Présenter le Falun Dafa dans le Parc national de Ramat Gan, en Israël

C’est par une belle matinée, le samedi 9 novembre 2019, que les pratiquants de Falun Dafa se sont retrouvés dans le parc national de Ramat Gan, un grand parc urbain dans la ville du même nom, en Israël. Ils entendaient y présenter le Falun Dafa et sensibiliser les esprits à la persécution sévissant contre ses pratiquants en Chine ces 20 dernières années.


Les samedis le parc grouille de monde, familles et groupes viennent y profiter de ses magnifiques aires de pique-nique, mais aussi cyclistes, patineurs et piétons.


Sur une des grandes pelouses du parc, tandis que certains faisaient la démonstration des exercices aux mouvements doux et lents, d’autres proposaient un atelier où apprendre l’origami de la fleur de lotus à l’intention des enfants … mais pas seulement … Sur une table des documents d’information en plusieurs langues, permettaient aux gens de se familiariser avec la pratique et ses valeurs mais aussi et par contraste d’apprendre la cruauté de la persécution lancée par le Parti communiste chinois. Un grand nombre de gens ont signé une pétition condamnant la persécution et appelant à poursuivre en justice son principal initiateur l’ancien dirigeant Jiang Zemin.


Le Falun Dafa est une discipline spirituelle basée sur le principe d’Authenticité-Bonté- Patience et qui comprend cinq exercices méditatifs faciles à apprendre et néanmoins profonds. La pratique a gagné en popularité en Chine, où 100 millions de personnes la pratiquaient avant le début de la persécution en juillet 1999. Depuis lors, des pratiquants dans toute la Chine ont été arrêtés, emprisonnés, torturés et même tués pour leurs organes - pour leur refus d’abandonner leur foi.

Démonstration des exercices du Falun Dafa dans le Parc national de Ramat Gan

Une pratiquante informe les passants sur la persécution qui a commencé en 1999 et se poursuit encore aujourd'hui en Chine.


Découvrir le Falun Dafa

Un pratiquant enseignait les exercices sur la pelouse ombragée sous les arbres. Bientôt, d'autres personnes se sont jointes au cercle et ont suivi attentivement l'apprentissage des exercices. Après l’exercice de méditation assise, les gens restaient assis n’ayant plus envie de partir. Le pratiquant leur a parlé du livre Zhuan Falun (le texte principal du Falun Dafa), de la possibilité d’apprendre le Falun Dafa lors d’ateliers de neuf jours, et de la situation en Chine aujourd'hui.

Les passants apprennent les exercices


Une des personnes s’essayant aux exercices a trouvé difficile le fait de rester debout si longtemps les mains levées en l'air n’étant guère habituée à la lenteur. Elle a noté que ce genre de rythme nécessitait de la patience pour arriver à y entrer pleinement sans plus vouloir qu’il prenne fin.


Une autre pratiquante qui enseignait les exercices aux enfants a commenté que les voir fermer les yeux et entrer dans la méditation était magique. Leur beauté intérieure se reflétant dans leurs expressions faciales. Les enfants ont remercié lorsque les exercices ont pris fin.

Enfants et adultes ont été attirés par les exercices doux et paisibles du Falun Dafa.

Une leçon de patience

À l'atelier de fleur de lotus, certains enfants ont réussi à faire une fleur entière du début à la fin, et étaient satisfaits du résultat. L'achèvement de la fleur demandait de la détermination, de la patience et de la précision. Les pratiquantes ont prêté attention à chaque participant et répondu à toutes leurs questions.


Une fillette avait des difficultés et était très impatiente, mais elle n'a pas abandonné. Elle voulait faire la fleur toute seule mais n’y arrivait pas. L'instructrice a tenu ses doigts doucement et a fait les plis avec elle. La fillette a pris confiance, en pliant d’abord une feuille, puis la fleur entière. Lorsqu’elles ont eu fini, elle a levé sa fleur haut dans l’air et a déclaré à tout le monde : "Regardez ce que j'ai fait !" Son visage rayonnait de bonheur.


Certains enfants ont demandé s'ils pouvaient emporter du matériel pour continuer à travailler sur leurs fleurs à la maison. Certains étaient vraiment surpris de voir comment une fleur colorée à trois dimensions pouvait être réalisée à partir de quelques simples feuilles de papier.

L’authenticité, la bonté et la patience gagnent les cœurs

Beaucoup de gens se sont rassemblés autour de la table d'information, qui était décorée de jolies fleurs de lotus en papier. Chacun d’entre eux s’est vu offrir une fleur, et les adultes ont aussi reçu un dépliant et été invités à signer la pétition appelant à traduire Jiang Zemin en justice.


Une personne a commenté que le monde avait besoin du principe d’Authencité-Bonté-Patience du Falun Dafa Une mère était assise avec son fils adulte sur une natte à côté de la table d'information. Alors qu'une pratiquante s'approchait d'eux, elle a entendu la mère dire à son fils : "Tu as besoin de ça parce que tu te disputes constamment avec ta femme". Son fils a répondu : "Toi aussi tu en as besoin, parce que tu n’as pas adressé la parole à ton mari depuis deux semaines." La pratiquante leur a offert une fleur à chacun leur suggérant de l’offrit qui à sa femme et qui à son mari.


Réfléchissant, la femme a dit : "J'ai remarqué que plus on vieillit, plus on devient calme. On apprend à lâcher prise et à ne plus prendre les choses à cœur. Si quelque chose est à moi, alors elle est à moi, et si ce n'est pas le cas, alors elle n’aurait jamais dû l’être pour commencer" La pratiquante a dit que les personnes de tous âges apprenant le Falun Dafa comprennent aussi ce principe.


Un couple de personnes âgées assis sur un banc observait les activités. Une pratiquante s'est approchée d'eux et leur a parlé du Falun Dafa et de la persécution. Ils lui ont dit qu'ils étaient des survivants de l'holocauste et qu’ils étaient consternés par les horreurs et le mal qu'ils avaient connus pendant la guerre. Tous deux ont signé la pétition.


Un homme en fauteuil roulant voulait signer la pétition, mais ses mains étaient paralysées. Un pratiquant a offert de signer en son nom, et l'homme a accepté avec joie.


Certaines personnes avaient déjà vu les exercices du Falun Dafa sur le site de pratique en groupe, qui se tient également au même endroit dans le parc chaque samedi matin. Cette fois-ci, ils étaient venus spécialement pour apprendre les exercices. Une personne a dit que ce n'était pas une coïncidence si elle avait rencontré les pratiquants.


Le pouvoir curateur de Dafa

Un jeune Israélien et sa petite amie chinoise se sont approchés de la table d'information. Quand le jeune homme a traduit ce que les pratiquants lui disaient, elle a déclaré qu'en Chine Falun Dafa n'était pas considéré comme quelque chose de bon.


La pratiquante a raconté comment Falun Dafa l'avait aidée à se remettre d'un cancer après avoir subi une chimiothérapie. Quand elle a rencontré Falun Dafa pour la première fois, elle ignorait si elle allait survivre et quelle serait sa qualité de vie, trop épuisée qu’elle était pour ne serait-ce que monter les escaliers.
La femme chinoise a dit : "Les exercices sont bons pour vous !"


La pratiquante a expliqué que la chose la plus importante dans la pratique était d'améliorer constamment son caractère plutôt que de simplement faire les exercices physiques. Quand elle a commencé à apprendre le Falun Dafa, elle pouvait à peine faire les exercices, mais elle a travaillé dur pour améliorer son caractère selon le principe d’Authenticité-Bonté-Patience. Et 18 ans plus tard, à l’âge de 68 ans, elle était en bonne santé et n’était pas une charge pour sa famille.


À un moment donné, un conseiller municipal est arrivé avec le gestionnaire du parc. Tous deux ont dit qu'ils souhaitaient que tout le monde puisse être aussi calme que les pratiquants du Falun Dafa. Ils les ont remerciés pour avoir organisé ces activités tranquilles, diversifiées et gratuites pour les visiteurs du parc.


Version en anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2019/12/9/181027.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.