Radio Free Asia : Le Falun Gong au cours des 20 dernières années

Radio Free Asia (RFA) a récemment diffusé une série de trois émissions en chinois sur le Falun Gong. Intitulés "Falun Gong au cours des 20 dernières années" , ces émissions ont été produites par les journalistes Shishan et Jiaao. Elles soulignaient la croissance du Falun Gong hors de Chine ainsi que la façon dont les pratiquants continuent à s'opposer activement à la persécution qui a débuté en juillet 1999.


 
Les pratiquants de Falun Gong ont célébré la Journée mondiale du Falun Dafa au National Mall à Washington DC le 4 mai 2019.


Popularité et Persécution

Le programme commençait en se penchant sur ce qui est arrivé à trois pratiquants le 20 juillet 1999, lorsque la persécution a commencé pour la première fois en Chine : Yu Chao était un étudiant à l'Université Tsinghua et la répression du 20 juillet l'a rendu plus déterminé dans ses convictions. Guo Jingxiong, un rédacteur en chef du Chengshi Wanbao (Metro Evening News) de la ville de Changchun, province de Jilin, s'est rendu au gouvernement provincial près de son lieu de travail le 20 juillet pour demander justice pour le Falun Gong et a été arrêté le jour même. Gao Yudong travaillait pour un ministère à Pékin et, comme beaucoup d'autres jeunes gens, avait postulé pour des études supérieures au Royaume-Uni. Sa demande avait été acceptée et il avait atterri à Londres le 20 juillet.


Selon le reportage de RFA, , il y avait en 1999 de 60 à 70 millions de personnes pratiquant le Falun Gong dans toute la Chine. Dans les grandes villes, il y avait de nombreux sites de pratique de groupe dans les parcs, avec parfois jusqu'à 1 000 pratiquants.


Yang Jianli, personne-ressource pour Citizen Power Initiatives for China (en français Initiatives du pouvoir citoyen en Chine), a déclaré que le Falun Gong était devenu populaire en Chine en raison de ses remarquables bienfaits sur la santé. En outre, les gens recherchaient de nouvelles voies spirituelles après l'effondrement de l'idéologie communiste. Néanmoins, Jiang Zemin, alors secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC), a commencé à réprimer le groupe le 20 juillet 1999.


Sarah Cook de l'organisation de défense des droits humains Freedom House a étudié les religions dans de nombreux pays depuis des années. Elle a dit que le Falun Gong peut être considéré comme un système de croyance. David Kilgour, avocat de renom et ancien secrétaire d’État canadien pour la région Asie-Pacifique, a déclaré pour sa part que l’idéologie communiste était en contradiction avec les principes fondamentaux de Sincérité-Bienveillance-Tolérance du Falun Gong.


Une persécution illégale

Selon les données du site Web Minghui et des organisations de défense des droits de l'homme, plus de 4.000 pratiquants de Falun Gong sont décédés des suites directes de la persécution en Chine. Des centaines de milliers de personnes ont été arrêtées, détenues et emprisonnées.


Teng Biao, avocat et professeur invité à l'étranger, poursuivait un doctorat en 1999 à la faculté de droit de l'Université de Beijing. Il a déclaré que de nombreux experts juridiques avaient des doutes quant à la répression dès le début. Dans un cas traité par Teng et cinq autres avocats en 2007, "Nous nous sommes référés au droit international des droits de l’homme ainsi qu’à la Constitution, aux lois pénales et au code de procédure pénale de la Chine. Nous n'avons trouvé aucun motif légal pour la persécution du Falun Gong ", a-t-il fait remarquer.


Croissance en dépit de la persécution

 
Yulia Hayden distribuant des documents sur le Falun Gong devant le British Museum à Londres en août 2019.


En dépit de ce qui se passait en Chine, de nombreuses personnes à travers le monde ont entendu parler de cette pratique et ont commencé à la suivre. Yulia Hayden en a entendu parler il y a deux ans, après avoir obtenu son diplôme d'art du spectacle à New York. Elle pratique maintenant la méditation régulièrement.


De même, Victoria Ledwidge, de Londres, est également tombée accidentellement sur le Falun Gong. Pour aider à mettre fin au prélèvement forcé d'organes par le PCC sur des pratiquants en Chine, elle s'est portée bénévole à la Coalition internationale pour mettre fin aux transplantations en Chine. En outre, Mme Ledwidge se rend souvent à l'ambassade de Chine à Londres pour protester pacifiquement contre la persécution.


 
Olli Torma pratique le Falun Gong dans le nord de l'État de New York.


Olli Torma, 38 ans, est un professionnel de l'informatique qui vit dans le nord de l'État de New York. Il portait un vif intérêt à la culture orientale, notamment au bouddhisme et à la philosophie chinoise. À 22 ans, il a appris le Falun Gong d'un ami et sa vie s'est considérablement améliorée depuis.


M. Zhou, 28 ans, est originaire de la province du Hunan en Chine. Il est allé aux États-Unis pour étudier en 2011. Sur le campus, il a aperçu le groupe du Falun Gong et a commencé à le pratiquer. N'ayant entendu que la propagande négative du PCC sur la pratique en Chine, il a d'abord eu des inquiétudes. Mais ensuite, il a appris la vérité à propos du Falun Gong et a commencé à l'accepter.


Aider à faire entendre leur voix

Les pratiquants de Falun Gong en dehors de la Chine ont participé à de nombreux événements et distribué des documents d'information sur les sites touristiques pour présenter le Falun Gong et sensibiliser le public à la persécution en Chine. Ils font également entendre leur voix dans les médias.


 
"Seize ans ont passé et nous avons mis en place un réseau de radio pouvant couvrir 80% de la Chine" , a déclaré Zeng.


Zeng Yong, diplômé de l'Université Fudan, s'est rendu aux États-Unis au début des années 1990 pour ensuite travailler dans une société informatique de la Silicon Valley. Après le début de la persécution en 1999, lui et des amis informaticiens ont décidé de lancer une station de radio, Sound of Hope.


"Seize ans ont passé et nous avons mis en place un réseau de radio pouvant couvrir 80% de la Chine" , a déclaré Zeng. Aux États-Unis, Sound of Hope travaille avec 15 stations partenaires pour la diffusion aux auditeurs américains.


Outre la station de radio, le journal et la chaîne de télévision, les pratiquants de Falun Gong ont également créé un logiciel pour aider les Chinois à contourner la censure Internet du gouvernement chinois. Zhong Fei, un expert en informatique, a travaillé avec d'autres pratiquants pour développer un tel outil. En raison du puissant "cyber-mur" chinois, les développeurs de logiciels doivent faire très attention et mettre à jour constamment les logiciels. " Pendant environ trois ans, nous avons dû travailler entre 18 et 20 heures par jour ", s’est-elle souvenue.


Sarah Cook a précisé que les pratiquants de Falun Gong n'avaient pas d’agenda politique. Au début, beaucoup de gens pensaient que le PCC avait simplement mal compris le Falun Gong et ils ont essayé de clarifier tous les problèmes avec le PCC. Plus tard, ils ont commencé à partager des informations sur le Falun Gong avec les citoyens ordinaires.


Yang Jianli croit que l'expérience du Falun Gong au cours des 20 dernières années démontre qu'un régime totalitaire ne peut pas gagner une telle guerre. " Cela a montré au monde que, lorsque le PCC vise à supprimer un groupe, en particulier un groupe religieux, il ne réussira pas ", a-t-il dit.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.