Récits de l’Histoire : L’Empereur Tai Zong de la Dynasty Tang, un monarque de grande vertu

[L’empire de Zhen Guan renvoie à l’administration éclairée de l’Empereur Tai Zong de la Dynastie Tang, dont le règne dura de 627 à 649 ap.J.C. La règle de Zhen Guan a été louée par de nombreuses générations de chinois comme étant l’apogée de la culture, l’économie et la littérature chinoises. L’administration du vertueux Empereur Tai Zong contribua beaucoup à l’empire de Zhen Guan, comme l’illustrent de nombreuses annales historiques, dont celle qui suit.]


Par Anonymous court painter — National Palace Museum, Taipei, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7109990


L’Empereur Tai Zong demanda un jour à ses sujets de la cour impériale : “Je me suis trouvé confus après avoir lu la Biographie de l’Empereur Yang de la Dynastie Sui. L’Empereur Yang y louait les deux rois sages, Yao et Shun, et condamnait les deux rois tyrans, Jie de la Dynastie Xia et Zhou de la Dynastie Shang. Apparemment, il pouvait distinguer le vrai du faux, mais comment a-t-il fini par devenir lui-même un tyran ? " Son conseiller Wei Zheng répondit : " Même si un dirigeant est un saint au départ, il doit demeurer humble et réceptif aux remarques de sorte que les hommes sages soient prêts à lui présenter leurs idées et les hommes courageux prêts à sacrifier leurs vies pour réaliser ses visions.


L’Empereur Yang de la Dynastie Sui était arrogant et se ferma lui-même aux remarques parce qu’il se savait brillant et doué. Il parlait en roi sage mais se comportait en tyran. Mais il n'en était pas conscient parce qu’il était sourd aux remarques, ce qui conduisit finalement à sa ruine. " L’Empereur Tai Zong déclara : " le temps de l’Empereur Sui ne nous précède que de deux décennies (Sui était la dynastie avant la Dynastie Tang.). Nous devons apprendre de sa leçon.


Un jour, l’Empereur Tai Zong dit à ses sujets de la cour impériale : “Un homme se voit lui-même dans un miroir. Un empereur voit ses défauts lorsque ses loyaux sujets lui présentent leurs opinions honnêtes. Si un empereur refuse d’être réceptif aux remarques de ses sujets et croit qu’il a raison, alors ses sujets exploiteront ses failles en flattant l’empereur. De cette façon, l’empereur finira par perdre son règne et son pays, et ses sujets seront aussi ruinés ! Yu Shiji, un des sujets impériaux de l’Empereur Sui, essaya d’assurer ses biens et son pouvoir en flattant l’Empereur Yang. A la fin tous deux furent tués. Vous devez vous souvenir de cette importante leçon. Lorsqu’il m’arrive de faire une erreur, vous devez me servir de miroir et m’indiquer mes erreurs. "


L’Empereur Tai Zong ajouta “Chaque fois que je vais à la cour impériale pour une réunion, je prends un long moment de réflexion avant d’ouvrir la bouche. Je suis conscient des conséquences de mes paroles sur mes sujets et m'efforce d’être laconique et réservé. "


Le sujet de la cour impériale responsable d’enregistrer les discours de l’empereur dit alors : "Mon travail est d’enregistrer les discours de votre majesté. Même lorsque vous dites quelque chose de faux, je l’enregistre. Si votre majesté dit quelque chose de faux, ça n’aura pas seulement un effet négatif sur votre peuple, mais deviendra aussi un objet de risée pour les futures générations."


L’empereur Tai Zong dit alors à ses sujets impériaux, "Beaucoup de gens pensent que l’empereur est sans peur parce qu’il est au-dessus de chacun, mais je ne crois pas cela. Je crains le jugement de dieu. Je crains que mes sujets n’imitent mes mauvais discours et comportements aussi dois-je être constamment prudent. Je crains aussi de violer le mandat du ciel [1] et les attentes de mon peuple.”


L’Empereur Tai Zong dit alors, “Je ne respecte que les règles de Yao, Shun, du roi Wen de la Dynastie Zhou, et de Confucius. Elles sont aussi essentielles pour moi que leurs ailes pour les oiseaux et l’eau pour les poisons. Je ne peux pas vivre sans la sagesse qu’ils ont laissée derrière eux quel que soit le moment.”


Références :
Miroir général pour aider le gouvernement (ou Zi Zhi Tong Jian, histoire complète par Sima Quang dans la Dynastie Song ), Vol 192 et 193.


Note:
[1]
Le Mandat du Ciel:

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.