Zhao Yanwu, pratiquant de Falun Dafa, torturé en prison

M. Zhao Yanwu, pratiquant de Falun Gong d’une trentaine d’années, est un habitant du village de Yongsheng Tuanjie, dans le district Wenjiang de la ville de Chengdu, province de Sichuan.

Début février 2002, Zhao Yanwu est allé à Liujie dans la ville de Dujiangyan dans le but d’interrompre les programmes de la télévision nationale pour exposer la persécution du Falun Gong. Le 5 février, la police l’a arrêté. Le 11 septembre, le tribunal de la ville Dujiangyan l’a condamné à 5 ans et demi de prison, et l’a envoyé au centre de détention de Dujiangyan. L’hiver était rude ce février-là, et on l’a forcé à s’asseoir dans une cuvette d’urine, ce qu’ils appellent « noyer le poisson rouge », tout en obligeant d’autres prisonniers à verser au moins trente bassines d’eau froide sur lui. Il n’avait pas le droit de dormir, et a subi la torture du « banc de tigre » (1) et du « dragon tenant une colonne » (2). Il a également subi la torture d’avoir ses poils pubiens arrachés un par un. Sa famille n’a pas eu l’autorisation de lui rendre visite.

Le 7 mars 2003, Zhao Yanwu a été envoyé à la prison de Ya’an, et les gardes l’ont placé sous surveillance spéciale dès son arrivée. Jour et nuit, on l’a obligé à regarder des émissions de TV diffamant Falun Dafa. Comme Zhao Yanwu refusait de renoncer au Falun Gong, il a été placé dans une petite cellule d’isolement, d’où il n’a pas eu le droit de sortir, même pour manger ou pour aller aux toilettes. Un autre pratiquant, Zhang Jun, aussi du district de Wenjiang, et qui avait interrompu le programme de télévision avec Zhao Yanwu, a subi les mêmes méthodes de torture et a été détenu de façon similaire dans la division 1 de la prison de Ya’an. Ce n’est pas avant le 12 mars 2003, en recevant une lettre de Zhao Yanwu, que sa famille a appris qu’il avait été envoyé à la prison de Ya’an.

La mère de Zhao Yanwu est allée à la prison de Ya’an le 28 avril 2004, plus de deux ans après sa détention initiale, et a demandé à rendre visite à son fils. Le gardien lui a dit que le directeur avait donné des ordres stricts de ne donner l’autorisation à personne de rendre visite à Zhao Yanwu, et qu’une visite pouvait éventuellement être autorisée en déposant une demande spéciale à la section d’éducation. Sa mère est allée à l’étage faire sa demande à la section d’éducation, mais là, le personnel lui a dit : « Jiang a un doigt sur la gâchette et il a le pouvoir de faire tout ce qu’il veut. » Ils ont finalement rejeté sa demande.

Prison de Ya’an dans la province de Sichuan :
Tel : 86-835-2239825
code : 62500

1.“banc du tigre”: on force les prisonniers à s’asseoir sur un petit banc de fer d’à peu près 20cm de haut avec les genoux attachés ensemble, les mains attachées derrière le dos ou quelques fois sur les genoux. On les oblige à regarder droit devant eux sans bouger pendant de longs périodes.

2.« Le dragon tenant une colonne » : cet instrument de torture est utilisé uniquement pour réprimer les détenus condamnés à la peine de mort. C’est un dispositif spécial d’accroche conçu pour menotter les pieds et les mains ensemble, ce qui ne permet pas à la personne de bouger, sauf dans une position accroupie.

Traduit en Europe le 24 juillet 2004
Version chinoise sur http://www.minghui.org/mh/articles/2004/7/1/78395.html
Version anglaise sur http://clearwisdom.net/emh/articles/2004/7/21/50478p.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.