires d'échange d'expériences sur Internet et parlé avec mes compagnons de pratique, j'ai compris que je ne devrais jamais être aussi passif et ne faire qu'endurer les arrangements des forces anciennes. Après cette réalisation, les mauvaises périodes se sont raccourcies et parfois ça allait vraiment bien.

Tout le temps je luttais pour être en phase avec la rectification de la loi et pour rectifier mes erreurs. Quand j'y arrivais, je me relâchais et je retombais, mon Xinxing chutait. J'ai fait cela quelques fois maintenant, c'est tellement irrationnel de ne pas apprendre des erreurs passées. Nous n'avons pas une éternité pour achever cette mission. J'ai été très contrarié avec ces forces anciennes infiltrant mon système et me perturbant.

J'ai fait une découverte quand j'ai lu sérieusement une histoire de partage d'expériences d'un compagnon de pratique. L'histoire était sur l'importance de nettoyer notre propre système avec la pensée droite. Cela m'a aidé quand j'envoie la pensée droite pendant dix minutes pour nettoyer mon propre système. J'ai aussi acquis une solide compréhension que je ne dois pas rechercher à bien agir, mais je dois plutôt maintenir mon Xinxing.

Régulièrement, nous pratiquons ensemble le matin avant d'aller travailler. Cette activité et l'émission de la pensée droite à heures fixes m'ont aidé de diverses façons. Je sens que je profite davantage de la journée et je deviens plus discipliné. Lorsque mes pensées vacillent, je deviens parfois tellement fatigué que je peux dormir treize heures d'affilée. Je me souviens d'une fois où j'étais assis dans le bus pour aller au travail et je lisais Zhuan Falun. En trois secondes, je me suis endormi. Je me suis réveillé quand le livre est tombé par terre. Je me sentais vraiment honteux.

Pendant une période où je n'avais pas bien agi, j'étais une fois sur le chemin de la station de télévision. J'ai rencontré une Chinoise, comme je me sentais découragé, je l'ai dépassée. Après avoir avancé de quelques mètres, j'ai pensé en moi-même que je ne pouvais pas simplement la laisser là. Il fallait que je lui donne un document quelconque. J'ai rassemblé mon courage, je suis revenu vers elle et lui ai donné un document en chinois. Elle s'est illuminée comme le soleil. Je me suis dit en moi-même et aux divinités que je n'étais pas totalement sans espoir. À ce moment-là quelque chose est arrivé. Je me suis senti m'élever et j'ai ressenti de l'espoir, qu'il y avait encore une chance pour accomplir cela. J'ai souvent pensé à cette situation quand je me sentais déprimé et désespéré de mes propres défauts dans différents domaines.

Un autre événement qui m'a donné de l'espoir a été quand j'attendais à l'arrêt de bus et que je luttais en moi-même contre des pensées de luxure et que je gagnai. J'ai reçu l'impulsion de lever la tête et là-haut à distance juste en-dessus dans le ciel j'ai vu une grande lumière blanche descendant du ciel en plein jour. Je n'ai pas beaucoup vu de choses surnaturelles dans ma cultivation. Les vérités dans Zhuan Falun étaient suffisantes. J'ai rarement douté du contenu et j'ai pleine confiance dans notre Maître. Malgré cela, je suis revenu à la paresse, c'est trop irrationnel.

Je me souviens d'une période où je faisais des appels téléphoniques en Chine le matin avant d'aller au site de pratique. Je faisais cela parce que je me sentais mal et que je devais compenser mes erreurs. Je voulais également sauver ceux qui ont persécuté les disciples de Dafa et qui se sont mis dans une situation dangereuse. Je faisais de mon mieux avec quelques mots de chinois et un coeur honnête. D'une certaine façon ma mauvaise conscience m'a quitté. Cela a été irrégulier pendant tout ce temps. Lorsque notre Maître a parlé de certains pratiquants à la conférence internationale de la Loi à l'ouest des Etats-Unis en 2005 : “ Bien sûr, certains d'entre vous continuent à trébucher en avançant, trébuchant et tombant une fois après l'autre. “, je ressentais que c'était de moi dont il parlait et qu'il me disait également qu'il restait peu d'occasions pour rattraper les erreurs passées. J'étais vraiment stupéfait de quelle grande compassion le Maître a pour nous. Si le Maître a une si grande tolérance envers moi, comment puis-je ne pas avoir la même avec mes compagnons de pratique et les gens ordinaires ?

Je n'avais pas beaucoup réfléchi à ça, mais nous diffusions des programmes télévisés clarifiant la vérité six jours par semaine, quatorze programmes en tout, chaque mois, chaque année. C'est une très bonne base pour faire passer notre message aux gens. Ils ont davantage d'occasions d'être informés sur le Falun Dafa et la persécution. Nous avons également fait un programme radio. Je pense que nous avons meilleur temps d'utiliser tous les moyens médiatiques possibles pour sauver les gens, alors je suggère que dans nos sites de pratique locale nous réfléchissions à toutes les sortes de possibilités que nous avons. Utilisons-nous vraiment tout notre potentiel ?

Ensuite il y a la presse locale où nous arrivons à publier quelques articles, mais c'est plus difficile à faire. On arrive à leur rendre visite à leur bureau d'édition et à parler avec eux. Je ne me sentais pas très bien de les convaincre d'accepter nos articles. Lorsque nous avons eu une démonstration de danse du nom de “fleur de lotus”, nous avons rendu visite aux bureaux d'édition et ils ont publié une histoire là-dessus, alors parfois c'est plus facile.

Une autre méthode que nous avons utilisée où j'habite, c'est de fabriquer des panneaux avec des informations sur le Falun Dafa et la persécution en Chine. Nous utilisons cela chaque fois que nous pratiquons dans les parcs, au centre-ville ou devant l'université. Il s'agit d'utiliser chaque moment et chaque occasion pour informer les gens de la persécution.

J'ai décidé d'abandonner ma paresse dorénavant. Maintenant je voyage à Stockholm une fois par semaine pour travailler sur des projets de télévision. Par conséquent, nous arrivons à faire plus de choses. Mes compagnons de pratique ont exprimé leur contentement et sont reconnaissants pour toute l'aide, je sens que je suis en train d'agir juste. Voyager autant est un inconvénient, mais quand je voyage, j'ai le temps d'étudier la Loi et de clarifier la vérité à tous les Chinois que je rencontre.

Dans le futur, je veux être davantage rationnel, avoir l'esprit clair et faire les trois choses avec diligence afin de sauver davantage de gens.

Merci

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.