La police de la prison de Duyin torture le pratiquant de Dafa Hu Dali de la Province de Guizhou jusqu’à l’article de la mort et sa mère meurt de chagrin

Il nous a été rapporté que le disciple de Dafa M. Hu Dali se trouve actuellement à l’hôpital de police de la ville de Guiyang pour recevoir un traitement d’urgence. Sa vie est en grand danger dû à la torture qu’il a subie à la prison de Duyun.

M. Hu faisait parti du personnel de l’Hôpital Médical Chinois du comté de Xiuwen dans la Province de Guizhou. Parce qu’il a été ferme dans sa pratique du Falun Dafa, il a été envoyé dans un camp de travaux forcés pour deux ans.

Après sa libération, il a été de nouveau arrêté pour avoir intercepter un réseau de TV afin de passer des documentaires exposant les faits sur la brutale persécution contre Falun Dafa (1). Il a été alors condamné à dix ans d’emprisonnement. Pendant sa détention, M. Hu n’a jamais renoncé à sa croyance et a continué à pratiquer le Falun Gong, mais la police du centre de détention de Lannigou de la Province de Guizhou l’a torturé cruellement, rendant ses jambes handicapées.

Pendant cette période, la mère de Hu, la pratiquante Mme Zhang Guangxian, est allée fréquemment au centre de détention pour demander que son fils soit libéré pour raison médicale afin qu’il puisse recevoir un traitement médicale, mais les autorités ont refusé sa demande. La raison qu’ils ont donnée pour ce refus est que M. Hu n’a pas voulu écrire les « trois déclarations » (2). Plus tard les fonctionnaires du centre de détention ont envoyé secrètement M. Hu à la prison n°4 de la ville de Duyun, dans la Province de Guizhou. Ce fut un rude coup pour Mme Zhang, sa mère. Les autorités du gouvernement local l’ont menacée dès son retour chez elle. Ils ont à plusieurs essayé de lui prendre sa main de force afin de mettre l’empreinte de ses doigts sur les « trois déclarations », mais elle a fermement résisté. Suite à d’innombrables persécutions, à cause d’une vie régie par la terreur et au chagrin Mme Zhang est décédée le soir du 22 février 2004 à l’Hôpital Médical Chinoise du comté de Xiuwen de la Province de Guizhou, là où son fils travaillait.

A près avoir été transféré à la prison de Duyun, M. Hu a été de nouveau battu sauvagement par la police, et son corps était couvert de blessures et de bleus. Il a été envoyé à l’Hôpital de Police de la ville de Guiyang seulement quand sa vie a été en grand danger.

N° de téléphones des parties responsables: code du pays 86, codede la région 851
Le Comité Politique et Judiciaire du Conté de Xiuwen , 2322443, 2323276
Le gouvernement de la ville de Liuguang dans la conté de Xiuwen, 2452020
Le Commissariat de la ville de Liuguang dans la conté de Xiuwen, 2452204, 2452627

(1) Depuis le début de la persécution du Falun Gong le 20 juillet 1999 par le régime de Jiang tous les médias ont constamment propagé des mensonges fabriqués ainsi que de la propagande de haine. Entre temps la véritable histoire du Falun Gong, y compris les crimes de génocide perpétrés contre les pratiquants de Falun Gong a été cachée à la population chinoise.

(2)”Trois déclarations”: Sous la torture et le lavage de cerveau les pratiquants sont forcés à écrire une “lettre de repentance”, “une déclaration de garantie” et une “Déclaration de dissociation” comme preuve de leur renonciation à leur croyance. Dans la déclaration le pratiquant est forcé d’admettre qu’il a des remords pour avoir pratiqué le Falun Gong et promet de renoncer au Falun Gong et de ne plus s’associer avec d’autres pratiquants ou d’aller à Beijing pour faire appel en faveur du Falun Gong ;

Version chinoise disponible sur: http://www.minghui.org/mh/articles/2004/7/15/79478.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.