Éliminer mes profonds attachements a fait toute la différence

J’ai commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998. Cela m’a sauvé au moment le plus bas de ma vie. Ma vie avait un nouveau sens et mon mari a aussi commencé à pratiquer.


Mon serment
Le Parti communiste chinois (PCC) a commencé la persécution contre le Falun Dafa en 1999. D’autres pratiquants dans la région nous ont rendu visite. Nous avons partagé nos expériences de cultivation et avons décidé d’unir nos efforts pour diffuser la vérité sur la persécution. Nous avons distribué des brochures chaque jour.


J’ai fait un serment : Je me lèverais et nierais la diffamation contre Falun Dafa et son fondateur, Maître Li Hongzhi. Aucun passage à tabac ou détention ne me ferait vaciller.


S’écarter temporairement du chemin
Dix ans après avoir fait ce serment, j’ai commencé à ressentir que travailler pour faire cesser la persécution équivalait à cultiver. Mon ambition a eu raison de moi. Je ne pouvais pas me concentrer pendant l’étude de Fa et ne le faisais que par formalité.


Chaque fois que j’avais des conflits avec d’autres pratiquants, je ne cherchais pas en moi-même. Je repoussais ces opportunités d’améliorer ma cultivation. Progressivement, nous sommes devenus distants. Ma jalousie, mon ressentiment, ma vanité, et mon égoïsme sont tous remontés à la surface. C’était devenu si grave que j’ai commencé à colporter des commérages et à critiquer d’autres pratiquants.


J’ai été arrêtée plusieurs fois, mais c’est seulement quand j’ai été envoyée à nouveau dans un camp de travail en 2011 que j’ai vu ma faille. J ‘ai pensé : " Je suis une disciple du Maître. Le Maître n’a pas prévu que Ses disciples soient détenus et envoyés en prison. J’aide à la rectification du Fa, je ne devrais pas être persécutée."


Une fois rentrée à la maison, j’ai étudié le Fa intensivement et j’ai reçu des indices. Chaque fois que je lisais les mots "véritables pratiquants ", ils ressortaient. J’ai pensé : " Est-ce parce que je ne me suis pas vraiment cultivée moi-même que je ne suis pas à la hauteur d’une véritable pratiquante ? Le Maître a dit dans une de ses conférences :

    " certaines personnes ne sont toujours pas conscientes, elles n'osent pas faire face à leur propre cultivation et pratique, elles n'osent pas regarder leurs insuffisances. Alors que cultivent-elles ? " (" Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi de la grande région de New York 2009, " Enseignement de Fa dans les conférences (IX) )


Quand je me suis examinée, j’ai découvert beaucoup d’attachements. J’ai décidé de toujours commencer par chercher mes propres insuffisances chaque fois qu’il y avait un conflit.


C’est comme si une ampoule s’était soudainement allumée en moi. Depuis 2014, j’ai étudié deux leçons de Zhuan Falun chaque jour en plus de mémoriser le Fa. J’ai commencé à examiner chaque pensée pour m’assurer qu’elle soit conforme au standard du Fa.


Notre cultivation repose sur le Fa. Nous aurons la sagesse et une orientation si nous l’étudions et l’assimilons. Si nous jugeons les choses sur la base du Fa, nous pourrons voir nos problèmes depuis un niveau plus élevé, et ainsi aider le Maître dans la rectification de Fa.


Le bon état d’esprit
Mme Wang, une pratiquante dans notre région a été arrêtée il y a trois mois. Les rumeurs disent qu’elle a révélé les noms de quelques pratiquants.


La peur d’être arrêté était intense. Quelques pratiquants étaient si effrayés qu’ils ont arrêté de produire des brochures. Cela faisait le sujet de toutes nos conversations. Certains étaient en colère à propos de la trahison de Mme Wang. Plusieurs pratiquants m’ont mise en quant à ma sécurité parce que j’avais travaillé en étroite collaboration avec elle.


Mme Wang est une mère célibataire et travaille comme nounou. Avant son arrestation, je fabriquais des brochures et nous les distribuions ensemble. Nous avons travaillé très efficacement ensemble. Son arrestation a été une grande perte pour nous.


Le Maître a dit :

    " En tant que véritables pratiquants de gong, nous devons considérer les problèmes depuis un niveau très élevé, et non pas selon le point de vue des gens ordinaires. " (Sixième Leçon, Zhuan Falun)


J’ai pensé : "Nous avions de puissantes pensées droites quand nous travaillions ensemble, son arrestation ne va pas m’affecter." Plusieurs pratiquants m’ont mise en garde quant à ma sécurité. Quand le troisième groupe de pratiquants d’une ville voisine est venu me parler de l’arrestation de Mme Wang, j’ai senti comme un noeud dans ma gorge. J’ai moi-même été arrêtée et détenue plusieurs fois. Je connaissais la terrible situation dans laquelle elle se trouvait et j’ai senti qu’elle avait besoin de notre soutien.


Je leur ai dit : " Ne serait-il pas plus utile d’envoyer des pensées droites pour elle ? C’est le moins qu’on puisse faire les uns pour les autres puisque que nous sommes un corps avec une seule mission. Notre négativité ne l’aidera pas. Est-ce que c’est ce que Maître a voulu ? Ne devrions-nous pas l’aider avec des pensées droites ? "


J’ai pris conscience que bien qu’aucun pratiquant n’est parfait, chacun de nous a été choisi par le Maître. Nous devons nous aider les uns les autres, ne pas aliéner ceux qui sont pris dans des tribulations. Cette mentalité de critique est souvent engendrée par la peur. Ajuster notre esprit correctement est essentiel dans notre cultivation.


Reconnaître et éliminer la peur
Un pratiquant m’a donné 50 affiches. Elles expliquaient la vérité derrière la persécution du Falun Dafa. Des pratiquants locaux et moi-même avons posé de nombreuses affiches similaires dans notre région il y a plusieurs années.


De nos jours, il y a des caméras de surveillance dans chaque ville et village. Les pratiquants qui ont été repérés sur les caméras recevaient la visite de la police et certains étaient arrêtés. Trois de ces pratiquants ont été condamnés à des peines de prison. J’ai senti la pression et j’ai pensé : " Je vais simplement terminer cela et faire autre chose par la suite. "


Dès que j’ai eu terminé de poser les 50 affiches, on m’en a donné 100 de plus. J’ai été contrariée et j’ai dit : " Pourquoi n’en donnez-vous pas un peu à d’autres ? "


Avant que je n’en ai fini avec les 100 affiches, ont m’en a livré 70 autres. J’ai commencé à penser que ce n’était pas une coïncidence.


J’ai découvert au plus profond de moi-même la peur que j’avais évité d’affronter toutes ces années. En Chine, tout ce qui a à voir avec le Falun Dafa est considéré comme dangereux. J’ai réalisé que je les distribuais comme un travail devant être fait. Comment pouvais-je aider le Maître à éveiller les gens avec ce genre de mentalité ?


Je me suis demandé : "Si le Maître me donnait ces affiches à distribuer, le ferais-je ? Est-ce que j’estimerais cela injuste ? " Mon cœur s’est calmé.


Une nuit j’ai éprouvé une forte lutte mentale avant de sortir. Mon instinct me disait que je serais prise. J’ai même pensé à cacher les matériaux dans ma maison. À ce moment, je me suis souvenu des mots de Maître :

    " À l’avenir, ce genre de situation pourra se produire, cela créera en vous de fausses impressions qui vous feront douter de l’existence de tout cela, qui vous feront croire que tout est faux, c’est pour voir si vous pouvez tenir bon. Si vous vous dites que vous devez être résolu et inébranlable, avec un tel esprit, vous pourrez à ce moment-là rester vraiment inébranlable et agir naturellement bien parce que votre xinxing se sera déjà élevé. » (Sixième Leçon, Zhuan Falun)


J’ai pensé, " Le Maître m’a donné ma vie et je suis une pratiquante de Falun Dafa. Notre mission est d’aider à éveiller les êtres. Rien n’est digne d’interférer ! "


Ces pensées négatives ne sont jamais revenues. Avec des pensées droites, je pose maintenant des affiches efficacement. Mes relations avec les autres pratiquants se sont également améliorées.


Traduit de l’anglais :

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2020/1/22/182271.html

Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.