Enlèvement et extorsion - méthodes utilisées contre les pratiquants de Falun Gong

Xi'an City, Shaanxi Province
Ville de Xi’an, province de Shaanxi


Mon mari, Li Jian, âgé de 40 ans, travaillait au service commercial de la société de téléphonie de Xi’an. Etant donné qu’il pratiquait le Falun Dafa, il a été suspendu de son travail sous condition, il gardait son contrat pour un an en touchant un salaire mensuel de 100 yuan (environ 12 dollars). Nous ne pouvions pas pourvoir aux besoins les plus basiques car je n’avais pas de travail et nous avions deux enfants à élever. Li Jian a donc demandé à quitter son travail à la fin décembre 2000 et la direction de la société a accepté. Il a commencé à travailler pour une société privée et travaillait dur jour et nuit. Il était environ 8 heures en ce matin du 30 octobre 2001 lorsque Yu Yalin (ou Zhan Yalin) du service de sécurité publique de la société de téléphonie de Xi’an l’a appelé, en prétextant qu’il pouvait « «l’aider à trouver un emploi».

.

Lorsqu’il apprit que Li Jian était à la maison, en moins de 5 minutes, Yu Yalin, Meng Jianhui, une femme, un policier de la brigade de Taoyuanlu et deux officiers du « bureau 610 » [une agence créée tout spécialement pour persécuter le Falun Gong ayant un pouvoir absolu sur tous les niveaux administratifs du Parti et tout le système politique et judiciaire] firent irruption dans notre maison et exigèrent que Li Jian les suive afin de subir un lavage de cerveau au centre de réhabilitation de Changquin, dans la ville de Lintong. Li Jian protesta contre leur requête illégale et expliqua qu’il était seul à pourvoir aux besoins de la famille. Alors, Cai, directeur de la brigade de police de la rue de Taoyuan et plusieurs policiers le poussèrent et le traînèrent de force jusqu’au véhicule qui les attendait et l’enlevèrent. Après que de nombreuses personnes aient appris la situation, tous étaient en colère. Mon mari Li Jian n’est plus à la maison depuis trois mois maintenant et personne ne s’occupe de mes filles et de moi.


District de Yulin, province de Guangxi


Des policiers du district de Yulin dans la province de Guangxi ont récemment mis au point l’arrestation à grande échelle des pratiquants de Falun Dafa. Pendant cette action, des policiers arrêtaient illégalement de nombreux pratiquants et les interrogeaient 24h/24 sans arrêt. Alors que les interrogatoires progressaient, les pratiquants de Falun Dafa n’avaient pas le droit d’aller aux toilettes

De plus, ces policiers sans foi ni loi extorquaient de grosses sommes d’argent aux pratiquants et confisquaient des biens de valeur. Parfois, ils pénétraient par effraction chez les pratiquants afin d’y voler leur argent lorsque les pratiquants n’étaient pas chez eux. Actuellement, aucun pratiquant n’a de magnétoscope. Quelques pratiquants se sont aussi fait confisquer leur télévision.

Huainan City, Jiangsu Province

Ville de Huainan, province de Jiangsu

Des agents sans foi ni loi de la classe de lavage de cerveau de la ville de Huainan ont arrêté des pratiquants de Falun Dafa avant le Festival de printemps. Avant de les arrêter, Ils ont d’abord mis les maisons des pratiquants sens dessus dessous. S’ils trouvaient du matériel pour clarifier la vérité, ils s’en servaient comme excuse afin de persécuter les pratiquants. Ils ont imposé la persécution à chacun d’eux et ont même porté des pratiquants âgés qui ne pouvaient pas marcher aux classes de lavage de cerveau. Maintenant de nombreux pratiquants sont forcés de vivre en exil.


Ville de Laiwu, province de Shandong

Il était environ 21 heures le 4 février 2002 lorsqu’un groupe d’agents du service de police de la municipalité de Xinzhuang (ville de Laiwu) chargés de la persécution pénétrèrent par effraction dans la maison d’un pratiquant âgé de 50 ans alors qu’il dormait. Sans aucun mandat, ils emmenèrent de force le pratiquant qui n’était habillé que de sous-vêtements et le gardèrent en détention de façon illégale au poste de police de la municipalité. Ils le transférèrent ensuite au centre de détention de la ville de Laiwu. A la date du jour, les détails restent flous.


Activités illégales d’officiels
Ville de Changchun, province de Jilin


Du 9 au 16 février 2002, le “bureau 610” dans la ville de Changchun a encore organisé et donné l’ordre aux agents chargés de la persécution faisant partie de la police, du système judiciaire, des services administratifs de quartier et d’autres unités de travail de faire un rapport sur les pratiquants de Falun Dafa et de les arrêter. C’est l’époque du nouvel an chinois. Cependant, ces agents sans foi ni loi chargés de la persécution ont enlevé et arrêté selon leur bon vouloir et sans mandat des pratiquants au bon cœur. Ceci indique que ces gens vicieux ont non seulement violé la loi mais aussi perdu leur humanité. Ceux qui étaient assigné comme complices dans la classe de lavage de cerveaux percevaient 30 yuan par jour. En fait, ils sont les personnes les plus immorales de leur unité de travail.

Luchuan County, Guangxi Province
Comté de Luchuan, province de Guangxi

Depuis juillet 1999, des officiers de police du comté de Luchuan ont toujours menacé et persécuté les pratiquants de Dafa, en les interrogeant de façon illégale, en surveillant leurs activités et leurs appels téléphoniques privés et en les détenant à de nombreuses reprises. Pendant les deux dernières années, les agents chargés de la persécution ont arrêté et détenu 83 pratiquants et 4 membres d’une même famille de pratiquants. Parmi eux, 12 pratiquants ont été envoyés illégalement dans des camps de travaux forcés.


Des policiers du Comté de Luchuan ont sans interruption maltraité des pratiquants de Falun Dafa au cours des arrestations, détentions et interrogations. Les méthodes employées sont sans scrupule. Afin de forcer les pratiquants à admettre leurs soit-disant « délits » inventés par les autorités, ils menaçaient et abusaient énormément des pratiquants. Ils se relayaient pour les interroger pendant 2 jours sans que ceux-ci puissent se reposer. Les pratiquants n’avaient pas le droit de dormir ou d’aller aux toilettes, et étaient forcés à s’agenouiller. Afin que les pratiquants ne les reconnaissent pas lors de ces abus, ils leur couvraient la tête avec des sacs épais et ensuite les battaient au point qu’ils aient des hématomes sur tout le corps. Les pratiquants étaient forcés de travailler 15 à 16 heures par jour, et s’ils ne pouvaient pas terminer leurs tâches à temps, ils étaient enchaînés.

Les faits:
Le pratiquant M. Liu Xin et sa femme furent battus brutalement alors qu’ils avaient toujours un sac sur la tête. Ils sont maintenant dans un camp de travaux forcés.


Le pratiquant M. Xie Guixing et les membres de sa famille ont été persécutés. Sa femme est toujours dans un camp de travaux forcés.


D’autres pratiquants ont été persécutés et blessés, ont subi des menaces personnelles, ont vu leurs maisons mises sans dessus dessous et ont été internés de façon illégale.

Les noms des responsables criminels et des unités qui persécutent Dafa sont:
Le poste de police de Xinzhou, le poste de police de Lucheng, le poste de police de Wenquan

Qiu Shuhua, le responsable chargé de la persécution de Falun Dafa dans le comté de Luchuan, province de Guanxi, faisait partie de la police municipale. Après avoir été blessé lors d’un combat, Il a été promu au gouvernement du comté pour prendre en charge la persécution de Falun Dafa.

Ville de Zhuozhou, Province de Hebei

Les policiers menés par Xie Yubao ont volé de l’argent au cours de la persécution des pratiquants de Dafa. En 1999, ils ont brutalement torturé 20 pratiquants de Falun Dafa alors que ceux-ci démontraient les principes de Dafa à la mine d’exploration de Zhuozhou. Ils ont battu les pratiquants, les ont privés de sommeil afin de les forcer à écrire des « déclarations [afin d’abandonner Dafa]. De nombreux pratiquants furent battus si violemment que leurs corps étaient couverts d’hématomes. Les familles des pratiquants se firent aussi voler des dizaines de milliers de Yuan [500 Yuan équivalent environ à un mois de revenus dans la Chine urbaine].


Zhou Yumei, une femme âgée d’une cinquantaine d’années, habitait le village de Lintun, dépendant de la ville de Zhuozhou, province de Hebei. En janvier 2002, les agents persécuteurs menés par Xie Yubo du service de police de Zhuozhou l’ont enlevée pour la détenir au centre réputé pour les lavages de cerveaux de Nanma ». Elle a constamment émis des pensées droites et n ‘a jamais cédé aux agents persécuteurs. Ensuite ils l’ont envoyée au centre de détention de la ville parce qu’elle avait clarifié la vérité au responsable du « Bureau 610 ».

Source: http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2002/2/17/18869.html
Chinese version available at http://www.minghui.org/mh/articles/2002/2/11/24751.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.