L’étonnante similitude entre la terre et le corps humain

Le nombre d’or du corps et de la Terre. (Image : Gerd Altmann / Pixabay )


Un nombre croissant de chercheurs scientifiques pensent que toute chose existant dans l’univers est une entité vivante, y compris la terre. Lorsqu’on observe cela de près, on découvre avec surprise que bien que les formes de vie dans l’univers soient différentes, il y a toujours des similitudes incroyables entre les unes et les autres.


Certains considèrent que la terre est un énorme corps vivant. À la fin des années 1960, l’environnementaliste britannique James Lovelock a avancé l’« hypothèse de Gaïa » (appelée également l’hypothèse biogéochimique), selon laquelle la terre est un organisme autorégulateur et vivant, parce que la terre peut maintenir sa propre stabilité grâce à une régulation interne, comme le fait l’organisme. C’est une caractéristique que seuls les organismes vivants possèdent et qui peut être appelée l’« équilibre du corps »


Tout comme le corps humain a la capacité d’auto-guérison, l'« équilibre du corps »de la terre se manifeste de nombreuses façons. Par exemple, bien que la composition de l’atmosphère de la Terre et la salinité de l’océan puissent être détruites par de nombreux facteurs, les deux sont toujours restés stables. Bien que le rayonnement solaire ait continué d’augmenter dans le passé, la température à la surface de la terre est pourtant restée stable et bien que la terre soit souvent affectée par diverses catastrophes naturelles et souvent traumatisée par les activités des êtres vivants, la terre semble avoir pendant une période donnée, la capacité d’auto-guérison. Après cela, elle revient à la normale.


À part cela, bien qu’en apparence il n’y ait aucune similitude entre la terre et le corps humain, en réalité, ils possèdent des caractéristiques de vie très similaires. Selon un ancien livre chinois intitulé Gang Jian (纲鉴) publié sous les dynasties Ming et Qing, la surface de la terre est composée de « trois montagnes, six rivières et un champ ». En effet, selon les statistiques scientifiques, le volume total d’eau stockée sur terre est de 385 millions de km3. Si l’on étalait cette quantité d’eau à la surface de la terre, la terre deviendrait une « boule d’eau » avec une profondeur moyenne de plus de 2700 mètres. Toutes les activités de la vie sur terre proviennent de l’eau, qui est également l’élément le plus important pour maintenir la vie humaine. La plus grande composante du corps humain est l’eau, qui représente environ 65% à 70% du poids d’une personne. Le cerveau est constitué à 75% d’eau, le sang à 83%, le muscle à 76% et même l’os dur contient 22% d’eau.


Certains autres phénomènes très fortuits sont également incroyables. En médecine traditionnelle chinoise, les deux points d’acupuncture les plus importants du corps humain, sont Shen Que (神阙, tour de guet de l’Esprit) et Ming Men (命门,porte de la vie) . Chez l’homme, Shen Que correspond au nombril, qui, selon la médecine chinoise, est la porte d’entrée du passage de l’énergie divine. Le nombril situé sur la ligne médiane à l’avant du corps, utilisé comme point limite, peut parfaitement diviser le corps humain selon le nombre d’or (également appelé la divine proportion).


Selon Lizheng Anmo Yaoshu (厘正按摩要术, Techniques essentielles de massage LiZheng) : « L’ombilic étant connecté aux cinq organes internes il est la porte pour la circulation de l’énergie authentique », d’où le nom Shen Que (tour de guet de l’Esprit). Par conséquent, le nombril est également le premier point d’approvisionnement en nutriments pour un embryon humain.
La terre possède également un tel point qui se situe entre 30 ° et 60 ° de longitude Est, et qui divise la Terre d’Est en Ouest, ainsi que près de 30 ° de latitude nord. Cette zone correspond au Moyen-Orient, la zone la plus riche en ressources pétrolières sur la Terre. Tout comme le nombril pour un corps humain, le Moyen-Orient est chargé de nourrir toute la Terre.


Et à travers la terre le long de la ligne de latitude Nord de 30 °, près de la latitude Nord de 32 ° et de la longitude Ouest de 64 °, se trouve la célèbre région des Bermudes. Si vous la comparez au nombril humain, elle peut être considérée comme la « porte de la vie » pour la Terre. Cette ligne de latitude est aussi appelée « ligne de sauvetage ». Car sur cette ligne, on trouve non seulement les civilisations les plus anciennes et les paysage naturels les plus magiques, mais également de nombreuses énigmes. Il y a la plus haute montagne du monde, l’Everest, la plus profonde fosse océanique de Mariana, la plus ancienne civilisation l’Égypte et d’autres miracles terrestres.


Les fleuves importants sur la terre sont également situés près de la latitude Nord de 30 °, juste comme le sang du corps humain passe par le cœur. Chez l’homme, le système de circulation sanguine se divise en artères, en veines, et en capillaires entrecroisés. Tout comme les artères et les vaisseaux sanguins chez l’homme, la terre possède de grands fleuves qui traversent les zones les plus importantes, tels que le Yangtze qui traverse toute la Chine, le Mississippi qui traverse les États-Unis, le Nil, berceau de la civilisation égyptienne et le Danube qui traverse la majeure partie de l’Europe... Les nombreux bras de ces grandes rivières, ainsi que certaines petites rivières serpentent autour de la terre, tout comme les capillaires du corps humain.


Il est intéressant de noter que les êtres humains ont commencé à étudier le cerveau dans les années 1850, ce qui correspond quasiment au moment où on a commencé à explorer l’Antarctique. L’un se situe au sommet du corps humain, l’autre se trouve à l’extrémité Sud de la Terre. Selon des études scientifiques, la grande majorité de la fonction cérébrale de l’homme est toujours méconnue pour les humains, et pareillement, caché sous la calotte glaciaire, les secrets de l’Antarctique nous sont également inconnus, jusqu’à présent.


Devant autant de similitudes entre le corps humain et la Terre, nous ne pouvons que nous poser la question : est-ce une pure coïncidence naturelle ou l’arrangement d’un être supérieur ?


Source : Vision Times (Traduit par Caroline Daix)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.