"Le Falun Gong poursuit un ancien dirigeant chinois et un juge français demande à la Chine de coopérer" - Reportage

Récemment, l’avocat français William Bourdon, par l’intermédiaire du système de la justice française, a envoyé en Chine une demande d’enquête sur le rôle du Vice-Premier chinois Li Lanqing et l’actuel Ministre de la Culture Sun Jiazheng dans la persécution du Falun Gong. Le média chinois européen European Daily a publié un article à ce sujet dans son édition du week-end, intitulé " Pour la première fois, le Falun Gong poursuit un ancien dirigeant chinois et un juge français demande à la Chine de coopérer."

Reportage de l’European Daily dans son edition du week-end

Le journaliste écrivait : Selon l’avocat William Bourdon qui représente les pratiquants de Falun Gong, le procès intenté par des pratiquants contre l’ancien Vice-Premier Li Lanqing a ouvert une sérieuse brèche. Le système de justice français a envoyé une Lettre Rogatoire Internationale à la Chine demandant une enquête. Sous les accords de collaboration judiciaire entre la France et la Chine, le gouvernement chinois ne peut en théorie pas ignorer cette demande. C’est la première telle demande de l’Europe à la Chine demandant sa collaboration judiciaire. Bourdon a dit qu’il avait soumis les plaintes contre Li Lanqing en décembre 2002, l’accusant d’avoir persécuté et maltraité des pratiquants de Falun Gong. Le progrès majeur dans ce cas est que la Cour Pénale Française a demandé à la chine d’enquêter sur les accusations. Sous les accords de collaboration judiciaire entre les deux nations, le gouvernement chinois doit lancer une enquête.

Bourdon a dit que cette collaboration judiciaire internationale a une signification symbolique et historique et est le tout premier cas en France ainsi qu’en Europe à demander à la Chine de fournir une collaboration judiciaire. La raison pour laquelle les pratiquants ont poursuivi Li Lanqin est que celui ci est à la tête du Bureau 610, une agence spécifiquement établie pour surveiller, réprimer et persécuter les pratiquants de Falun Gong. (Central News Agency, rapporté par Luo Yuanshao le 16 décembre à Paris)

La demande de collaboration judiciaire du système de la justice française signifie que ces personnes qui ont persécuté les pratiquants doivent être traduites en justice.


Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2004/12/19/91734.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.