La fraîcheur étonnamment moderne d’une sagesse vieille de cinq mille Ans

Les mots puissants des vieux Maîtres orthodoxes sont aussi applicables actuellement qu’ils l’étaient pour les pratiquants de la Voie à l’époque de Lao Tseu. Un pratiquant sage, objectif dans ses vues, désintéressé de ce que peuvent dire les autres, vivant selon Dafa, découvrira que la sérénité d'esprit est cruciale pour permettre l’absorption et la compréhension des enseignements de Dafa. Toutes les indications pour faire un avec les concepts de Dafa sont contenues dans le précieux livre Zhuan Falun du Maître Li Hongzhi. Maitre Li nous rappelle que la vertu d’un vrai pratiquant se manifeste d’elle-même plus que dans les conventions sociales et les bonnes manières, elle fait partie de la Voie. Nos générations présentes ont ses paroles vivantes pour guide. Les anciens s’efforçaient de suivre la sagesse de Lao Tseu. Ce sont ici deux de ses poèmes, perles de la sagesse traditionnelle chinoise, écrits avant qu’il ne « parte vers la Porte de l"Ouest » :


Conscience du Futur

" Avant expérimenter importe quelle situation, avant que les problèmes ne surgissent, vous devez rendre votre esprit calme et clair.

La clarté et le calme sont les racines de la Voie, mais il peut arriver que vous soyez, sans aucune raison, entraîné dans toutes sortes de considérations avant les faits, assailli par des centaines de pensées. Puis quand vous passez à travers les situations, en traitant avec les personnes et les évènements, elles peuvent s’avérer différentes de ce que vous pensiez et ainsi vous essayez d’y faire se conformer vos pensées.

Cela réduit la vitalité, use l’esprit, et épuise l’énergie.

Il vaut mieux ne pas être conscient du futur, le laissant être ce qu’il doit être. Les étudiants qui ne se débarrassent pas de cette conscience peuvent par conséquent difficilement apprendre la Voie.
La façon de se débarrasser de cette conscience est d’oublier les buts, de rejeter les inquiétudes et de clarifier son esprit, de sorte qu’il soit comme vide. » (Lao Tseu)

Ignorance apprise

En l’absence de compréhension, toutes sortes de différents arguments, d’opinions et de théories surgissent, résultant de différentes écoles et groupes qui chacun tiennent à un point et rejettent les autres. Tenant farouchement à leurs théories, ils s’attaquent et se provoquent les uns aux autres. Chacun maintient un point de vue, ils défendent et font valoir leurs propres doctrines. Ils veulent tous être les protecteurs de La Voie, mais bien qu’ils parlent franchement, ils vont aux extrêmes ;

L’esprit qui comprend La Voie est totalement impartial et sincère, mais parce que la tradition taoïste a duré si longtemps, des dégénérescences de la personnalité ont surgi. Les gens s’attaquent les uns aux autres et établissent des factions de supporters. Ils s’appellent eux-mêmes les gardiens de La Voie, mais ils y sont en réalité pour leur propre intérêt ; Lorsque vous regardez leurs motivations, ce sont tous des outsiders. Les gens comme ça sont pourriture dans le Confucianisme, bandits dans le Taoïsme, fauteurs de troubles en Bouddha. Ils sont confus et obsédés. » (Lao Tseu.)


Source : Esprit du Tao, Publications Shambala, Boston, MA ; 1993, T. Cleary, traducteur/éditeur.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.