Interpellés par la paix et la force de la pratique du Falun Gong sur Trafalgar Square, les gens s'informent et apprennent les exercices

Les gens s’arrêtent pour apprendre les exercices du Falun Gong à Trafalgar Square, Londres


Alors que les pratiquants de Falun Gong faisaient la démonstration des exercices par un samedi quasi printanier à Trafalgar Square, Londres, les passants se sont arrêtés pour les essayer.


Depuis de nombreuses années, les pratiquants de Falun Gong tiennent des activités les week-end à Trafalgar Square afin de présenter la pratique et d’attirer l’attention sur la persécution par le Parti communiste chinois (PCC).


Les pratiquants présents sur la place le 7 mars 2020 y sont restés six heures durant pour présenter les exercices, distribuer des dépliants, parlé aux passants à propos de la persécution, et recueillir des signatures.


Les passants regardent et imitent la gestuelle des mouvements


Bien que les passants étaient moins nombreux que les semaines précédentes, beaucoup se sont arrêtés pour en apprendre plus sur le Falun Gong et la raison pour laquelle le parti communiste chinois (PCC) s’obstine à persécuter les pratiquants. Les pratiquants les ont aussi informé sur le prélèvement d’organes approuvé par l’état du PCC sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. Beaucoup de personnes ont signé la pétition appelant la fin de la persécution.


"Beaucoup d’énergie"

Christine de Lancastershire apprend le Falun Gong d’une pratiquante à Trafalgar Square le 7 mars.

"Je ressens beaucoup d’énergie " a dit Christine, qui s’est arrêtée pour apprendre les exercices


Venue de Lancastershire, Christine était pour affaires à Londres. Elle s'est arrêtée pour regarder la démonstration des exercices des pratiquants puis a décidé d’en apprendre davantage sur le Falun Gong. Elle a aussi essayé les cinq exercices et a remarqué : " Je me sens beaucoup plus détendue."


Elle a expliqué qu’elle pratiquait auparavant le yoga mais que le Falun Gong était ce qu’elle cherchait. Elle a signé la pétition appelant la fin de la persécution.


Les gens signent la pétition condamnant la persécution

Les étudiants de premier cycle, Denis et Marispen signent la pétition le 7 mars.


" J’ai vu qu’ils (les pratiquants de Falun Gong) pratiquaient les exercices ", a déclaré Denis, un étudiant de premier cycle en physique. "J’ai aussi lu l'information affichée."


Lui et un autre étudiant, ont signé la pétition condamnant la persécution. " C’est important pour nous de signer la pétition ici pour vous soutenir. " Ils ont dit qu’ils voulaient en savoir plus sur le Falun Gong et qu’ils s’informeraient davantage en ligne.

Dan d’une école internationale dans le Sussex écoute les explications des pratiquants.


Dan avait entendu parler de la persécution, mais ignorait le prélèvement d’organe à vif par le PCC. Il a soutenu les efforts des pratiquants : " C’est essentiel pour le monde entier d’être informés à propos du Falun Gong. "


Il a réalisé que : " Le Falun Gong est une façon de vivre, une façon de prendre soin de soi-même ". Il a dit que ce qu’il voyait et ressentait était assez différent de ce qu’il avait entendu auparavant sur le Falun Gong.


Dan a exprimé son intérêt pour la pratique du Falun Gong et a dit qu’il allait s'informer sérieusement une fois rentré.

Pat de Londres signe la pétition pour protester contre la persécution.


Après que Pat et ses deux petits-fils, Conor et Magen, aient lu les affiches, Pat a voulu signer la pétition et a encouragé ses petits-fils à la signer également. Elle a dit qu’elle voulait qu’ils apprennent ce qui se passe dans le monde.


Son petit-fils Conor a déclaré que le prélèvement forcé d'organes à vif par le PCC était erroné. Lui et Magen ont souhaité en savoir plus sur le Falun Gong.


Catherine soutient les efforts des pratiquants pour mettre fin à la persécution.


Catherine, une enseignante à la retraite, a souhaité exprimer sa préoccupation pour les pratiquants de Falun Gong lorsqu'elle les a vus tenir l'événement. Elle a dit qu'elle avait entendu parler de la persécution et du prélèvement d'organes à vif il y a huit ans. Elle a signé la pétition l'année dernière et a estimé que la persécution avait duré bien trop longtemps. Elle a dit que la communauté internationale devrait s’atteler ensemble à y mettre fin.


Véracité-Bonté-Tolérance est bon

Vittorio écoute un pratiquant l’informer à propos du Falun Gong à Trafalgar Square.


Vittorio, un ingénieur civil d’Italie travaillant au Royaume Uni depuis cinq ans, a dit qu’il avait entendu parler du Falun Gong dix ans auparavant. par un ami " Je me suis senti en paix quand j’ai vu la démonstration des exercices". a-t-il dit. " J’ai lu toute l’information affichée et j’ai beaucoup appris. La persécution est terrible. J’ai signé la pétition. "


"Vérité-Bonté-Tolérance est bon pour l’ensemble de la société." a exprimé Vittorio. " Si une personne peut s'examiner elle-même, elle peut devenir une meilleure personne. Ce n’est pas seulement pour vous-même, mais pour les autres autour de vous."


Vittorio a apprécié la paix intérieure et la force manifestée par les pratiquants de Falun Gong.


" C’est important de maintenir la paix, " a-t-il dit, " Nous vivons sous pression et nous avons besoin d’apprendre à nous détendre pour trouver la meilleure solution, de regarder à l’intérieur, et de rester rationnel."


"Pourquoi ne pas commencer à pratiquer (le Falun Gong) maintenant ? " a-t-il dit.


Traduit de l’anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2020/3/21/183721.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.