La ballade de Mulan


Mulan

Hua Mulan est l’héroïne d'une légende populaire chinoise où une femme se déguise en homme et part combattre à la place de son père âgé. Dans la Chine ancienne, on rapportait cette histoire dans la Ballade de Mulan. Depuis lors cette histoire a été source d'inspiration pour de multiples films et productions théâtrales y compris une danse du spectacle Shen Yun, Mulan se joint à la bataille.


En fait on ne sait pas avec exactitude quand Hua Mulan a existé, mais il est assez généralement accepté que l'histoire s'est produite au cours des dynasties du Nord et du Sud (386-589). A cette époque, des tribus de la périphérie envahirent les plaines centrales de la Chine et le Gouvernement impérial décréta que chaque foyer devait envoyer un homme sur le front. Le frère de Mulan était trop jeune donc il revenait au vieux père souffrant d'y aller.


Par souci pour la santé de son père Mulan se déguisa en homme et partit à la guerre à la place de son père. Elle combattit avec compétence pendant 12 ans et contribua largement à de nombreuses victoires. Après la guerre l’empereur la couvrit d'honneurs et souhaita faire d'elle un officiel de haut-rang. Mulan refusa, préférant rentrer au village prendre soin de ses parents vieillissants.


C'est seulement quand ses compagnons soldats vinrent lui rendre visite dans le village de Mulan qu'ils découvrirent son secret.

La Ballade de Mulan

Soupir après soupir,
Mulan tisse devant sa porte.

Impossible d'entendre le bruit du métier,
On n'entend que les soupirs de la pauvre jeune fille.

Demande-lui qui est dans son cœur,
Ou qui occupe son esprit.

Il n'y a personne dans son cœur,
Et personne n'occupe son esprit.

Hier au soir elle a vu les contingents militaires,
Khan appelle des soldats en grand nombre sous les drapeaux.

Une douzaine de liste d’appelés,
Sur chacune, le nom de son père.

Père n'a point de grand fils,
Mulan n'a point de grand frère.

Elle décide de trouver selle et cheval,
Et de s'engager à la place du père.

Au marché de l'est, elle achète un cheval
Au marché de l'ouest, une selle.

Au marché du nord elle achète une bride,
Au marché du sud un long fouet.

A l'aube elle fait ses adieux à son père et à sa mère,
Au crépuscule elle campe au bord du Fleuve jaune.

Elle n'entend pas ses parents appeler leur fille,
Elle entend seulement couler l'eau du fleuve

A l'aube elle quitte le Fleuve Jaune,
Au crépuscule elle arrive à La Montagne Noire.

Elle n'entend pas ses parents appeler leur fille,
Elle entend seulement hennir les chevaux sauvages du Mont Yan.

Parcourir dix mille lieues pour affronter la bataille,
Passer devant des montagnes et des chaînes comme si elle volait.

Des vents cinglants portent le son de la cloche du veilleur,
Une lumière blafarde brille sur leur armure de fer.

Des généraux meurent dans une centaine de batailles,
Les soldats les plus solides reviennent après dix ans.

Ils sont revenus rencontrer l'empereur,
Le Fils du Ciel assis dans le Palais impérial.

Il a inscrit leurs mérites sur douze rouleaux,
Il a attribué des centaines de milliers de récompenses.

Le Khan demande à Mulan quel est son souhait,
Mulan n'a que faire d'un grand titre de ministre.

Elle demande un destrier au pied léger pour l'emmener sur un millier de lieues,
Et ramener la fille à la maison.

Quand père et mère ont vent de son arrivée,
Ils se soutiennent l'un l'autre jusqu'aux portes de la ville.

Quand Grande Sœur a vent de son arrivée,
Elle se fait belle pour l'attendre à la porte.

Quand Plus Jeune Frère a vent de son arrivée,
Il aiguise son couteau pour préparer porc et mouton.

« Ouvrez la porte de ma chambre de l'est. Je m'assois sur ma couche de la chambre de l'ouest.
J'ôte mon uniforme du temps de guerre et m'habille avec mes vêtements d'autrefois. »

Face à la fenêtre elle arrange ses cheveux doux comme nuage,
Devant la glace elle se met des fleurs jaunes.

A la grille elle rencontre ses camarades,
Tous sont étonnés.

Ensemble au combat pendant douze ans,
Jamais ils n'ont su que Mulan était une jeune fille.

Les lièvres mâles aiment à donner des coups de pieds et taper du pied,
Les lièvres femelles ont les yeux voilés et embrumés.

Mais si les lièvres courent côte à côte,
Qui peut dire qui est lui ou elle ?


Source : https://fr.shenyunperformingarts.org/explore/view/article/e/sDWshLtFxC4/mulan.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.