Une jeune fille de 18 ans Zhang Yichao, originaire de Huolinguole en Mongolie intérieure, est morte sous les persécutions qui lui ont été infligées ainsi qu’à sa famille

Mlle Zhang Yichao, une jeune fille de Huolinguole en Mongolie intérieure, et ses parents pratiquaient le Falun Gong. La police a arrêté ses parents et Yichao a été persécutée par des politiques crapuleux de son établissement scolaire. Pour éviter de subir d'autres persécutions, elle a quitté son domicile. Yichao est tombée malade en travaillant loin de chez elle. Par la suite elle a pu rentrer chez elle mais elle est morte le 6 avril 2005. Zhang Yichao n’avait que 18 ans.

Zhang Yichao avait commencé à pratiquer le Falun Gong en 1998. C'était une jeune fille vive et d’une grande ouverture d’esprit. Ses parents, sa famille et ses amis l'adoraient. Sa mère, Mme Fu Guiying, était allée à Pékin pour valider le Falun Dafa en septembre 1999 et elle avait été condamnée aux travaux forcés en décembre 1999. Lorsque son école a lancé une campagne anti-Falun Gong et a forcé les élèves à signer une pétition attaquant Dafa, Yichao, elle, a refusé de coopérer. Le secrétaire du parti de son école, Meng Xianmin, l'a alors fait venir pour un rendez-vous. Le bureau 610 de la ville ainsi que le département de police ont fait pression sur l'école et ont demandé à plusieurs reprises qu'elle écrive et signe la « déclaration de garantie ». Ils ont menacé Yichao de la priver du droit à l’éducation si elle ne signait pas. À cette époque-là, Yichao avait seulement 13 ans. Quand elle est rentrée chez elle, elle a pleuré en silence et n'a pas osé parler à ses parents de ce qu’elle avait subi. Elle avait peur qu’en l’apprenant, ses parents soient davantage persécutés par son professeur, le principal de l'école et le secrétaire du parti.

En juin 2000, le père de Yichao, Zhang Jianlong, a été arrêté. Yichao a subi des pressions auxquelles des enfants de son âge ne devraient jamais être soumis, elle est devenue silencieuse et renfermée. Le 1er mars 2002, le collège n°4 de Huolinguole ne l'a pas autorisée à revenir à l'école, car ses deux parents pratiquaient le Falun Gong. Après l'intervention de la société de ses parents, l'école lui a permis de revenir. Mais le secrétaire du parti de l'école, Meng Xianmin, l'appelait pour avoir un entretien chaque semaine. Il lui demandait d'écrire un rapport chaque semaine pour qu'elle quitte ses parents et le Dafa. En mai 2002, ses parents ont été illégalement détenus et Yichao est restée seule à la maison. Le bureau 610 de Huolinguole, ainsi que plus de dix personnes du poste de police du parc sud, dont Qin Baoku, Zhao Xiufa, Zhai Tuo, Wu Liji et d'autres, sont venus chez elle pour rassembler des « preuves » pour pouvoir persécuter ses parents. Ils ont démonté les lits et les canapés, fouillant partout dans la maison, saccageant tou, mais ils n'ont rien pu trouver. La nuit du 29 mai 2002, un groupe d'enfants plein de haine envers Dafa et les pratiquants de Dafa, à cause de la propagande du Parti communiste chinois, sont venus chez elle et ont cassé la porte et plusieurs fenêtres. Cela a rendu la jeune Yichao extrêmement craintive. La persécution de la part des dirigeants de l'école et la discrimination de la part de certains de ses camarades de classe, ainsi que des gens dans la société ont été pour elle un traumatisme tant psychique que physique.

En septembre 2002, les deux parents de Yichao ont été condamnés aux travaux forcés. Sa mère Fu Guiying a été condamnée à trois ans de travaux forcés. Suite aux persécutions, Mme Fu ne pesait plus que 30-35 kilos alors qu’elle en faisait 75 auparavant. A ce moment-là, elle a été renvoyée du camp de travaux forcés pour suivre un traitement médical. Cela a rendu la petite Zhang Yichao encore plus craintive en pensant à sa famille. Elle a été contrainte à quitter son domicile et à errer pour éviter le harcèlement constant des autorités. Elle avait seulement 15 ans à l’époque. Yichao vivait en faisant des petits jobs à Shenyang, Dalian et dans d'autres villes. Elle n'avait pas de domicile fixe. Parfois elle avait un repas, parfois elle n'en avait pas. Comme elle avait vu ses parents se faire persécuter si souvent, elle n'osait pas retourner chez elle. Quand elle retournait chez elle, elle repartait aussitôt. En travaillant dehors, Zhang Yichao a contracté la tuberculose. Comme elle n'avait pas d'argent pour se faire soigner et avait peur de retourner chez elle, son état s’est aggravé et elle s'est évanouie plusieurs fois. Finalement, elle a quand même dû retourner chez elle. Le matin du 6 avril 2005, elle est morte à l'hôpital, elle avait seulement 18 ans.

Traduit en Suisse le 21 mai 2005 de :
http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/4/20/59888.html

Version chinoise disponible à http://www.minghui.ca/mh/articles/2005/4/10/99320.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.