Un stratège politique : Les États-Unis doivent soutenir les groupes dissidents tels que le Falun Gong

Dans son récent livre : The End of Democracy? (La fin de la démocratie ? ) , publié le 8 octobre, le stratège politique Douglas E. Schoen se concentre sur la menace que le Parti communiste chinois fait peser sur les valeurs occidentales.


"Il semble clair maintenant que le Covid-19 prendra une place dans l'histoire du monde, un événement sismique du XXIe siècle dont les effets ne seront pleinement compris que dans de nombreuses années, voire des décennies", écrit M. Schoen dans le livre. "Ce qui semble également clair, c'est que la relation entre les États-Unis et la Chine va changer- en fait, elle doit changer. La question est de savoir comment et de quelle manière. "


En tant que contributeur régulier au Wall Street Journal, au Washington Post et à Fox News, Schoen est également depuis plus de 40 ans un consultant réputé de la campagne démocratique. Ses clients comprennent d'anciens présidents américains, d'anciens maires de New York et des chefs d'État de plus d’une quinzaine de pays.


"Le Parti communiste chinois représente une menace légitime pour la puissance et la stabilité américaines et doit être traité comme tel ", a fait remarquer Schoen dans une récente interview accordée à Newsmax .


Il a également félicité le président américain Donald Trump pour avoir lancé la guerre commerciale contre la Chine. "Il a ouvert la bataille, et pour cela, je le félicite ", a-t-il expliqué, " Trump a isolé une vérité fondamentale: contrairement à la croyance populaire, la Chine n'est pas notre amie. "


M. Schoen a déclaré que cela représentait une avancée par rapport aux politiques des administrations antérieures. "La seule langue que les communistes chinois comprennent vraiment - et respectent - est celle du pouvoir et de la force", a-t-il ajouté.


La communauté internationale a fait un long chemin pour comprendre cela. "Nous avons besoin d'une politique de confrontation systématique à l'égard de la Chine", a-t-il souligné.


Plus spécifiquement, M. Schoen a souligné que les États-Unis doivent soutenir les groupes dissidents chinois tels que le Falun Gong et les jeunes mécontents qui méprisent le régime communiste oppressif.


Il a indiqué que l'administration Trump avait pris une série de mesures. Par exemple, les liens d'investissement ont été coupés entre les fonds de retraite fédéraux américains et les actions chinoises, qui concernaient environ 4 milliards de dollars d'actifs. "Pendant ce temps, les législateurs américains, en tandem avec leurs homologues canadiens et les avocats indiens, poursuivent diverses actions en justice, y compris des réparations, contre la Chine pour avoir infligé le coronavirus au monde, causant des centaines de milliers de morts et des centaines de milliards, voire des billions, en dommages économiques ", écrit Schoen dans le livre.


Outre les principales menaces commerciales posées par la Chine, telles que celles liées à Huawei et au vol de la propriété intellectuelle, Schoen aborde également les droits de l'homme dans son livre.


"En juin, le président Trump a signé une loi imposant des sanctions aux fonctionnaires chinois responsables des camps de travail forcé que Pékin a mis en place pour les musulmans ouïghours", a-t-il écrit, citant une nouvelle loi de Trump qui «tient responsables les auteurs des violations et abus des droits humains comme l'utilisation systématique des camps d'endoctrinement, le travail forcé et la surveillance intrusive pour éradiquer l'identité ethnique et les croyances religieuses des Ouïghours et d'autres minorités en Chine. "


En juillet, la Chambre des représentants a également adopté un projet de loi imposant des sanctions aux banques qui font des affaires avec des responsables chinois impliqués dans la répression actuelle de Pékin contre le mouvement démocratique de Hong Kong. Cela s'applique spécifiquement aux fonctionnaires qui ont contribué à la mise en œuvre de la nouvelle loi sur la sécurité nationale conçue pour réprimer les dissidents.


Schoen a ajouté: "En août, le président Trump a imposé les premières sanctions américaines contre des responsables chinois et hongkongais pour la répression des manifestations pro-démocratie et de la dissidence dans le territoire, cherchant à punir la Chine pour sa répression à Hong Kong."


Le livre explique comment le coronavirus a changé le monde à bien des égards. "Les dommages qu'il a causés ne doivent pas être minimisés ou niés", déclare M. Schoen. "Mais il peut encore s'avérer une sinistre bénédiction, s'il sert, enfin, de réveil aux États-Unis - un rappel mortel mais précieux de vérités à la fois intemporelles et spécifiques."


Version anglaise :
Political Strategist: The U.S. Must Stand with Dissident Groups Such as Falun Gong

Version chinoise :
竞选顾问-美国必须支持法轮功CATEGORY: Perspective

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.