Le secrétaire général d'Amnesty International Canada: " La persécution du Falun Gong n'aurait jamais dû arriver "

Alex Neve, secrétaire général d'Amnesty International Canada, a pris la parole lors d'un rassemblement organisé par les pratiquants de Falun Gong le 18 juillet 2019. Lors de son discours, il a vivement critiqué la persécution qui dure depuis 20 ans et a déclaré que les violations des droits de l'homme devaient être sur la table lors de toutes négociations commerciales avec la Chine.

 
Alex Neve, secrétaire général d'Amnesty International Canada, a appelé à la fin des vingt années de persécution lors du rassemblement pacifique tenu le 18 juillet 2019.


Il est temps de mettre fin à la persécution

"La répression en Chine contre les pratiquants de Falun Gong est un passage du temps assez étonnant. Depuis deux décennies, chaque jour, les pratiquants de Falun Gong de Chine subissent de très graves violations des droits de l'homme, des arrestations illégales, des emprisonnements illégaux, des actes de torture bien répandus et tant de morts.


"Nous avons perdu le compte du nombre de personnes mortes en détention en Chine pendant 20 années entières. Il est donc très important d'être ici devant l'ambassade de Chine, aujourd'hui, en solidarité avec les pratiquants de Falun Gong ici au Canada, de faire écho à la demande selon laquelle la persécution doit cesser."


Le Canada devrait mettre les droits humains au premier plan

M. Neve a déclaré : " Il y a de nombreux facteurs que le Canada doit équilibrer pour naviguer dans les relations qui existent actuellement entre Beijing et Ottawa. Mais aujourd'hui, nous réaffirmons qu'il est très important que les droits de la personne soient au premier plan de tout ce qui touche les relations entre le Canada et la Chine.


"Cet anniversaire rappelle assurément au Canada de prêter une attention toute particulière à ce qui arrive aux pratiquants de Falun Gong en général, mais plus particulièrement aux nombreux prisonniers du Falun Gong qui sont citoyens canadiens ou qui ont des liens très étroits avec des citoyens canadiens. Ils doivent figurer tout en haut de la liste des priorités du Canada. "


À propos des relations entre le Canada et la Chine et des échanges commerciaux qui prennent souvent le pas sur les droits humains, il a déclaré: "Je pense qu'il est absolument impératif que ce compromis prenne fin. Au lieu de cela, que le Canada recherche une relation commerciale avec la Chine qui tienne compte des droits de la personne à chaque étape. Cela signifierait que nous utilisons toutes les ouvertures et toutes les opportunités pour faire valoir les préoccupations en matière de droits humains, y compris lorsque le commerce est sur la table. "


Concernant le harcèlement des pratiquants de Falun Gong au Canada par le PCC, il a déclaré: "De manière directe ou insidieuse, les fonctionnaires ou agents chinois se sont en quelque sorte alignés sur le gouvernement chinois.


"Ou même les organisations canadiennes qui comptent sur le parrainage ou les relations avec le gouvernement chinois prennent des mesures qui violent les droits de la personne ici au Canada, en intimidant, en harcelant et en violant le droit à la liberté d'expression, et en proférant des menaces qui s'étendent aux membres de leur famille de retour en Chine. "


Il a dit qu'il était temps que le gouvernement canadien se penche vraiment sur cette question. Il a déclaré: "Le Canada doit saisir toutes les occasions pour soulever cette question, à la fois à huis clos et en public avec le gouvernement chinois.


"Plus important encore, le Canada doit travailler en étroite collaboration avec d'autres pays, car ce n'est que s'il y a un groupe concerté de nombreux pays soulevant ces questions avec la Chine que nous verrons certains progrès."


Saluer la persévérance des pratiquants de Falun Gong

M. Neve a salué la persévérance des pratiquants et a dit: " Je pense que c'est très inspirant même en ce triste jour. "


Il a réitéré qu'Amnesty International continuerait à exiger que la persécution prenne fin :" Nous continuerons dans cette voie aussi longtemps qu'il le faudra. "


Il a dit qu'il respectait les pratiquants de Falun Gong: "Pour moi, il est incroyable de voir qu'après 20 ans de violence incessante, de menaces, de diffamation, d'emprisonnement, de torture, de mort et de garde à vue, les pratiquants de Falun Gong et leurs familles n'aient pas abandonné. "


"Ils ne sont pas partis. Ils ont dit très clairement qu'ils ne le feront pas. Ils connaissent leurs droits. Ils défendent leurs droits, les droits de leurs proches, les droits des autres pratiquants."


Version anglaise :
Secretary General of Amnesty International Canada: The Persecution of Falun Gong Should Not Have Happened

Version chinoise :
加拿大大赦国际主席-迫害一天都不该发生(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.