S'élever ensemble lors de la Conférence de partage d'expériences de Falun Dafa de Stockholm

La Conférence de partage d'expériences du Falun Dafa de la Suède a eu lieu à Stockholm le 29 septembre. Les deux hôtes ont ouvert la conférence en lisant : " Bonjour aux disciples de Dafa participant au Fahui européen !" écrit par M. Li Hongzhi, le fondateur du Falun Dafa.


Les présentations de treize pratiquants ont suivi, et chacun a partagé comment il s’était amélioré en cultivant et pratiquant, ainsi que ses efforts pour informer à propos du Falun Dafa et de la persécution en Chine.

 
La Conférence de partage d'expériences de Falun Dafa de Suède 2019, le 29 septembre 2019

Surmonter l'attachement à ses propres opinions

Nicolas est avocat et a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 2011. En raison de sa profession, il a beaucoup de connaissances et de compétences qui sont très respectées dans la société. Il a dit : " Cependant, au cours de la cultivation et pratique, j'ai reconnu mes propres problèmes. L'impression que je suis capable risque de devenir un obstacle limitant ma progression, ainsi que ma collaboration avec les autres pratiquants."


Il y a environ trois ans, Nicolas a commencé à aider les pratiquants dans leurs efforts pour présenter les spectacles de Shen Yun à Stockholm. Il a aidé à contacter les théâtres de deux villes qui allaient accueillir les représentations. Après s'être joint à l'équipe, il a remarqué que la façon dont les autres pratiquants travaillaient et parlaient était différente de la sienne. Il s'est souvenu : " Mes antécédents m'obligent à faire les choses de façon professionnelle. J'en ai donc parlé à l'équipe, pensant que cela profiterait à tout le monde et nous mènerait à une meilleure situation. "


Mais ce qui s'est passé ensuite a été surprenant et presque totalement différent de ce à quoi il s'attendait. Il a poursuivi : " Après m'être calmé et y avoir vraiment réfléchi en profondeur, j'ai remarqué un problème qui m'était propre, c'est-à-dire, faire les choses à ma façon. J'ai toujours pensé que mes approches fonctionnaient et que je n'avais pas besoin de l'aide des autres. "


Grâce à une étude incessante du Fa, il a pu voir ses lacunes dans la coopération avec les autres tout en se cultivant lui-même. En fait, les membres de l'équipe viennent d'horizons différents ou ont des conceptions différentes. Ce qui est essentiel, c'est la façon dont tout le monde travaille en équipe.


L'équipe a réussi à organiser des représentations de Shen Yun à Stockholm. Il a dit : " Ce que nous devons faire ensuite est de tout préparer. Pour moi, je dois mieux cultiver et pratiquer, abandonner la notion que mon idée est la meilleure, et collaborer vraiment avec les autres comme un seul corps."



 
 
 
Treize pratiquants ont parlé de leurs expériences de cultivation et pratique lors de la conférence.

Sauver les gens sur les sites touristiques

Jason travaille comme chercheur principal dans une université, et les cinq personnes qui composent sa famille sont des pratiquants de Falun Dafa. Bien conscients du fait que le Parti communiste chinois (PCC) a répandu de nombreux mensonges diffamatoires pour attaquer le Falun Dafa et empoisonner le peuple chinois contre la pratique et les pratiquants, toute la famille se rend sur les sites touristiques pour parler des faits concernant le Falun Gong aux touristes chinois et démystifier la propagande.


Jason fait souvent part aux touristes de comment la pratique a amélioré sa vie et celle de toute sa famille, mentionnant les bienfaits physiques et spirituels qu’il a lui-même constaté et ceux dont les membres de sa famille ont aussi bénéficié. Par exemple, s’efforçant de suivre le principe Vérité-Bonté-Tolérance, il ne se bat plus avec les autres pour le renom ou les intérêts matériels. Néanmoins il été admis dans une université de renom en Chine. Les touristes aiment écouter ses histoires et, Jason répond à chacune de leurs questions. S’il constate que certains touristes font l'erreur de confondre la nation chinoise avec le PCC, il explique comment le fait de démissionner du PCC est un élément cohérent du véritable patriotisme. Ses deux enfants aident aussi à ces efforts, soit en émettant la pensée droite à proximité, soit en distribuant des documents. La famille travaille bien en équipe.


Jason a expliqué : "Les touristes ont toutes sortes de réactions. Certains lèvent le pouce en signe d’appréciation, tandis que d'autres nous insultent. " Quelle que soit la situation, Jason se rappelle toujours qu'il doit faire preuve de compassion, comme un pratiquant de Dafa doit le faire. Calme et magnanime, il les aide à comprendre ce que sont vraiment le Falun Dafa et la persécution. Même lorsqu'un touriste chinois devient hostile ou refuse d'écouter, il le traite avec la même compassion. Il a dit :" Certains touristes changent tellement après avoir compris les faits qu'ils deviennent presque des gens différents. Je suis si heureux pour eux."


Parler du Falun Dafa au travail

Sofia est responsable de la conception 3D et du marketing dans une grande entreprise suédoise. En décembre 2018, elle a été chargée de travailler avec une société partenaire en Chine. Lorsqu'elle a appris que le projet aiderait l'entreprise chinoise à réprimer le peuple chinois, elle a refusé d’y participer. Son superviseur a essayé de la faire changer d'avis, mais elle est restée ferme. Elle a dit : « Après cette conversation, cependant, j'ai senti le besoin de faire des recherches sur ce client. Je pourrais alors mieux l'expliquer pour que ma direction puisse comprendre ce qui se passe vraiment. »


Après une recherche approfondie dans les médias chinois et internationaux, Sofia a recueilli des informations et prévoyait de rédiger un rapport. On a alors appris que le directeur financier de cette entreprise chinoise était détenu au Canada et qu'il risquait l'extradition. Elle a dit : "Alors j'ai rassemblé toutes ces informations dans un courriel. J'ai également expliqué pourquoi je considérais qu'il était contraire à l'éthique de travailler avec ce client et comment d'autres pays avaient également refusé de collaborer avec lui pour la prochaine génération Internet. " Elle a également fourni des informations sur la façon dont le client avait participé à la persécution de la méditation pacifique du Falun Dafa, soumise à d’odieuses violations odieuses des droits de l'homme en Chine, comme le prélèvement forcé d'organes, et à quel point elle avait personnellement bénéficié de la pratique du Falun Dafa.


Quelques jours plus tard, son superviseur a dit à Sofia que son courriel avait été transmis au siège social en Suède et qu'il serait également envoyé au siège social aux États-Unis. Elle a dit : " Il a ajouté que les informations que j'avais fournies étaient très précieuses. La direction a décidé de cesser de travailler avec ce client et m'a remerciée d'avoir pris l'initiative de partager mes préoccupations. "


Le seizième appel téléphonique

Mme Zhu, qui a commencé à pratiquer le Falun Dafa en 1998, a raconté comment elle avait passé des appels téléphoniques en Chine au cours des quatre dernières années. Comme beaucoup de pratiquants en Chine étaient arrêtés et torturés pour leur croyance, Mme Zhu s'est jointe à d'autres pour appeler continuellement les autorités chinoises afin de les exhorter à libérer les pratiquants détenus.


À une occasion, elle a appelé le numéro d’ un policier d'un poste de police qui avait été impliqué dans la persécution de pratiquants du Falun Dafa. Elle a composé le numéro vingt-deux fois et le policier a décroché seize fois. Mme Zhu s’est souvenue : " Les quinze premières fois, il m'insultait puis il raccrochait. "


En pensant que le policier avait été empoisonné par la propagande diffamatoire, Mme Zhu se sentait vraiment mal. Elle a dit : " Pendant ce temps, je me suis demandé : pourquoi m'insulte-t-il toujours ? En tant que pratiquante, je devrais peut-être regarder à l'intérieur pour voir si je peux faire mieux. " Elle s'est alors rendu compte qu'elle avait un attachement à la compétition, qu'elle était impatiente et était influencée par la culture du Parti communiste. Elle a décidé d'abandonner ces notions humaines et de traiter le policier avec compassion.


Après avoir composé le numéro une 16e fois, quelque chose d'inattendu s'est produit. À l'autre bout du fil elle a entendu une voix douce qui ressemblait presque à celle d'une autre personne : " Oh, vous pensez que je suis une bonne personne ? Allez-y, parlez, je vous écoute. " Au cours des douze minutes qui ont suivi, Mme Zhu a parlé de ce qu'est le Falun Gong, de sa large acceptation dans plus de 100 pays, et elle a clarifié les mensonges que le PCC avait propagés sur le Falun Gong, comme l'incident des auto-immolations mises en scène sur la place Tiananmen en 2001. Elle a également décrit comment des organes étaient prélevés en Chine sur des pratiquants encore vivants.


À la fin, le policier a dit : " Je comprends maintenant que vous faites ça pour mon bien. " Il a noté comment contourner le blocus d'Internet pour accéder à des informations non censurées, ainsi qu'un numéro de téléphone d'urgence pour signaler les auteurs des crimes commis contre les pratiquants de Falun Dafa. Mme Zhu a dit : " Au cours de ce processus, j'ai également appris qu'il est essentiel pour les pratiquants de regarder à l'intérieur et de s'élever. "


Sortir de sa zone de confort sur le site touristique de l'hôtel de ville

Cecilia, une pratiquante suédoise a dit que, depuis deux ans, son mari et elle se rendent sur le site touristique de l'hôtel de ville après le travail. Bien qu’y ayant pensé pendant longtemps, ils ne l'avaient pas fait plus tôt parce qu'elle trouvait la circulation à Stockholm intimidante. En pensant à l'importance d'aider les gens à connaître le Falun Dafa pour qu'ils puissent en bénéficier, elle a surmonté sa peur. Elle et son mari distribuent maintenant des documents et du matériel au site touristique sept jours sur sept. Elle a dit : " Chaque fois que je suis là, à l'hôtel de ville, et que je vois les touristes chinois aller et venir, bus après bus, je suis si heureuse de les voir regarder notre méditation collective et apprendre la vérité. Les efforts pour venir en voiture et l'argent pour l'essence ne sont rien comparés à cela."


Après y avoir transporté les documents, Cecilia reste sur le site touristique pour parler avec les passants. En fait, elle considère ces activités comme hautement prioritaires et planifie toujours son temps en conséquence. Cecilia a dit : " Une fois, une femme est venue en vélo juste après notre mise en place. Elle m'a dit qu'elle passait ici tous les jours et admirait ce que nous faisions pour sensibiliser les gens à la persécution. "


Alors que la conférence prenait fin à 16 heures, les hôtes ont lu l'article récent du Maître : " À la conférence de Fa de France ". Les participant ont dit avoir beaucoup appris s’agissant de regarder à l'intérieur et de s'améliorer conformément aux principes de Dafa, et sauver les gens de tout son cœur.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.