Tortures barbares dans la prison pour femmes de Fuzhou: mordre un professeur de 60 ans et couvrir les plaies avec du piment, arracher les poils pubiens

L'équipe 16 dans la prison pour femmes de Fuzhou dans la province de Fujian, sous les ordres du Commissaire de prison Li, a utilisé des détenues criminelles pour torturer vicieusement les pratiquantes de Falun Dafa dans le but de les forcer à renoncer à leur croyance. Le chef d'équipe, Lin Yan et le chef d'équipe député, Lin Tianhong, ont incité les détenues criminelles, Su Jingxuan et Shi Suyuan ainsi que d'autres détenues à torturer de façon barbare les pratiquantes de Dafa. Les détenues y ont été encouragées par des éloges et des réductions de peine de prison. Leurs méthodes de tortures sont exécrablement cruelles.

La pratiquante de Falun Dafa, Mme Wang Lei, un professeur de 60 ans, a été illégalement condamnée à la prison pour sa pratique du Falun Gong. Depuis son emprisonnement, elle a souffert toutes sortes de tortures inhumaines. Elle a été forcée de laver les toilettes et de travailler toute la nuit. Elle a été forcée de se tenir debout pendant plusieurs jours et plusieurs nuits consécutives. Ses jambes sont toujours gonflées de cet abus et la douleur a été difficile à endurer. Les détenues, intentionnellement, ne l'ont pas laissé prendre suffisamment de nourriture. Bien souvent, quand Mme Wang en était à la moitié de son repas, elles frappaient son visage, faisant tomber son bol et provoquant des saignements dans son nez et sa bouche. Elles faisaient cela tout au long de l'année de sorte d'affamer Mme Wang Lei, et en même temps, elles la surchargeaient de travail d'esclave. En conséquence, Mme Wang Lei a maigri dangereusement.

Il y a cependant encore plus de sauvagerie: les détenues criminelles ne permettaient pas à Mme Wang de finir d'utiliser les toilettes. Les criminelles la tiraient, la poussaient dans la cellule et la battaient, ne lui donnant même pas une chance de remonter son pantalon. Elles la battaient souvent au point qu'elle perde connaissance. Ensuite, elles la nourrissaient de force avec des drogues inconnues et d'autres substances désastreuses. Parfois, aussitôt que Mme Wang s'endormait, elles la déshabillaient, la battaient, et sans aucun scrupule, agrippaient ses mamelons avec des pinces et arrachaient ses poils pubiens. Les criminelles Su Jingxuan et Shi Suyuan la mordaient même et couvraient les plaies avec du piment, provoquant à Mme Wang des cris d'une extrême douleur.

Une autre pratiquante de Falun Dafa, Mme Wang Dongling, une jeune étudiante, a été illégalement condamnée à trois ans dans cette prison. Elle a aussi souffert les mêmes tortures inhumaines. Toutes les pratiquantes de Falun Dafa dans l'équipe 16, qui adhèrent fermement à leur croyance, ont subi toutes sortes de tortures inhumaines.

Version chinoise disponible sur http://www.minghui.org/mh/articles/2004/7/6/78802.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.