Des activités pacifiques en Turquie marquent 20 ans de persécution par le Parti communiste chinois

Du 19 au 21 Juillet, des pratiquants ont mis en place diverses activités pacifiques dans les deux grandes villes turques d’Istanbul et d’Ankara, afin de commémorer les 20 années de résistance pacifique à la persécution du Falun Dafa par le régime chinois.


Le 20 Juillet 1999, la persécution systématique du Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa) a été initiée par l’ancien responsable du Parti communiste chinois Jiang Zemin. Des milliers de pratiquants sont morts suite à la persécution et un nombre incalculable a été emprisonné et torturé. Un nombre à ce jour inconnu a été victime du crime de prélèvement forcé d’organes sanctionné par l’Etat, au profit de la lucrative industrie des greffes.


Istanbul

 
Manifestation des pratiquants contre la persécution devant le Consulat chinois à Istanbul.

Vendredi 19 Juillet, un groupe de pratiquants s’est rassemblé en face du Consulat chinois à Istanbul. Leur appel pacifique a exhorté l’État Chinois à mettre un terme à persécution qui sévit en Chine.


Plusieurs pratiquants faisaient des démonstrations des exercices de Falun Gong pendant que d’autres distribuaient des dépliants aux passants. De nombreux automobilistes se sont arrêtés et ont dit soutenir de tout cœur les pratiquants dans leurs efforts pour mettre fin à la persécution. Plusieurs ont été visiblement touchés en apprenant l’ampleur et la brutalité de la persécution.


Un homme passant devant le consulat a dit : "La Chine persécute aussi les Turcs Ouïghours. Ce que vous faîtes est une chose sacrée et je vous soutiens du fond du cœur. Si un jour une guerre contre la Chine éclatait, je peux vous jurer que je m’engagerai le premier en raison de la persécution. " Un pratiquant a répondu, " Les pratiquants de Falun Gong, les Turcs Ouïghours ainsi que les autres prisonniers d’opinion sont détenus dans les mêmes camps de concentration, aussi luttent-ils ensemble. "

 
Démonstration des exercices au parc Beşiktaş
 
Samedi 20 Juillet, des pratiquants ont montré les exercices du Falun Gong dans le quartier central de Besiktas. Ils ont recueilli des signatures pour une pétition appelant à traduire Jiang Zeming en justice.
 
 

Une veillée aux chandelles a été organisée pour commémorer le 20e anniversaire de la persécution


Dans la soirée du 20 Juillet près du Consulat chinois d’Istanbul, une veillée a honoré la mémoire des nombreux pratiquants de Falun Gong ayant perdu la vie en Chine en raison de la persécution brutale.


En apprenant la persécution, une jeune fille de 16 ans n’a pu retenir ses larmes et a demandé ce qu’elle pouvait faire pour offrir son soutien. Elle a assuré qu’elle viendrait sur le point de pratique pour apprendre le Falun Dafa.


Ankara

Le 21 Juillet, des pratiquants se sont rassemblés dans le Parc Ahlatlibel, un des plus plus grands espaces verts de la capitale Ankara.


Ils ont pratiqué les exercices tous ensemble en commémoration du 20e anniversaire de la persécution, et ont recueilli des signatures pour une pétition réclamant la fin la des brutalités perpétrées en Chine.

 
 
 
Des habitants d’Ankara ont apprécié les exercices et ont été nombreux à s’arrêter pour les apprendre.


À Ankara, des personnes de tous âges ont appris les exercices. Beaucoup étaient décidés à venir régulièrement pratiquer les exercices et ont voulu en apprendre davantage à propos du Falun Dafa.

 
Buse, une ingénieure qui a appris les cinq exercices.


Buse, une ingénieure d’Ankara, a dit qu’elle avait des problèmes de stress et qu’il lui arrivait de grincer des dents la nuit. Elle a été ravie d’apprendre que le Falun Gong pouvait apporter des solutions à ce problème et elle appris les exercices sur le champ. Elle a pris d’autres documents informatifs sur le Falun Dafa et a dit qu’elle comptait continuer à pratiquer chez elle.

 
De nombreuses personnes ont signé une pétition réclamant la fin de la persécution en Chine.


Contexte

Le Falun Dafa, aussi connu sous le nom de Falun Gong est une pratique traditionnelle ancestrale chinoise pour raffiner le corps et l’esprit. Les exercices incluent des mouvements lents et doux et de la méditation. Le Falun Gong se base sur le principe d’Authenticité, Bonté,Patience. La pratique a été pour la première fois introduite en Chine par Maître Li Hongzhi en Mai 1992, en raison de ses effets extraordinaires, elle s’est rapidement étendue à toute la Chine. Les effets bénéfiques du Falun Dafa sur la santé physique, le développement moral et spirituel ainsi que son impact positif sur la société lui ont acquis une reconnaissance mondiale. Aujourd’hui, des millions de gens dans plus d’une centaine de pays ont adopté la discipline.


Le PCC, qui gouverne la Chine par les mensonges et la violence, a été perturbé par les millions de personnes s’efforçant de suivre le principe d’Authenticité, Bonté, Patience. Le 20 Juillet 1999, le PCC a mobilisé l’appareil d’état tout entier pour initier une répression systématique et brutale des pratiquants de Falun Gong. Mensonges et diffamations ont soudain couvert le pays tout entier. De nombreux pratiquants ont été exposés à une répression sévère, à la détention arbitraire, au travail forcé et à la torture. Selon les rapports publiés sur le site Web Minghui, au 22 juillet 2019, 4 316 pratiquants du Falun Gong étaient morts des suites de la persécution.


Des pratiquants de Falun Dafa du monde entier, avec l'appui d'ONG, de représentants élus, d'avocats des droits de l'homme, de juges et de personnes bien intentionnées de différentes institutions, ont appelé la Chine à mettre fin aux persécutions à l'occasion du 20e anniversaire du génocide.


Il y a des milliers de pratiquants de Falun Gong, de Turcs ouïghours, de Tibétains et de chrétiens qui sont toujours détenus dans des camps de concentration en raison de leurs croyances et qui attendent d'être réunis avec leurs familles.


Traduit de l’anglais de :
http://en.minghui.org/html/articles/2019/8/2/178705.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.