Un étudiant du secondaire est expulsé de force de l’école: le témoignage personnel de Nie Yingchao

Mon nom est Nie Yingchao. Je suis étudiant en seconde. J’étais en classe d’Arts et Littérature ( Classe 34) du 2eme collège du comté Yinan ( Campus Wolong), province de Shandong

J’ai pratiqué Falun Gong avec mes parents depuis que je suis à l’école élémentaire. J’étais de faible constitution physique, souffrant de pneumonies fréquentes et d’infections de l’oreille. Grâce à Falun Gong je suis devenu en bonne santé et mon esprit s’est élevé.

Depuis le 20 juillet 1999, lorsque la persécution de Falun Gong a débuté, j’ai été témoin de comment les membres de ma famille et d’autres pratiquants de Dafa ont été battus. Nous avons eu notre domicile pillé, on nous a imposé des amendes, des enlèvements forcés et autres formes de persécution brutale par les autorités locales. Notre seule famille a perdu plus de 10,000 yuan qu’on nous a extorqués, nous mettant dans une situation difficile. Lorsque je suis entré à l’école supérieure en 2004, mon père a du emprunter de l’argent pour les dépenses scolaires.

Vers la fin 2004, j’étais en classe de seconde ( Classe 4), un soir durant l’étude du soir, mon professeur, Wei Lei, gravement trompé par les mensonges et la propagande du régime de Jiang contre Falun Gong, est soudain devenu furieux et s’est mis en rage. Il voulait que je quitte l’école. Je lui ai dit que je ne quitterais jamais l’école. Puis il m’a giflé au visage une fois, et a annoncé à la classe que personne n’était autorisé à discuter de Falun Gong. Quiconque le ferait serait expulsé de l’école. Puis, il ordonna à mes camarades de classes avec qui je partageais la chambre dans le dortoir, de rester avec moi hors de la classe en guise de punition. Après un moment, Wei Lei a appelé l’administrateur des secondes, Guo Shujun, sur son téléphone portable, et m’a ordonné d’aller dans son bureau. Puis, Guo Shujun m’a dit que j’étais expulsé de l’école. Je leur ai dit qu’il n’y avait rien de mauvais dans ma croyance en Authenticité, Compassion et Endurance, ni dans le Falun Gong. J’ai aussi partagé les histoires de persécution brutale de ma famille et d’autres pratiquants de Dafa par le régime de Jiang. Entre temps, l’étude du soir était terminée, ainsi Guo Shujun a annoncé que l’école s’occuperait de moi le lendemain.

Le lendemain, je suis retourné au bureau de Guo Shujun et ai insisté pour qu’il répare l’injustice perpétrée contre moi par mon professeur Wei Lei. Guo Shujun m’a amené dans le bureau du principal et celui ci a hurlé, ‘’ Nous sommes une école établie par le parti communiste, et nous obéissons à tous les ordres du parti. Tu pratiques Falun Gong et nous t’expulserons immédiatement de cette école.’’ J’ai répondu d’une voix forte, ‘’ Vous avez employé de telles tactiques (contre les pratiquants de Falun Gong) tout le temps, faisant perdre leur travail aux gens, expulsant les étudiants de leurs écoles, mais il n’y a pas de tels règlements dans notre constitution. Vous avez tous violé la loi.’’ Entendant ceci, Guo Shujun m’a dit d’attendre hors du bureau du principal. Puis il y eu une discussion entre eux. Lorsqu’ils eurent fini, Guo Shujun m’a rappelé dans son bureau et m’a demandé de faire attention en classe et de bien étudier. Puis il a demandé à Wei Lei de retourner en classe. Sur notre chemin du retour, j’ai entendu le professeur Wei dire, ‘’ J’ai perdu’’.

En mars 2005, deux administrateurs du collège m’ont fait sortir du cours d’éducation physique et m’ont ordonné de me rendre dans leur bureau. Le directeur du Bureau 610 du comté de Yinan était là. Il m’a questionné au sujet du nom de mes parents, l’adresse de mon domicile, et autres informations de base. Au cours de notre conversation, quelqu’un prenait des notes.

Une semaine plus tard, le mardi 10 mars 2005, aux alentours de 11:00 heures, je me trouvais en classe d’histoire. Le professeur de la classe d’histoire Xia Lipeng m’a dit qu’il voulait discuter de quelque chose avec moi dans son bureau. J’ai été trompé et l’ai suivi au bas des escaliers, puis suis sorti du bâtiment des cours vers le bâtiment administratif. Lorsque nous fûmes prés du bâtiment administratif, Xia Lipeng m’a dit soudain qu’il souhaitait que je l’accompagne chez moi. Soudain, j’ai remarqué quelques assistants du bureau 610 et le principal Gao Yinghua attendant à coté d’une berline, au portail de l’enceinte de l’école. Je me suis arrêté. Puis l’un d’entre eux a ordonné a quelqu’un de me mettre dans la voiture avec eux. J’ai immédiatement réalisé qu’ils tentaient de m’enlever, ainsi, j’ai fait demi tour et me suis dirigé d’un pas vif vers le bâtiment des cours.

Quelques minutes plus tard après que je sois retourné en classe, le professeur Xia Lipeng est revenu et m’a dit calmement qu’ils voulaient juste s’occuper d’une affaire. J’ai répondu d’une voix forte, ‘’ Je n’irai pas avec eux. Je veux juste continuer à suivre la classe, et vous ne devriez pas être leur complice et persécuter.’’ Xia est parti. Puis l’administrateur des secondes est entré et a tenté de me tirer hors de la salle de classe. Il m’a demandé pourquoi je ne suivais pas les ordres de l’école. J’ai dit,’’ Je ne suivrais pas vos instructions si elles sont mauvaises. S’il vous plait, sortez de la classe et ne collaborez pas avec le bureau 610.’’ Devant ma fermeté, l’administrateur est parti. Plus tard, un autre administrateur est entré et a tenté sans succès de me forcer à sortir. Le bureau a été bousculé dans l’action et les livres sont tombés par terre. Quelques uns de mes camarades de classe se sont levés et sont venus à mon secours. Ils ont dit,’’ Nous sommes actuellement dans une classe. Quoi que vous tentiez de faire, faites le après la classe.’’ Xia leur a hurlé après, ‘’ Ce ne sont pas vos affaires, restez en dehors de cela !’’ Après un petit moment, l’administrateur a amené plusieurs professeurs d’éducation physique de seconde et ensemble, ils m’ont traîné hors de la salle de classe. Dans le but de résister à l’enlèvement, j’ai étendu mes pieds contre la rampe des escaliers lorsqu’ils m’ont tiré dans les escaliers. J’ai crié fort, demandant aux autres de me sauver la vie, mais au lieu de m’aider, d’autres professeurs se sont joints aux efforts pour me faire descendre. Ils ont utilisé différents moyens pour me tirer dans les escaliers. L’administrateur des secondes a couvert ma bouche de toutes ses forces pour m’empêcher de crier. Finalement, avec deux d’entre eux tenant chacun de mes membres, ils m’ont amené au bas des marches.

Puisque cela s’était produit durant la session de la classe, chaque étudiant a entendu ma lutte, et beaucoup d’entre eux regardaient depuis les fenêtres du bâtiment. Les fonctionnaires du 610 voulaient cacher mon enlèvement aux étudiants, ainsi ils m’ont demandé de marcher seul. J’ai refusé sévèrement. Mes professeurs et les administrateurs du cours ont fini par me tirer jusqu’au véhicule mes genoux et le bas de mon corps traînant par terre balayant la poussière. Les fonctionnaires du 610 suivaient de prés derrière nous tout du long. J’ai refusé de rentrer dans la voiture, mais ils m’ont forcé a y entrer. Puis ils sont tous entrés dans la voiture et m’y ont coincé. Deux d’entre eux se sont assis devant moi et un s’est assis à coté de moi. J’étais totalement entouré. La voiture a filé à toute allure prenant la direction de l’est. Seul, un homme assis à ma droite était un fonctionnaire du 610, les autres étaient tous de l’école supérieure Yinan. L’un d’entre eux était Xia Lipeng, mon professeur d’histoire, deux étaient des professeurs d’éducation physique des secondes, et les deux autres étaient des administrateurs de l’école, dont Guo Shunjun.

Dans le véhicule, je pleurais et leur demandais pourquoi ils voulaient être les pions du bureau 610 et pourquoi ils violaient consciemment la loi. Je leur ai dit que des procès étaient intentés contre Jiang Zemin pour torture, crimes contre l’humanité et génocide par l’Organisation Mondiale pour Enquêter sur la Persécution de Falun Gong ( WOIPFG) et par des pratiquants de 36 pays. J’ai dit que c’était le signe que les jours de Jiang étaient comptés. Je leur ai dit que l’expérience de persécution de ma mère par le gouvernement du village Dawangzhuang ( maintenant renommé Municipalité Puwang) a été utilisée comme preuve dans les actions en justice. J’ai dit que je poursuivrais aussi en justice les auteurs de sa persécution jusqu'au maximum permis par la loi. Ils ont soudain éclaté de rire avec des rires frénétiques et ont applaudi. Ils ont dit, ‘’ Vas y et poursuis-nous en justice. Penses tu pouvoir gagner ? Nous l’acceptons totalement.’’

Un des administrateurs de l’école m’a dit qu’ils avaient renvoyé mon premier professeur d’école, Wei Lei, parce que je pratiquais Falun Gong et qu’il n’avait pas réussi à me faire cesser de pratiquer. J’avais entendu à plusieurs reprises dans l’école que le bureau 610 avait ouvertement critiqué le 2eme collège de tout le pays parce que je pratiquais le Falun Gong. C’est pourquoi les fonctionnaires de l’école étaient si furieux contre moi. Ils ont aussi dit que s’ils ne m’expulsaient pas de force, alors le bureau 610 augmenterait la pression sur eux.

Le plan original des administrateurs, en collaboration avec le bureau 610, était de m’enlever discrètement de l’école et de m’amener dans une classe de lavage de cerveau, de sorte que personne ne puisse savoir où je me trouvai. Alors, ils ont planifié d’enlever davantage de pratiquants de Dafa et les emmener dans les classes de lavage de cerveau. Ils ne s’attendaient pas à ce que je crie pour demander de l’aide et à ce que tous les étudiants du bâtiment 4 m’entendent. Ceci a fait échoué leur conspiration et au lieu de cela, ils ont fini par m’amener chez moi.

Parce que personne n’était à la maison lorsque nous sommes arrivés, ils ont garé le véhicule et ont attendu. Nous étions là depuis plus de 30 minutes. Pendant ce temps, ils m’ont gardé à tour de rôle de sorte que je ne puisse pas bouger du tout, sans parler de sortir du véhicule. Une seconde berline qui nous suivait est retournée à l’école et a pris mes vêtements de nuit et des livres du dortoir.

Je leur ai demandé pourquoi ils m’enlevaient. Ils ont dit qu’ils suivaient juste les instructions du bureau 610. Les ordres étaient donnés par le principal de l’école, Gao Yinghua. J’ai dit que me forcer à quitter l’école était illégal, sans considérer les ordres de Jiang et du bureau 610. Ils ont réfuté cela immédiatement,’’ Non, nous ne te forçons pas à quitter l’école, nous voulons juste que tu mènes une vie tranquille pendant un moment.’’ Je leur ai dit que j’avais déjà une vie tranquille et que je voulais retourner à l’école. Ils ont dit, ‘’ Tu n’auras pas la chance de retourner à l’école tant que tu pratiqueras Falun Gong.’’

mère est rentrée à la maison lorsqu’elle a entendu que j’avais été enlevé. Lorsqu’elle s’est approchée du véhicule, ils ne m’ont pas permis de sortir, et m’ont demandé d’identifier ma mère à travers la fenêtre. Ils ne m’ont pas permis d’aller avec ma mère jusqu’à ce qu’elle soit d’accord pour me retirer de l’école. De cette façon, ils ont finalement réussi à m’expulser de l’école.

Lorsque je me suis levé le lendemain ( 11 mars), je pouvais difficilement bouger à cause de la douleur dans tout mon corps. J’ai été traité brutalement par sept ou huit hommes tout au long de cette expérience.

Le 12 mars, le bureau 610 a envoyé quelqu’un chez moi pour parler avec moi. En fait, leur intention était de m’enlever et de m’envoyer en classe de lavage de cerveau, mais ils n’ont pas pu me trouver.

Les fonctionnaires du bureau 610 sont venus chez moi à plusieurs reprises tentant de m’enlever, mais ils n’ont jamais pu me trouver.

Le 15 mars, ils ont demandé à des policiers en civil de surveiller chaque bout de rue là où se trouvait ma maison, ainsi que le marché du village où il tentaient habituellement de trouver des pratiquants de Dafa distribuant des prospectus de clarification des faits.

Du 11 au 15 mars, le bureau 610 a essayé diverses tactiques pour m’enlever et m’emmener dans la classe de lavage de cerveau. Leurs plans impliquaient le bureau 610 du comté, le gouvernement de la municipalité et le gouvernement du village. Je fus ainsi forcé de quitter mon domicile.

Selon la constitution de la République Populaire de Chine, le 2eme collège Yinan et le bureau 610 de Yinan ont violé mes droits humains. J’accuse solennellement la 2eme école supérieure de Yinan et le bureau 610 de Yinan d’avoir violé mes droits humains, y compris le droit à recevoir une éducation.

Les lettres peuvent être envoyées à:

2eme école supérieure de Yinan ( Campus Wolong)
Code postal: 276300
à l’attention de : Principal Gao Yinghua

Numéros de télephone à appeler

Bureau du principal, 2eme collège de Yinan ( campus Wolong): 86-539-3221316
Département d’éducation politique: 86-539-3269992

Version Chinoise disponible sur http://minghui.ca/mh/articles/2005/5/5/101197.html

Traduit de l’anglais:http://clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/18/60912.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.