Nouvel an chinois 2020 La légende de la jonquille

Cette fleur parfumée est un symbole de bon augure annonçant la bonté et la chance
 


Le peuple chinois a l’habitude d’exposer et de profiter des fleurs pendant la période du Nouvel An chinois, qui se situe généralement entre la fin janvier et la fin février du calendrier grégorien. En 2020, cette fête la plus importante de toutes les fêtes chinoises est célébrée le samedi 25 janvier.

Lorsque les fleurs commencent à fleurir alors que le long hiver chemine vers le printemps, c’est l’annonce d’une nouvelle croissance et d’une nouvelle vie, signifiant la prospérité et la bonne fortune à venir. Les fleurs symbolisent également d’autres qualités précieuses et prometteuses comme l’innocence, la grâce, le raffinement, l’affection et le luxe.

Parmi les fleurs associées aux célébrations du Nouvel An chinois, on retrouve l’orchidée, la fleur de pêcher, le saule blanc, le glaïeul, la pivoine et la jonquille.


La jonquille, appelée « shuixiān huā » en chinois, ou littéralement « fleur d’eau immortelle », est l’une des fleurs les plus prometteuses de toutes. La jonquille blanche comme du papier, aussi connue sous le nom de lis sacré chinois, est particulièrement étonnante, avec son parfum enivrant, sa coupe jaune doré et ses pétales délicats aussi blancs que la neige.


Dans le sud de la Chine, en particulier, on peut voir des jonquilles parfumées dans toutes les rues à l’époque du Nouvel An chinois. Au cours de cette célébration, qui dure environ 15 jours, les gens apprécient non seulement la beauté et le parfum de cette fleur exquise, mais se souviennent souvent de la légende de la jonquille.


Des souris festoient dans un champ fleuri contenant des jonquilles, dans cette illustration en célébration du Nouvel An chinois 2020, qui tombe le samedi 25 janvier 2020. C'est l'année du Rat (Souris), et les caractères chinois disent "La souris en or apporte la joie". (Jane Ku/The Epoch Times)


L’histoire des deux frères
Comme le raconte l’histoire, il y a longtemps, il y avait un riche fermier qui avait deux fils. Ils menaient une vie heureuse et prospère. Cependant, tout a changé après le décès du père, laissant les biens de la famille à ses deux fils.


Le frère aîné pensait qu’il serait facile de tirer profit de son frère cadet, alors il a fait exactement cela. Il a décrété : « Parce que je suis le fils aîné, tous les biens et l’argent devraient m’appartenir. » Il n’a donné à son jeune frère qu’un fossé de gravier stérile. Malgré cela, le plus jeune frère a accepté cette décision sans se plaindre.


Cependant, le fossé était trop pauvre pour l’agriculture, de sorte que le frère cadet ne pouvait pas faire pousser des cultures pour gagner sa vie. Il était obligé de mettre ses biens en gage et n’avait souvent que du riz grossier et des racines de plantes à manger.


Au bout d’un certain temps, n’ayant plus rien à mettre en gage, il s’est retrouvé sans repas pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il ne puisse plus supporter sa faim. À ce moment, il n’avait pas d’autre choix que de demander de l’aide à son frère aîné.


Ayant pris presque tout l’héritage pour lui, le frère aîné menait une vie luxueuse. Il vivait dans un manoir, portait des vêtements de soie et mangeait de la bonne nourriture.


Pourtant, il n’avait aucune sympathie pour son jeune frère. À la demande de son frère, non seulement il n’a offert aucune aide, mais il a aussi mis son frère à la porte de son manoir.


N’ayant personne d’autre vers qui se tourner pour obtenir de l’aide, le jeune frère pleura amèrement devant la porte d’entrée de son frère aîné. Il était dans une telle détresse que cela a inquiété l’Empereur de jade dans le ciel, alors, il a ordonné au Dieu de la terre d’aller enquêter.


Le Dieu de la terre a découvert ce qui s’est passé et est revenu pour faire un rapport à l’Empereur de jade. Après avoir réfléchi à la situation, l’Empereur de jade a ordonné au Dieu de la terre d’apporter des bulbes de jonquilles magiques au jeune homme pour qu’il les plante.


« J’ai accordé des bénédictions sur ces bulbes afin que seules les jonquilles cultivées dans le fossé de gravier de ce jeune homme fleurissent année après année », dit l’Empereur de jade. « Dans d’autres endroits, ces bulbes ne fleuriront qu’une année et ne pourront pas être conservés pour une autre saison. Les gens doivent acheter des bulbes à ce jeune homme chaque année s’ils veulent faire pousser leurs propres jonquilles. »


Peinture de jonquilles de la dynastie Ming. (Qiu Ying/wikimedia)

" Le Ciel favorise les humbles "
Portant les bulbes de jonquilles, le Dieu de la terre est revenu dans le monde des hommes et s’est transformé en vieil homme. Il a trouvé le plus jeune frère et lui a dit : " Le Ciel favorise ceux qui sont humbles. Voici quelques bulbes de jonquilles. Plantez-les dans votre fossé de gravier, et ils vous apporteront la richesse. "*


Le Dieu de la terre a ensuite expliqué que ces bulbes étaient magiques. Il a ensuite disparu en un clin d’œil. Laissé sans voix, le plus jeune frère pria solennellement le Ciel de manière à exprimer sa gratitude pour la gentillesse de l’Empereur de jade.


Après avoir planté les bulbes, le jeune frère fut étonné de voir à quelle vitesse les jonquilles poussaient et fleurissaient dans son fossé de gravier, transformant en un rien de temps la terre grise et stérile en un champ de fleurs d’un blanc et d’un jaune éclatants.


À l’approche du Nouvel An chinois, de nombreuses personnes sont venues acheter des bulbes de jonquilles au frère cadet, dont la vie s’est rapidement améliorée. Les gens adoraient les fleurs extraordinairement belles produites par ces bulbes. Donc, comme l’avait dit l’Empereur de jade, à partir de ce moment-là, beaucoup de gens sont venus acheter de nouveaux bulbes au frère cadet chaque année pour faire pousser leurs propres jonquilles.


Le frère cadet devint ainsi de plus en plus riche. Quant au frère aîné, il commençait à perdre sa richesse.
Malgré la façon dont il avait été traité, le frère cadet avait un cœur compatissant et donnait chaque année des bulbes de jonquilles à son frère aîné pour qu’il les plante.


Cependant, peu importe comment le frère aîné prenait soin des plantes, ses bulbes ne produisaient pas le genre de magnifiques fleurs comme celles des jonquilles cultivées sur la terre de son jeune frère.
Au fil des ans, les jonquilles sont devenues le symbole de la bonté et de la prospérité, et les gens les aiment particulièrement pendant le Nouvel An chinois.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.