La police de Beijing embauche des jeunes sans emploi pour battre les pratiquants qui font appel place Tiananamen

[Beijing]

Selon des sources internes, quelques postes de police de Beijing ont embauché de nombreuses personnes sans emploi d’un vingtaine d’années, qui sont venus d’autres provinces pour trouver du travail à Beijing, pour battre les pratiquants arrêtés pour avoir fait appel place Tiananmen. Le poste de police offre chambre et logement et paye à chacun un salaire mensuel d’environ 300 à 500 Yan . Ces personnes soumettent les pratiquants à une torture extrêmement barbare pour les forcer à dire leurs noms et adresses. Ils plantent des aiguilles d’acier dans les mains et les pieds des pratiquants , battent leurs mains avec des bâtons de bambou et même piétinent les doigts de leurs pieds avec de lourdes bottes de cuir garnies de pointes de métal.


Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/3/7/19534.html

Chinese version available at http://minghui.ca/mh/articles/2002/3/1/25806.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.