Le directeur d’un centre de détention s’excuse

J’étais très nerveux quand j’ai téléphoné pour la première fois en Chine à des personnes impliquées dans la persécution, comme ceux travaillant dans la sécurité publique, le parquet et les tribunaux. J’espérais qu’on répondrait à mes appels, mais en même temps, j’avais peur.


J’avais peur de ne pas arriver à sauver la personne, je craignais de perdre la face, et j’avais peur d’être agressé verbalement ou menacé. J’avais aussi une mentalité combative. Parfois après avoir décroché le téléphone j’étais couvert de sueur et j’avais l’impression d’avoir une pierre dans la gorge, particulièrement quand les policiers m’injuriaient.


J’ai pris conscience que ma peur était un attachement que je devais éliminer. J’ai continué à envoyer des pensées droites pour la dissoudre. Je pensais que passer des appels téléphoniques était pour moi une bonne occasion d’éliminer ma peur et que je pouvais aussi sauver les gens.


J’ai progressivement corrigé mes pensées négatives. Je savais que cela faisait partie de ma cultivation. Les pratiquants en Chine risquent leur vie pour sauver les gens. Par rapport à eux, les difficultés auxquelles je me confrontais n’étaient rien.


"Je sens que vous essayez de m’aider "
Quand j’ai appelé un officier de police, il a dit : " Ne perdez pas votre temps ". Ensuite il a répété les mensonges du parti communiste Chinois (PCC) et m’a raccroché au nez. Je n’étais pas touché. J’ai demandé au Maître de me renforcer et j’ai composé son numéro à nouveau.


"Vous êtes une personne intelligente ", ai-je dit. " Pourtant vous croyez à un mensonge ". Quand il m’a demandé de quel mensonge il s’agissait, j’ai commencé à lui parler de la mise en scène de l’auto-immolationet du massacre de la place Tienanmen en 1989. Ensuite je lui ai proposé une adresse Internet afin qu’il puisse voir les vraies informations d'en dehors de la Chine.


Après avoir écrit l’adresse, il a demandé pourquoi je l’avais appelé. "Je veux juste le meilleur pour vous" ai-je dit. Sa voix s’est soudainement adoucie, et il a dit, " Je sens que vous essayez de m’aider. "


Il m’a donné son numéro de téléphone personnel et a dit qu’il avait confiance en moi. Je lui ai dit de ne pas participer à la persécution du Falun Dafa. J’ai ensuite parlé davantage du Falun Dafa et de la persécution, y compris du prélèvement d’organe à vif. Je lui ai conseillé de quitter le parti communiste chinois. Il m’a donné son nom et m’a demandé de l’aider à démissionner


Toutes les vies attendent d’être sauvées. Je sais que tout est fait par Maître Li. En tant que pratiquant de Dafa,
Clarifier la vérité
et sauver les gens sont notre devoir. Dans le processus, je peux aussi éliminer mes attachements humains et élever mon xinxing.


Le directeur d’un centre de détention s’excuse
Un jour, j’ai appelé le directeur d’un centre de détention. Cette personne était directement impliquée dans l’arrestation d’un couple de pratiquants. D’abord il a refusé d’écouter et m’a raccroché au nez. Il m’a même injurié


Je n’ai pas abandonné et j’ai continué d’envoyer des pensées droites tandis que je parlais. Il a finalement écouté ce que j’avais à dire. Je lui ai expliqué pourquoi des millions de personnes dans le monde pratiquent le Falun Dafa et l’importance de démissionner du PCC. Quand il a entendu que le livre Zhuan Falunrépondait aux questions fondamentales sur l’univers, il a dit qu’il voulait le lire.


Je lui ai dit qu’il devrait contacter les pratiquants qu’il persécutait. " Ils vous aideront " ai-je dit, " et ils ne vous détesteront pas pour ce que vous leur avez fait."


Il m’a ensuite informé à propos du couple de pratiquants arrêtés. Il a dit que le mari avait été libéré et que la femme le serait bientôt. Il a dit qu’il cesserait de persécuter les pratiquants. Il s’est excusé et a dit : " Je suis désolé d’avoir eu une mauvaise attitude envers vous. "


J’ai dit que ça n’avait pas d’importance tant qu’il comprenait la vérité. Je suis tellement reconnaissant que le Maître ait organisé cette opportunité pour que cet homme connaisse la vérité et fasse le bon choix !


Eliminer mes attachements et sauver les gens
Un matin, après que quelqu’un ait répondu je me suis rapidement présenté et j’ai commencé à parler du Falun Dafa et de la persécution. La personne a écouté pendant plus de 10 minutes jusqu’à ce que la connexion soit coupée.


Mes attachements au fanatisme et à me mettre en avant ont fait surface. Je pensais que c’était dommage de ne pas avoir enregistré l’appel car je parlais si bien.


Ma mauvaise pensée a immédiatement causé des problèmes. Après m’être reconnecté, la personne à l’autre bout a commencé à m’injurier. Il avait un fort accent et je ne comprenais pas complètement ce qu’il criait. J’ai essayé à plusieurs reprises. Chaque fois il décrochait le téléphone, m’injuriait pendant un bon moment, puis raccrochait.


Je savais que je faisais une erreur. J’ai demandé au Maître de m’aider. J’ai continué à envoyer des pensées droites pour éliminer les éléments négatifs derrière cela. J’ai tenté de continuer à parler à la personne de la persécution mais il ne voulait pas écouter. Je ne voulais pas abandonner, d’autant plus que c’était ma mauvaise pensée qui avait causé cette situation.


Quand j’ai étudié les enseignements du
Fa
vers l’heure du déjeuner, je me sentais très coupable et n’osais pas regarder la photo du Maître. J’ai demandé au Maître de me pardonner et de permettre à cet homme d’être sauvé.


Après avoir fini d’appeler tous les autres numéros, j’ai décidé de rappeler cet homme. Dès qu’il a répondu, il a commencé à jurer. J’ai baissé le volume. J’ai commencé à clarifier la vérité depuis le début. J’ai souligné que les bonnes actions sont récompensées et les mauvaises sont punies. Quand j’ai augmenté le volume, je l’ai entendu dire : " Je comprends ! Je ne participerai plus à la persécution ! "


Quand je lui ai demandé s’il comprenait vraiment, il a répondu par l’affirmative. J’ai dit que même s’il m’injuriait, je ne l’injurierais pas. Je voulais seulement qu’il comprenne que participer à la persécution était mauvais.


J’ai senti un puissant champ d’énergie. Toutes ses mauvaises pensées ont été réprimées. J’ai demandé s’il voulait démissionner du PCC. Il m’a demandé de lui envoyer un SMS pour démissionner.
Je me rappelais les paroles du Maître :

    " Le diamant maintes fois forgé, la dynastie rouge se désintègre Les disciples du Fa retournent au Ciel, accomplissant leurs serments »(Brûler le démon rouge, forger le diamant" Hong Yin IV )


Je sais que tout vient du Maître et de Dafa. J’avais toujours été timide et égoïste et avais du mal à parler à des étrangers. Dafa m’a aidé à devenir une personne altruiste qui pense d’abord aux autres.


Passer des appels de clarification de la vérité en Chine est maintenant quelque chose que je dois faire tous les jours. C’est devenu ma chose à faire préférée. En faisant cela, je nourris moins de compétitivité et de ressentiment. J’ai même l’air plus gentil.


Je suis si reconnaissant pour tout ce que Maître m’a donné !


Traduit de l’anglais
Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/3/15/183647.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.