Epoch Times : Le procès pour meurtre et torture suit son cours en Tanzanie

Le procès contre les fonctionnaires chinois est examiné à la Haute Cour
 

18 décembre 2004

A la Haute Cour de Tanzanie la poursuite judiciaire contre la fonctionnaire chinoise Chen Zhili suit son cours. Elle est accusée d’être responsable du meurtre et de la torture de pratiquants de Falun Gong en Chine (Epoch Times)

La Haute Cour de Tanzanie est passée à l’étape suivante dans le procès contre la fonctionnaire chinoise Chen Zhili, qui est accusée de meurtre et de torture de pratiquants de Falun Gong durant son mandat en tant que ministre de l’éducation.

La cour a mené un examen judiciaire préliminaire du 7 au 16 décembre dans la capitale de Tanzanie, à Dar es Salaam, et pourrait émettre une décision procédurale durant la semaine du 20 décembre.

Une source bien informée, qui a demandé l’anonymat par crainte des représailles, a dit que la preuve présentée par le conseil de la victime est accablante, liant Chen aux allégations du procès.

À ce qu’on dit, les documents en relation au cas avaient disparu depuis les enregistrements de la cour à un certain moment avant l’examen judiciaire. On a suspecté que les documents avaient été volés, une tactique communément pratiquée en Afrique pour retarder ou mettre fin à une affaire.

La cour a retrouvé les documents avant les derniers débats et mené l’examen légal sur la base de ces documents.

La source pour ce reportage d’Epoch Times a remarqué qu’il est inhabituel qu’un ministre étranger fasse des remarques publiques sur une poursuite en cours avant la magistrature, et a spéculé que le parti communiste chinois, comme dans d’autres cas, a probablement fait pression sur le gouvernement de Tanzanie. Dans les procès de droits de l’homme intentés en Australie et aux Etats-Unis, le parti communiste chinois a cherché à interférer avec la justice de ces pays en demandant aux gouvernements de mettre fin aux actions en justice.

Chen était en Tanzanie en juillet dernier menant une délégation chinoise qui visitait quatre pays africains. L’ancienne ministre de l’éducation et actuelle membre du conseil d’état en Chine s’est vue remettre des documents légaux à Dar es Salaam le 19 juillet. La plainte allègue le meurtre et la torture de professeurs et d’étudiants chinois qui pratiquent le Falun Gong. Chen a été convoquée et est apparue devant un juge le même jour.

Source http://english.epochtimes.com/news/4-12-18/25062.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.