Les efforts pour mettre fin aux 21 ans de persécution du Falun Gong en Chine obtiennent le soutien du public à Berne

Le 18 juillet 2020, les pratiquants de Suisse ont organisé des activités à Berne. Ceci pour faire mieux connaître la beauté du Falun Dafa tout en sensibilisant aux 21 ans de persécution par le parti communiste chinois (PCC).


De nombreuses personnes ont signé la pétition condamnant la persécution et exprimé leur admiration pour le courage, la persévérance et le sacrifice des pratiquants. Certains ont dit qu’ils envisageaient venir à un point de pratique pour apprendre les exercices.


Manifestation pacifique à l’ambassade chinoise

Les pratiquants manifestent devant l’ambassade de Chine, et demandent la fin de la persécution du Falun Dafa en Chine.

Les pratiquants sont arrivés à l’ambassade de Chine le matin, où ils ont déployé des banderoles et lu une lettre ouverte au personnel de l’ambassade et au public. Leur espoir étant qu’en Suisse, un pays libre, le personnel de l’ambassade puisse se renseigner sur la persécution, cesse d’être trompé par les mensonges du PCC et démissionne du parti. Ils ont suggéré que le personnel utilise leurs informations pour aider à mettre fin à la persécution.

Les pratiquants du Falun Gong font la démonstration des exercices dans le Parc de Rogsengarten à Berne


Dans le cadre des évènements de la journée, les pratiquants ont fait la démonstration des exercices au parc Rogsengarten à Berne. Des passants se sont joints à eux et ont appris les exercices.


Rassemblement organisé pour dénoncer la persécution du PCC

Les pratiquants apprennent aux gens comment le PCC persécute les pratiquants de Falun Dafa.

Les pratiquants font la démonstration des exercices à Kornhausplatz

Cet après-midi-là, les pratiquants ont fait les exercices à Kornhausplatz dans le centre- ville de Berne et ont parlé au public de la persécution du Falun Dafa.


Personnes signant une pétition pour condamner la persécution
Passants s’arrêtant pour lire les panneaux de présentation des pratiquants

Avec l’apparition de la pandémie du coronavirus et la mise en place de la loi de sécurité nationale draconienne à Hong Kong, les gens sont devenus de plus en plus conscients que la menace du PCC concerne tout le monde.


Falun Dafa est “important pour nous tous”
Mme Petra Scheling a été informée à propos du Falun Dafa, il y a quelques années. Après avoir signé la pétition, elle a demandé où elle pouvait se joindre aux exercices de groupe. Elle a dit avec enthousiasme : “Je veux apprendre à pratiquer. Je sais que la Chine a une longue civilisation, je sais aussi ce qui s’y passe, y compris ce que le PCC a fait. Je sens que le monde a besoin du Falun Dafa. Je comprends pourquoi le PCC se sent en danger à cause du Falun Dafa, parce que cela apporterait une grande paix aux gens. C’est extrêmement précieux.


“Je sens que l’ouverture d’esprit devrait être le cœur de notre vie, par opposition au matérialisme,” a-t-elle dit “Le matérialisme détruira le monde entier. Dafa est une voie très belle et brillante pour le peuple chinois qui se trouve au milieu de la crise provoquée par le PCC. Falun Dafa est une solution, cela donne une nouvelle direction. Nous avons besoin du Falun Dafa. C’est très important pour nous tous. J’apprécie vraiment les activités que vous avez organisées ici et ailleurs en Europe.”


La persécution en Chine est “déchirante”


Mme Constanze Frei

Constanze Frei était assistante sociale et plus tard elle est devenue écrivain. Elle était très enthousiaste de voir les activités des pratiquants. Elle a signé immédiatement la pétition et partagé ses réflexions.
“Je suis abasourdie !” a-t-elle dit. “Cette persécution est déchirante et dure depuis plus de vingt ans. Ces gens de conscience [les pratiquants du Falun Dafa] sont toujours détenus dans des camps de travaux forcés et leurs organes sont prélevés. C’est vraiment affreux ! Je n’ai pas de mots pour exprimer ma profonde tristesse. J’apprécie que vous soyez ici. Les principes du Falun Dafa sont merveilleux. Ils devraient être connus d’un plus grand nombre de personnes et être diffusés largement. Le Falun Dafa devrait être pratiqué dans de plus en plus de pays à travers le monde. La persécution est sans fondement !”


Concernant la pétition, elle a dit : “J’espère que le gouvernement suisse s’exprimera pour mettre fin à la persécution et prendra une position ferme. Je suis troublée de penser que les gens restent silencieux sur ce sujet. Nous devons aller dans la rue pour faire savoir à tout le monde ce qui se passe. Cela concerne non seulement le peuple chinois mais le peuple du monde. Ils devraient savoir ce que le PCC a fait à ses propres citoyens. C’est la chose la plus triste au monde ! Ce problème est si grave que nous ne pouvons pas l’ignorer. J’espère que le gouvernement suisse écoutera ce que les pratiquants du Falun Dafa ont à dire.”


D’autres pays ne devraient pas être les complices du PCC
Frei a également mentionné qu’avec l’apparition de la pandémie de coronavirus, les gens ont commencé à réfléchir au comportement du PCC. “Il est temps maintenant pour nous de nous réveiller et comprendre ce qui se passe en Chine,” a-t-elle déclaré.


“Le monde entendra parler du traitement injuste des pratiquants en Chine. J’espère que le gouvernement Suisse et les autres gouvernements occidentaux y réfléchiront : ‘Comment pouvons-nous faire des affaires avec le PCC ? Sommes-nous devenus des complices du PCC ? Ils devraient y réfléchir et ne pas se laisser acheter par le PCC,’” a dit Frei.


Elle a ajouté que les gens peuvent apprendre des pratiquants : “Je sais que pratiquer le Falun Dafa apporte à une personne la santé et élève son esprit. Je sais que cette pratique n’apporte aux gens que des avantages. Nous devrions tous en faire partie. J’espère que les gens de Suisse et d’Europe auront aussi des pensées justes, comme les pratiquants de Falun Dafa. Vous êtes vraiment incroyables. Je suis vraiment heureuse de vous voir ici.”


“Chaque signature compte”
La physiothérapeute Ruth Schweizer a dit qu’elle avait entendu parler du Falun Dafa dans les journaux et par d’autres manifestations organisées auparavant par les pratiquants. Après avoir signé la pétition, elle a déclaré : “chaque signature compte. Plus il y a de signatures collectées, plus c’est puissant. J’espère que vos efforts persistants apporteront des changements en Chine. Je pense que les gens exprimant leur soutien sont très nombreux de sorte que les pratiquants en Chine sauront que l’on se souvient d’eux.”


Elle a dit qu’elle appréciait le Falun Dafa : “ C’est très bien, très puissant. Cela peut aider les gens à rester calmes, à devenir paisibles et harmonieux. Au départ le fondateur du Falun Dafa a reçu des récompenses. Cependant en Chine, si un groupe est bien accueilli par le public, alors le PCC a peur.”


Concernant la persécution en Chine, elle a dit : “Cette persécution ne devrait pas avoir lieu. C’est scandaleux ! Torturer des gens est une violation grave des droits de l’homme.” Parlant de la tuerie des pratiquants pour leurs organes par le PCC, elle a déclaré : “C’est vraiment terrible. C’est un meurtre !”


Dire non au PCC
Dès que le psychologue Michael Sonntag a entendu parler de la persécution du Falun Dafa, il a signé la pétition. Il a déclaré : “Dites ‘non’ au régime totalitaire en Chine. Cela ne devrait pas continuer.” Il espérait que grâce à la campagne de signatures les politiciens et les hommes d’affaires comprendraient qu’il n’est pas bon de faire des affaires avec un système aussi corrompu. Il a ajouté qu’ils devraient être soumis à des sanctions morales et pénales pour travailler avec le PCC.


Une physiothérapeute qui était avec lui a expliqué pourquoi elle avait signé la pétition : "J’espère soutenir les pratiquants du Falun Dafa. Donnez-leur la liberté afin qu’ils puissent vivre librement en Chine.” Après avoir appris que le PCC persécutait le Falun Dafa depuis 21 ans, elle a ajouté : Je suis extrêmement contente que les pratiquants organisent des activités pour que les gens sachent. S’il vous plaît continuez ce bon travail !”


“J’espère que plus de Chinois vont se réveiller”
Frei a bien précisé que le PCC n’est pas la même chose que la Chine en tant que pays. “Je sais que les chinois sont aussi les victimes du PCC,” a-t-elle dit. “L’infiltration du PCC est comme une toile d’araignée, c’est de la folie. Il est difficile pour le peuple chinois d’avoir des idées différentes ou un point de vue libre. J’ai de la peine pour eux. Nous devrions aider et soutenir le peuple chinois. J’espère que plus de Chinois vont se réveiller et penser par eux-mêmes. J’espère qu’ils voient exactement ce que le PCC a fait et comment il a renforcé son pouvoir en contrôlant les gens.”


Plusieurs nouveaux pratiquants ont rejoint les activités. Anja était l'une d'entre eux et a déclaré : "Le PCC a répandu tant de mensonges. De nombreux Chinois savent ce que le PCC a fait aux praticiens. J'espère le faire savoir au monde et aux Chinois : Falun Dafa est très pacifique. Je suis également ici pour soutenir les pratiquants en Chine afin de mettre fin à la persécution. J'espère que plus de gens se réveilleront afin de ne pas être trompés par les mensonges et la propagande calomnieuse du PCC. Ils devraient se renseigner sur le Falun Dafa et nous aider à arrêter ce mal".


Des pratiquants suisses et autrichiens sont également allés à Vaduz, la capitale du Liechtenstein pour faire la démonstration des exercices. Après cela, ils ont remis des documents d’information au Prince et au gouvernement.


Version chinoise :
美加英澳新五国学员要求政府制裁 迫害法轮功的责任人

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.